Cotation du 20/08/2018 à 18h05 CAC 40 +0,65% 5 379,65
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 manque de catalyseurs

Mi-séance Paris : le CAC40 manque de catalyseurs
Mi-séance Paris : le CAC40 manque de catalyseurs
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Bien orientée la semaine dernière (+1%), la bourse de Paris manque de catalyseurs pour poursuivre son rebond et le CAC 40 évolue proche de l'équilibre depuis l'ouverture. En fin de matinée, on reste à proximité des 5.430 points (+0,05%). Il faudra sans doute attendre les premières publications semestrielles des groupes du CAC40 la semaine prochaine pour faire bouger les lignes. La saison des semestriels a débuté vendredi aux Etats-Unis avec de bonnes surprises pour les banques JP Morgan et City, qui ont publié des comptes supérieurs aux attentes, alors que Wells Fargo a une nouvelle fois déçu, la banque de San Francisco poursuivant sa descente aux enfers. L'Union européenne et la Chine se réunissent lundi et mardi à Pékin pour discuter des questions commerciales, alors que Trump et Poutine se rencontrent à Helsinki. Par ailleurs, les données de l'économie chinoise publiées ce matin, décevantes, notamment l'investissement, sont aussi peu propices à des prises de décisions fortes sur les marchés...

VALEURS EN HAUSSE

* Carrefour reprend 1,7% à 13,36 euros après 4 séances précédentes de baisse influencées par des avais négatifs d'analystes. Carrefour publiera ses comptes semestriels le 26 juillet.

* Sur le CAC40, Les bancaires sont bien orientées avec +1% pour BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole.

* Technicolor reprend 4% à 1,07 euro. Le groupe doit dévoiler ses comptes semestriels le mardi 24 juillet (après la clôture) sachant que le groupe n'avait pas publié de trimestriels détaillés.

* Altran Technologies rebondit de 5% à 9,04 euros après sa déroute de vendredi suite à la découverte de documents falsifiés dans sa récente acquisition.

* Natixis (+0,8% à 6,08 euros) a annoncé vendredi la nomination de Nathalie Bricker comme directrice financière et membre du comité de direction générale de la banque d'investissement, à compter du 6 août.

* Renault (+0,6% à 74 euros) a dévoilé de très bons chiffres commerciaux pour son premier semestre. Le constructeur a vu ses ventes grimper de 9,8% sur les six premiers mois de l'année, en intégrant les marques Jinbei et Huasong qui sont consolidées depuis le 1er janvier 2018. À périmètre équivalent, la croissance du Groupe Renault est de 5,3% sur un marché mondial qui progresse de 4,2%. Renault confirme ses ambitions de croissance en 2018 portée par le développement des activités à l'international. La firme relève par ailleurs ses prévisions de croissance pour le marché mondial, celui-ci étant désormais attendu en hausse de 3% par rapport à 2017 (précédemment +2,5%). Le marché européen est anticipé en progression de 1,5 % (vs +1%) avec une augmentation de 2% (vs +1%) pour la France. A l'international, le Brésil devrait connaître une hausse de 10% (vs +5%) et la Russie de plus de 10% (vs près de 10%). La Chine devrait croître de 5%, et l'Inde de 8% (vs +6%).

VALEURS EN BAISSE

* Alstom cède 0,6% à 39,1 euros. La Commission européenne a ouvert une enquête approfondie au sujet du rapprochement du groupe français avec l'Allemand Siemens. La Commission européenne a ouvert, en vertu du règlement de l'UE sur les concentrations, une enquête approfondie visant à examiner le projet de rachat d'Alstom par Siemens. La Commission "craint que la concentration ne réduise la concurrence pour la fourniture de plusieurs types de trains et de systèmes de signalisation".

* Airbus (-0,25% à 107,1 euros) sera très suivi cette semaine alors qu'a lieu le Salon aéronautique de Farnborough. Le constructeur aéronautique devrait profiter de l'occasion pour annoncer plusieurs grosses commandes d'avions. Selon Reuters, qui cite des sources du secteur, Viva Aerobus pourrait acquérir jusqu'à 40 avions de la famille A320neo alors que la compagnie mexicaine à bas prix a déjà commandé 55 monocouloirs d'Airbus, dont 17 ont été livrés à ce jour. Au prix catalogue, la commande pourrait atteindre 4,4 milliards de dollars selon la version commandée.

* Pas de baisses significatives sur le CAC40 mais le luxe est en retrait avec des baisses de près de 1% pour Kering et LVMH.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com