Cotation du 18/01/2019 à 18h05 CAC 40 +1,70% 4 875,93
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 marque une pause avant la BCE

Mi-séance Paris : le CAC40 marque une pause avant la BCE
Mi-séance Paris : le CAC40 marque une pause avant la BCE
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 marque une pause. Après deux séances de progression et 3,52% de repris à la clef, l'indice parisien est stable à la mi-journée, à 4.910 points. L'accalmie sur le front commercial entre la Chine et les Etats-Unis ainsi que la victoire de Theresa May face aux défenseurs d'un Brexit "dur" au sein de son propre Parti conservateur sont perçues comme de bonnes nouvelles par les opérateurs. Les interrogations sur l'avenir du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne sont toutefois loin d'avoir disparu alors que la Première ministre est attendue à Bruxelles pour le sommet des Vingt-Sept.

Outre la Belgique, les regards seront également tournés vers Francfort cet après-midi puisque la Banque centrale européenne rendra sa décision de politique monétaire à 13h45, avant la conférence de presse de son président Mario Draghi qui débutera 45 minutes plus tard. La BCE devrait confirmer l'arrêt de son programme de rachats de titres et ne pas toucher à ses taux. Ses nouvelles prévisions de croissance et d'inflation seront néanmoins scrutées de près, tout comme toute indication sur son calendrier de resserrement monétaire.

VALEURS EN HAUSSE

* Plastic Omnium gagne 4,2% à 20 euros. L'équipementier automobile a confirmé sa guidance 2018 et dévoilé des objectifs ambitieux pour la période 2019-2021. Le groupe compte notamment surperformer la production mondiale de cinq points par an. Pour tenir compte du contexte de marché volatil, il intensifiera sur la période ses réductions de coûts et sera vigilant sur le cash-flow, en ramenant son enveloppe d'investissement à 6% du CA consolidé, contre 7-8% sur la période 2016-18. La firme compte également accélérer sa génération de trésorerie avec au moins 200 millions d'euros de free cash-flow par an.

* Cast (+4,1% à 3,8 euros) a enregistré un premier contrat majeur avec une des "big four", le club des grandes banques américaines. La plateforme de Software intelligence du groupe a été retenue après plusieurs mois d'étude technique afin d'accélérer la modernisation des anciens systèmes et de renforcer la sécurité et la résilience des nouveaux systèmes numériques. Ce contrat est annoncé "à sept chiffres en US$ (logiciels et services)", et ne couvre que quelques-uns des systèmes critiques de la banque.

* Renault (+1,2% à 57 euros). Nissan envisage de rapatrier plus d'un milliard de dollars des bénéfices de sa filiale chinoise, signe que le groupe cherche à renforcer sa puissance financière face à son partenaire, affirme Bloomberg. Citant des sources au fait de la situation, l'agence précise que ce transfert de 1,1 milliard de dollars (7,5 milliards de yuans) pourrait être finalisé d'ici la fin de l'année. "Nissan n'envisage, ni n'entreprend, aucun transfert, à l'exception de ceux qui seraient communément effectués dans le cadre de ses activités", a indiqué le constructeur nippon.

* TechnipFMC (+0,4% à 19 euros). Le groupe parapétrolier a présenté mercredi ses prévisions financières pour 2019 et annoncé un nouveau programme de rachats d'actions de 300 millions de dollars (264 ME).

* Iliad (+0,7% à 128,3 euros). Le Crédit Suisse a revalorisé le dossier de 120 à 140 euros après avoir rehaussé ses prévisions de résultats.

* Groupe ADP (+0,2% à 168,3 euros). La société a accueilli 7,9 millions de passagers dans ses deux aéroports parisiens en novembre, soit une hausse de 5,4% par rapport à l'année précédente, dont 5,5 millions à Paris-Charles de Gaulle (+6,4%) et 2,4 millions à Paris-Orly (+6,4%).

VALEURS EN BAISSE

* Pierre et Vacances (-1,3% à 15,5 euros). Via sa structure patrimoniale SITI, la famille Brémond va reprendre la participation détenue par le chinois HNA dans la Société, soit 980.172 actions ordinaires représentant 10% du capital et 13,50% des droits de vote. Le prix de cession ressort à 15,93 euros par action.

* Bolloré cède 0,7% à 3,6 euros après l'annonce de la mise en examen de la holding dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de corruption concernant l'attribution de concessions portuaires en Afrique. Dans cette même affaire, Vincent Bolloré ainsi que deux dirigeants du groupe avaient été mis en examen en avril dernier. La holding Bolloré SA, qui n'est en rien concernée par les faits objets de l'investigation, a décidé d'exercer un recours afin d'être mise hors de cause, a indiqué l'entreprise dans un bref communiqué.

* Pernod Ricard (-0,1% à 148,6 euros). Alexandre Ricard, PDG de Pernod Ricard, défend dans une interview au Financial Times de jeudi la stratégie de création de valeur sur le long terme du groupe de spiritueux face aux critiques du fonds activiste Elliott, qui s'est invité à son tour de table.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com