Cotation du 21/01/2022 à 18h05 CAC 40 -1,75% 7 068,59
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 ne perd que 1% après la correction de Wall Street

Mi-séance Paris : le CAC40 ne perd que 1% après la correction de Wall Street
Mi-séance Paris : le CAC40 ne perd que 1% après la correction de Wall Street
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Après avoir enchaîné les records depuis le début de l'année, le CAC40 reperd du terrain ce jeudi. L'indice parisien recule de 1% en fin de matinée autour de 7.300 points après avoir perdu jusqu'à 1,8% en début de séance jusqu'à 7.240 points. La bourse de Paris ne sur-réagit donc pas après la correction de Wall Street hier soir (-3,3% pour le Nasdaq). Il y a même des hausses significatives parmi les valeurs du CAC40, en particulier Carrefour et Société Générale.

New York a été plombé par le secteur technologique, après la publication des "Minutes" de la Fed. Celles-ci ont montré que la banque centrale pourrait durcir sa politique monétaire davantage que prévu cette année, compte-tenu d'une forte reprise économique et d'une inflation élevée.

Selon les données compilées par CME Group reflétant les contrats à terme, la probabilité de voir la Réserve fédérale américaine augmenter ses taux directeurs dès le mois de mars prochain d'un quart de point à 0,25-0,50%, a encore augmenté à 64,1% mercredi contre seulement 26% le 3 décembre dernier. Il y a désormais une probabilité de 73,3% pour que le taux des "fed funds" soit relevé au moins trois fois d'ici à la fin 2022. En outre, certains membres de la Fed se sont prononcés en faveur d'une réduction du bilan de la Fed "peu après" le début des hausses de taux, ce qui constituerait un nouveau resserrement monétaire. La question de la réduction du bilan, qui a gonflé de 4.400 milliards de dollars avant la pandémie à 8.670 Mds fin 2021, a fait l'objet d'une large discussion entre les membres du comité de politique monétaire, précise le compte-rendu.

VALEURS EN HAUSSE

* ALD (+7% à 14,1 euros) se distingue après l'annonce du rachat de Leaseplan pour un montant de 4,9 milliards d'euros. La filiale de la Société Générale, spécialisée dans la location longue durée de voitures, va changer de calibre avec cette acquisition financée en numéraire et en actions dans la mesure où elle débouchera sur la création d'un acteur mondial de la mobilité, avec une flotte totale combinée d'environ 3,5 millions de véhicules.

* La Société Générale restera actionnaire majoritaire du nouvel ensemble avec 53% du capital, tandis que les actionnaires de LeasePlan recevront une participation de 30,75% dans le cadre du paiement en titres. Société Générale en profite pour gagner 2,3% à 33 euros.

* A contre-courant, Carrefour progresse encore de 3,5% à 17,85 euros. Le distributeur reste soutenu par les rumeurs de rachat par Auchan. Alors que 'Bloomberg' affirmait hier que le groupe nordiste avait relancé les travaux en vue d'un accord potentiel avec le roi des hypermarchés après l'échec des négociations précédentes à l'automne, le journal 'Les Echos' confirme cette information, ajoutant même qu'un accord entre les deux parties pourrait être trouvé avec une "offre 100% en numéraire et, tant qu'à faire, avec une prime sur la précédente offre, à savoir un prix proposé de 23,50 euros".

* Pierre et Vacances poursuit sa remontée de 10% à 7,4 euros dans l'espoir d'une saison touristique moins perturbée que redouté initialement.

VALEURS EN BAISSE

* Les valeurs de la tech européennes sont sous pression ce matin, à l'image de Capgemini qui perd près de 4% sur le CAC40 ou Dassault Systèmes (-2,6%). Le Nasdaq s'est effondré de plus de 3% hier soir, plombé par la hausse des rendements obligataires après le ton plus "hawkish" que prévu de la Fed. Les actions technologiques, très fortement valorisées, sont les plus vulnérables à une hausse des taux, celle-ci ayant un effet direct sur l'actualisation des flux de trésorerie futurs des sociétés en forte croissance.

* Le secteur du luxe pèse aussi dans la tendance. LVMH cède 2,6% à 738 euros après un nouveau record hier. Hermès perd 3% et Kering 2%. L'Oréal recule aussi de plus de 2%.

* Coface perd 10% à 10,6 euros, le titre s'ajustant après la sortie du capital de Natixis. La banque du groupe BPCE a cédé 15.078.095 actions de l'assureur-crédit au prix unitaire de 11,55 euros. L'opération, d'un montant d'environ 174,2 ME et réalisée dans le cadre d'un placement accéléré auprès d'investisseurs institutionnels, représente 10,04% du capital social de la Coface.

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités CAC 40

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités