Cotation du 27/11/2020 à 18h05 CAC 40 +0,56% 5 598,18
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 piétine autour des 5.500 points

Mi-séance Paris : le CAC40 piétine autour des 5.500 points
Mi-séance Paris : le CAC40 piétine autour des 5.500 points
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Comme hier, le CAC40 grappille encore un peu de terrain et se rapproche des 5.500 points. En hausse de 0,2% en fin de matinée, la bourse de Paris manque toutefois de nouveaux catalyseurs après le gros rattrapage déjà effectué, en particulier pour les valeurs les plus exposées aux conséquences économiques de la crise sanitaire.

Wall Street est attendu pour l'heure pratiquement stable avant bourse ce mercredi, après sa consolidation légère de la veille. Les marchés peuvent toujours compter sur la Fed de Jerome Powell. S'exprimant au Bay Area Council Business Hall of Fame, Powell a ainsi indiqué que le temps n'était pas encore venu, et ne le serait pas de sitôt, pour une levée des outils d'urgence de la Réserve fédérale. Le dirigeant a ajouté que la Fed ne réfléchirait à une normalisation de son bilan qu'après beaucoup de nouveaux progrès sur les fronts de l'inflation et de l'emploi.

VALEURS EN HAUSSE

* Renault (+1,3% à 30,3 euros) s'est démarqué en Europe avec des ventes en légère hausse de 0,2% le mois passé (+0,7% pour la seule marque au losange). Le marché automobile européen est retombé en territoire négatif en octobre, après avoir progressé pour la première fois de l'année le mois précédent. Les immatriculations de voitures neuves ont ainsi diminué de 7,8%, à 953.615 unités.

* La Scor gagne 2,4% à 29,5 euros, le titre du réassureur s'offre une quatrième séance consécutive dans le vert. La valeur est soutenue par une note de RBC qui est passé à 'surperformer' sur le dossier en portant son objectif de 28 à 37 euros. Les analystes sont clairement positifs sur l'action puisque, selon le consensus 'Bloomberg', 16 recommandent désormais d''acheter' le titre, 5 sont à 'conserver' et aucun n'est signalé à la vente. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 31,49 euros.

* Ubisoft bondit de 4,5% à 83 euros, dopé par le lancement historique d''Assassin's Creed Valhalla'. L'éditeur de jeux vidéo a en effet écoulé, lors de sa première semaine, plus d'exemplaires du dernier opus d'Assassin's Creed que tout autre épisode de la saga. Assassin's Creed Valhalla est même devenu le meilleur lancement PC de l'histoire d'Ubisoft !

* En tête du CAC40, Alstom gagne 3% à 42,5 euros. La période de souscription à l'augmentation de capital débutera demain et sera ouverte jusqu'au 30 novembre 2020 inclus.

VALEURS EN BAISSE

* Thales (-2,2% à 78,3 euros) a remporté un contrat à 1,5 milliard d'euros pour la fourniture de systèmes de combat à bord des futures frégates de la marine allemande.

* Air France KLM cède 1,5% à 4,28 euros. Ce n'est pas un secret, la compagnie aura besoin de renforcer son bilan pour faire face à la crise actuelle et à une reprise qui tarde à se matérialiser avec les nouvelles vagues de Covid-19 à travers le monde. Malgré les milliards de prêts garantis déjà obtenus auprès des gouvernements français et néerlandais, le transporteur réfléchirait à lever 6 milliards d'euros supplémentaires. Selon les informations du 'Monde', la recapitalisation d'Air France-KLM pourrait se faire en deux étapes. Dans un premier temps, la France et les Pays-Bas apporteraient respectivement 3 et 1 MdE d'ici la fin de l'année, puis 2 MdsE additionnels seraient levées sur les marchés au cours du premier trimestre 2021. L'opération pourrait prendre différentes formes : une augmentation de capital est évoquée tout comme l'émission de prêts dits "hybrides" ou d'"obligations perpétuelles" qui sont remboursables à la discrétion de l'emprunteur, bien que celui-ci doive payer des taux d'intérêt élevés. Quoi qu'il en soit, l'appel au marché viserait à maintenir l'équilibre existant entre les actionnaires et à éviter la nationalisation. Réagissant à cette information, le ministère français des finances a déclaré : "Air France n'a pas besoin de liquidités à court terme". Ce dernier ajoutant que la France et les Pays-Bas étudient les meilleurs moyens d'avoir une structure de bilan suffisamment solide pour Air France-KLM.

* Toujours dans l'aéronautique, Safran et Airbus reperdent un peu plus de 2%, parmi les plus fortes baisses du CAC40.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !