Cotation du 23/08/2019 à 18h05 CAC 40 -1,14% 5 326,87
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit sa baisse sous les 5.200 points

Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit sa baisse sous les 5.200 points
Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit sa baisse sous les 5.200 points
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Malgré une tentative de rebond infructueuse en début de séance, le CAC40 poursuit sa baisse. Une baisse qui s'accélère même en fin de matinée (-1% sous les 5.200 points). Après la sanction de la veille sur les bourses mondiales, avec notamment à Wall Street un plongeon de plus de 3% et 800 points du DJIA, sa plus forte perte en points depuis octobre 2018, la prudence prévaut en cette séance du 15 août. Les opérateurs prennent conscience de l'ampleur des dégâts sur le front économique, avec des indicateurs qui se détériorent notablement dans des pays clés comme la Chine ou l'Allemagne. La dégradation du contexte commercial pèse logiquement sur le climat des affaires.

Par ailleurs, l'inversion de la courbe des rendements obligataires aux Etats-Unis sonne l'alarme chez les intervenants, ravivant les craintes de récession. Et pour cause, pour la première fois depuis 2007, le rendement de l'emprunt à 2 ans américain a dépassé celui du 10 ans. Janet Yellen, l'ancienne présidente de la Réserve fédérale, estime cependant que les Etats-Unis vont échapper à une récession. "Je pense que la réponse est plus probablement non. Je pense que l'économie américaine est suffisamment vigoureuse pour éviter (une récession). Mais les risques ont clairement augmenté et pour tout dire ils sont plus élevés que ce avec quoi je serais à l'aise", a-t-elle estimé dans une interview à Fox Business Network qui sera diffusée vendredi. La baisse des rendements obligataires de long terme qui alimente les craintes de retournement économique peut être motivée par un "certain nombre de facteurs" et n'est pas nécessairement un "bon indicateur" de l'activité économique future, a-t-elle ajouté.

Valeurs en hausse

* Pas de hausses significatives sur le CAC40 mais quelques valeurs défensives se démarquent, notamment Pernod Ricard (+0,3% à 155 euros) qui doit publier fin août ses résultats annuels de l'exercice 2018-2019.

Valeurs en baisse

* Groupe ADP (-1,3%) a annoncé un trafic en hausse de 1,3 % par rapport au mois de juillet 2018 avec 10,5 millions de passagers accueillis, dont 7,4 millions à Paris-Charles de Gaulle (+ 3,9 %) et 3,1 millions à Paris-Orly (-4,2 %). Cette faible croissance est liée à la réduction par les compagnies aériennes de leurs programmes de vols à Orly, celles-ci anticipant les limitations de mouvements induites par la fermeture pour travaux de la principale piste d'Orly, la piste 3, intervenue le 28 juillet dernier.

* Innelec (-6% à 5,72 euros) a publié son point d'activité pour le 1er trimestre de l'exercice 2019-2020 (1er avril au 30 juin 2019). Le distributeur affiche un chiffre d'affaires de 14,8 millions d'euros, en hausse de +4,7% par rapport à la même période de 2018-2019 (14,2 ME). La croissance a été principalement portée par l'activité Produits dérivés avec un doublement du chiffre d'affaires sur la période. Innelec confirme ses perspectives de croissance sur l'exercice 2019-2020, porté par une forte progression de l'activité Licensing. L'évolution du mix produit et la croissance de l'activité devraient contribuer à l'amélioration de la rentabilité sur l'exercice.

* Solvay (-1,5%) et BASF ont annoncé la conclusion d'un accord avec Domo Chemicals pour l'acquisition par Domo Chemicals des actifs Polyamides de Solvay qui doivent être cédés à un tiers dans le cadre de la procédure d'approbation de la Commission européenne. Cet accord constitue une étape clé vers la finalisation de la cession à BASF de l'activité Polyamides restante de Solvay.

* Iliad perd 3,3% à 88,7 euros. Aux derniers pointages, le hedge fund américain AQR Capital Management détenait encore 2,68% du capital d'Iliad en position vendeuse à la date du 13 août. Cette position " short" a été légèrement réduite par rapport à 2,79% du capital du groupe télécom le 26 juillet, 2,89% du capital le 10 juillet et déjà 2,99% du capital fin mai.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com