Cotation du 22/10/2018 à 18h05 CAC 40 -0,62% 5 053,31
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit sa baisse, coup de froid sur le luxe

Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit sa baisse, coup de froid sur le luxe
Mi-séance Paris : le CAC40 poursuit sa baisse, coup de froid sur le luxe
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Les 5.300 points n'ont tenu que 20 minutes ce matin et le CAC40 abandonne -0,7% à l'approche de la mi-journée autour de 5.280 points. L'indice parisien avait faiblement rebondi hier, mettant un terme à 3 séances de net recul. La toile de fond demeure pesante au lendemain de la révision à la baisse des prévisions de croissance mondiale du FMI et à moins d'un mois des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, qui constituent l'étape cruciale de cette fin d'année 2018 sur les marchés. Les prévisions du FMI ont stoppé l'ascension du pétrole, mais l'approche de l'ouragan Michael dans le golfe du Mexique ravive cependant les tensions et le Brent demeure à une encablure des 85$. De son côté, le '10 ans' américain s'est quelque peu assagi autour de 3,21% avec de nouvelles critiques de Trump à l'encontre de la Réserve fédérale et de son relèvement de taux jugé trop rapide. Par ailleurs, les tensions commerciales Etats-Unis/Chine, dont l'effet néfaste sur la croissance a été souligné par le FMI, sont toujours au centre des inquiétudes, Donald Trump, ayant de nouveau évoqué, mardi, la possibilité de relever les droits de douane sur 267 milliards de dollars de produits chinois si Pékin riposte aux dernières barrières commerciales érigées par les Etats-Unis. Avec 267 Mds$ supplémentaires, l'ensemble des importations chinoises vers les Etats-Unis seraient alors taxées.

VALEURS EN HAUSSE

* Iliad se distingue en hausse de 4,6% à 104 euros. Raymond James a réitéré son avis 'surperformer' sur la valeur associé à un objectif de cours de 240 euros. En début de semaine, Macquarie était déjà passé de "sous-performance" à "neutre" sur la maison-mère de Free, en remontant de 80 à 100 euros son objectif.

* Le compartiment pétrolier joue les premiers rôles ce mercredi à la Bourse de Paris avec Total en tête du CAC40, en hausse de 1,9% à 55,9 euros et TechnipFMC en progression de 0,7% à 26,9 euros. Dans le cas du géant de l'ingénierie, le flux acheteur s'explique pour partie par un coup de pouce de broker. Dans le cadre d'une revue sectorielle des groupes parapétroliers, Barclays vient de revaloriser TechnipFMC de 28 à 30 euros, tout en reconduisant son opinion "pondération en ligne".

* Les banques surperforment la tendance, en particulier Société Générale, en hausse de 1,9% à 36,9 euros.

VALEURS EN BAISSE

* LVMH recule de 4,5% à 273 euros malgré une croissance organique de 10% au troisième trimestre, en ligne avec les attentes du marché. Très attendue, la division mode-maroquinerie qui loge Dior et Louis Vuitton, principal centre de profits du groupe, a vu sa croissance organique atteindre 14% au lieu des 12% prévus, après une hausse de 15% au premier semestre. L'origine du flux vendeur semble à mettre à l'actif de Morgan Stanley qui a dégradé le secteur du luxe de 'neutre' à 'sous-pondérer'. Morgan Stanley constate une préférence des investisseurs pour les actions 'value' par rapport aux valeurs 'croissance' à un moment où le BPA et le dynamisme des ventes de sociétés telles que Kering ralentit. Les titres des groupes de luxe "sont vulnérables face à une sous-performance générale de la croissance par rapport à la value", estime Morgan Stanley.

* Kering chute de son côté de 5,4% à 399 euros.

* Atos (-0,7% à 98,4 euros) a finalisé l'acquisition de Syntel Inc, société internationale de technologie d'information intégrée et de services de traitement de données basée dans le Michigan. Elle a généré un chiffre d'affaires de 924 millions de dollars en 2017, dont 89% en Amérique du nord, 25% de marge opérationnelle et environ environ 40% de ses activités dans le digital, l'automatisation et la robotisation et l'assurance.

* Eiffage (-0,7% à 92,3 euros) a remporté le contrat pour la conception et la construction de l'aménagement d'une centrale hydroélectrique de 44 MW en Côte d'Ivoire pour un montant de près de 110 millions d'euros. Ivoire Hydro Energy, qui vient de signer avec l'État de Côte d'Ivoire le premier avenant à la convention de concession de l'aménagement hydroélectrique de Singrobo-Ahouaty, a confié à Eiffage ce contrat clé en main.

* STMicroelectronics (-4,4% à 14,3 euros) continue de payer un lourd tribut aux inquiétudes des investisseurs sur le cycle économique et le marché automobile.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com