Cotation du 10/12/2019 à 17h16 CAC 40 +0,06% 5 840,76
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 marque une pause

Mi-séance Paris : le CAC40 marque une pause
Mi-séance Paris : le CAC40 marque une pause
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Il fallait bien que cela arrive : un mouvement de consolidation met un terme ce mercredi à l'ascension quasiment interrompue du CAC40 depuis plus de deux semaines. Rien de violent pour autant puisque la baisse observée actuellement (-0,5% à 5.890 points) ne fait que gommer la hausse de la veille et ramener le CAC40 juste sous les 5.900 points.

L'indice parisien, qui affiche 14 séances de hausse lors des 17 dernières a clôturé au-dessus des 5.900 points hier pour la première fois depuis le 24 juillet 2007 ! Si les investisseurs attendaient l'annonce de mesures fortes de la part de Donald Trump hier lors de son intervention devant l'Economic Club of New York, ils en sont pour leur frais puisque l'intervention n'a donné lieu à aucune annonce majeure sur l'état des discussions entre les Etats-Unis et la Chine, douchant les fortes attentes du marché... Si ce n'est que le Président a de nouveau réitéré sa volonté de conclure un accord partiel.

Trump a ainsi jugé "proche" la signature d'un accord commercial avec la Chine, et il a profité de l'occasion pour critiquer une énième fois la Réserve fédérale américaine, l'accusant d'avoir relevé ses taux directeurs trop vite après la crise des subprimes, puis de les avoir abaissés trop lentement et tardivement ces derniers mois. Donald Trump s'est attribué le mérite des records atteints par la Bourse sous sa présidence, avec une hausse de plus de 50% du Dow Jones et de plus de 60% pour le Nasdaq depuis son élection en novembre 2016. Il a estimé qu'"on aurait pu avoir 25% de plus (sur les indices boursiers) si la Fed n'avait pas fait d'erreurs". Jerome Powell se retrouve de nouveau sous les feux des projecteurs! Et il le sera d'ailleurs, à 17h lors d'une audition au Congrès ! A suivre...

VALEURS EN HAUSSE

* Air Liquide (+1,1% à 120 euros) a confirmé étudier la possibilité d'une cession de sa filiale schülke. "Le processus étant dans une phase très préliminaire, différents scénarios sont actuellement à l'étude ; rien ne garantit avec certitude qu'il en résultera un désinvestissement effectif", écrit Air Liquide dans son communiqué de presse.

* SII (+2% à 26,3 euros) a annoncé un chiffre d'affaires de 325,9 ME pour le premier semestre de l'exercice 2019-2020, en croissance de 10,2% par rapport au 1er semestre de l'exercice précédent. Le groupe note que la dynamique reste solide aussi bien en France qu'à l'International. L'activité du 2ème trimestre (juillet à septembre) est en progression de 10,3% par rapport au 2ème trimestre de l'exercice précédent avec 83,7 ME de chiffre d'affaires en France (+7,3% par rapport à 2018/2019) et 79,6 ME de chiffre d'affaires à l'International (+13,7% par rapport à 2018/2019).

* AKKA Technologies (+8% à 62 euros) a publié un chiffre d'affaires consolidé sur neuf mois en croissance de 25,5% à 1,3 MdsE, évoquant une activité soutenue en France et une croissance en Allemagne "conforme aux attentes" (+2,4%), ainsi qu'une bonne dynamique en Amérique du Nord (+17% à 78 ME). Les objectifs 2019 sont confirmés. Au troisième trimestre 2019, le chiffre d'affaires du groupe progresse de 26,1% à 441,1 ME dans un contexte économique contrasté. La croissance pro forma ressort à +7,4%.

* Verallia gagne 2,3% à presque 28 euros. Citi est à l'achat sur Verallia en ciblant un cours de 33 euros.

VALEURS EN BAISSE

* TechnipFMC (-1,4% à 18,25 euros) a annoncé son intention de vendre le navire G1201 dans le cadre de sa stratégie globale d'optimisation du profil et de la taille de sa flotte subsea. Suite à l'annonce récente de l'accord d'alliance de la société avec un partenaire de premier plan pour l'installation de conduites sous-marines utilisant la technologie de pose en S, cette opération démontre l'intention de la société d'utiliser des accords de collaboration, dans la mesure du possible, afin de mettre en oeuvre son modèle commercial différentiant iEPCITM. La charge totale hors trésorerie était de 125 millions de dollars pour les deux navires et a été enregistrée au troisième trimestre 2019.

* Casino (-2% à 46,5 euros) a présenté les résultats de l'offre de rachat obligataire lancée le mardi 5 novembre dans le cadre de son plan de refinancement. Un montant nominal total de 784 ME a été apporté, respectivement 239 ME, 253 ME et 292 ME des obligations de maturité mars 2020, mai 2021 et juin 2022.

* Saint-Gobain perd 2,5% à 37,1 euros. Saint-Gobain et Continental Building Products ont conclu un accord en vue de l'acquisition par Saint-Gobain de l'intégralité des actions de Continental Building Products pour un montant de 37$ par action. Continental Building Products, acteur de référence du secteur de la plaque de plâtre en Amérique du Nord, emploie 645 collaborateurs et devrait réaliser en 2019 un chiffre d'affaires estimé à 510 millions de dollars et un EBITDA ajusté estimé à 130 millions de dollars selon le consensus des analystes financiers. La société offre une importante complémentarité géographique avec les installations nord-américaines de Saint-Gobain, un bon ancrage dans les géographies à forte croissance de l'Est et du Sud-Est des Etats-Unis et un niveau de rentabilité élevé.

* Plastivaloire (-5% à 6,85 euros) a dévoilé un chiffre d'affaires annuel de 728,4 ME, soit une croissance de +10,5%. L'objectif était de 730 ME.

* Les bancaires font partie des plus fortes baisses sur le CAC40 avec Société Générale en repli de 2,5% pendant que BNP Paribas et Crédit Agricole reculent d'environ 1,5%.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com