Cotation du 10/05/2021 à 18h05 CAC 40 +0,01% 6 385,99
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit sa hausse au-dessus des 5.800 points

Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit sa hausse au-dessus des 5.800 points
Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit sa hausse au-dessus des 5.800 points
Crédit photo © Teleperformance

LA TENDANCE

(Boursier.com) — La baisse initiale du CAC40 (-0,31%) a finalement déclenché des achats qui ont porté l'indice parisien sur les 5.800 points après quelques minutes de cotations ce matin. Cette tendance semble se confirmer en fin de matinée avec une hausse de 0,3% à 5.810 points.

Pour les équipes de recherche d'UBS, les récentes tensions sur le marché obligataire ne devraient pas empêcher la poursuite de la tendance haussière des places boursières dans la mesure où elles reflètent la reflation en cours, la hausse des rendements réels étant alimentée par des perspectives de croissance plus fortes.

Wall Street consolide quand même avant bourse ce mardi, après son puissant rallye de la veille alimenté par les espoirs de relance économique. Les marchés financiers ont salué hier le vote, dans la nuit de vendredi à samedi, par la Chambre américaine des représentants, du plan de relance de 1.900 milliards de dollars présenté par Joe Biden. Cet American Rescue Plan doit notamment financer la campagne de vaccination et l'achat de fournitures médicales. Il offre en outre des mesures nouvelles de soutien aux ménages, aux petites entreprises et aux autorités locales, dont un chèque de 1.400$ d'aide directe à la plupart des Américains.

Le texte doit désormais être adopté par le Sénat, où les Démocrates affichent une courte majorité de 51 contre 50, grâce au vote de la vice-présidente Kamala Harris. Le président américain a remercié la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, et demandé au Sénat d'adopter rapidement le projet de loi, alors qu'il n'y a selon lui "pas de temps à perdre". L'objectif est de promulguer la loi avant le 14 mars, date à laquelle une partie des aides prévues par les plans précédents arrivent à leur terme.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, Teleperformance évolue sur un nouveau plus haut historique de 301 euros (+2,3%). Le titre enchaîne une quatrième séance positive, dopé par les excellentes perspectives 2021 du groupe.

* BNP Paribas retrouve les 50 euros, en hausse de près de 2%.

* L'Oréal avance de 1,2% à 309,3 euros bien aidé par une note de Morgan Stanley. La banque newyorkaise a rehaussé à 'surpondérer' son opinion sur le numéro un mondial des cosmétiques tout en portant son objectif de 300 à 350 euros. Le marché est assez partagé sur la valeur. 12 analystes sont en effet à l''achat', 12 sont à 'conserver' et 6 à 'vendre'. L'objectif à douze mois est fixé à 312,9 euros (consensus 'Bloomberg').

* Abionyx Pharma (+39% à 1,19 euro) a annoncé des résultats cliniques positifs de CER-001 dans une maladie rénale ultra-rare. Pour rappel, l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) a accordé début 2020 une Autorisation Temporaire d'Utilisation ("ATU nominative") à ce candidat médicament.

VALEURS EN BAISSE

* Danone (-0,9% à 56,7 euros), sous la pression d'actionnaires pour faire évoluer sa gouvernance, a annoncé lundi que son conseil d'administration avait décidé de scinder les fonctions de président et de directeur général, processus au terme duquel Emmanuel Faber, actuellement PDG du groupe, conservera la fonction de président.

* Edenred perd 2,8% à 46 euros après une publication annuelle globalement en ligne avec les attentes du marché. Les investisseurs retiennent davantage la guidance de croissance de l'Ebitda pour 2021, près de deux fois inférieure aux anticipations des analystes. L'Ebitda est ressorti à 580 millions d'euros l'an dernier, en baisse de 4,6% en données comparables (-13,2% en données publiées), en ligne avec l'objectif annoncé (550 - 600 ME), pour un chiffre d'affaires opérationnel de 1,423 milliard d'euros, en repli de 1,6% en données comparables.

* Interparfums (-2,7% à 47,8 euros) a dépassé ses objectifs en 2020. Affectée par la crise, la société, qui exploite des noms de marques de luxe tels que Jimmy Choo, Coach ou encore Montblanc a vu ses résultats reculer l'an passé, affichant un profit net de 31 millions d'euros contre un bénéfice de 51,1 ME un an plus tôt. Le résultat opérationnel est ressorti à 46,91 ME contre 73,1 ME en 2019, matérialisant une marge opérationnelle de 12,8%, en retrait de 23 points de base. Le management avait indiqué en janvier viser une marge opérationnelle supérieure à 11%. Les revenus, déjà publiés, affichent un repli de 24,1% et de 23,5% à change constant, à 367,4 ME.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !