Cotation du 18/04/2019 à 18h05 CAC 40 +0,31% 5 580,38
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 hésite proche des 5.000 pts

Mi-séance Paris : le CAC40 hésite proche des 5.000 pts
Mi-séance Paris : le CAC40 hésite proche des 5.000 pts
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 manque de carburant ce midi pour tenir le cap des 5.000 points, en hausse désormais de 0,1% à 4.997 pts. S'il a ouvert au-dessus de ce seuil symbolique ce matin, il est rapidement repassé au-dessous... Les investisseurs ont visiblement besoin de nouveaux catalyseurs pour reprendre le mouvement haussier, alors que les gains sont déjà conséquents depuis le point bas en séance de fin décembre (+9,75% !).
Le message favorable de Jerome Powell mercredi soir est désormais digéré et les investisseurs se concentrent de nouveau sur les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. A ce sujet, à l'issue de deux jours de discussions à Washington entre les deux parties, Donald Trump a fait part de son optimisme. Le président américain a toutefois souligné qu'aucun accord définitif ne devrait être conclu avant sa rencontre, dans un proche avenir, avec son homologue chinois Xi Jinping... Wait and see! En attendant, l'activité manufacturière en Chine a connu en janvier sa plus forte contraction en près de trois ans.

ECO ET DEVISES

Dans ce contexte, la publication cet après-midi de la statistique des créations d'emploi aux Etats-Unis pour le mois de janvier, s'avère cruciale et donnera peut-être une idée des conséquences du "shutdown" qui a touché les Etats-Unis sur cette période.
Côté valeurs, la relative stabilité du marché parisien cache de forts écarts sur de nombreux titres, en fonction des résultats publiés depuis hier soir...

A suivre cet après-midi aux Etats-Unis :
- Rapport mensuel sur la situation de l'emploi aux Etats-Unis. (14h30)
- Indice PMI manufacturier américain. (15h45)
- Indice ISM manufacturier. (16h00)
- Dépenses de construction. (16h00)
- Indice du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan. (16h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1470$ ce midi. Le baril de Brent se négocie 60,90$. L'once d'or se traite 1.330$.

VALEURS EN HAUSSE

JCDecaux : +10%. Le champion mondial de la communication extérieure a réalisé en 2018 des revenus consolidés de 3 618,5 millions d'euros, en hausse de +3,6% en données publiées. En excluant l'impact négatif lié à la variation des taux de change et l'effet positif des variations de périmètre, le chiffre d'affaires ajusté est en augmentation de +5,2%.

Xilam : +8% qui ne reprendra pas Gulli, ce que craignait le marché.

Atari : +6% avec Cerenis, Geci

Maison du Monde : +3% suivi de Worldline

Lagardère : +2,5%. Le groupe et M6 sont en négociations exclusives avec le groupe M6 en vue de la finalisation d'un accord de cession des chaînes de son Pôle Télévision (hors Mezzo) - Gulli et ses déclinaisons internationales, Canal J, TiJi, Elle Girl TV, MCM, MCM Top, RFM TV - et les régies publicitaires associées.

Airbus : +1%. Emirates envisage de transformer certaines commandes d'Airbus A380 en commandes d'A350 étant donné le blocage des négociations sur la motorisation de ce très gros porteur, dont l'existence pourrait être mise en péril du fait de cette modification, ont dit jeudi des sources à Reuters.

Publicis Groupe : +0,6%. Le groupe a annoncé aujourd'hui la clôture de la cession à Altamont Capital Partners (Altamont) de ses unités de commercialisation pharmaceutique réunies sous la bannière de Publicis Health Solutions (PHS). Cette division avait fait l'objet d'une revue stratégique par Publicis Groupe lancée en juin 2018. Le processus de cession avait été enclenché en octobre de la même année, et la signature de la vente effectuée avant la fin 2018.

VALEURS EN BAISSE

Guillemot : -14%. Le marché sanctionne un point d'activité bien terne avec un mauvais atterrissage du chiffre d'affaires sur le quatrième trimestre, en décroissance de 23% à 21,2 ME. En conséquence, les revenus annuels se sont limités à 81,4 ME, en légère progression de +1%.
L'essentiel de cette déception provient de l'activité Volants de Thrustmaster. Dans ce segment, le bon début d'année enregistré dans la foulée du lancement du jeu Gran Turismo en octobre 2017, ne s'est pas prolongé. En guise d'explication, Guillemot évoque une actualité moins riche en sorties de jeux, laquelle s'est traduite au quatrième trimestre par une forte baisse des réapprovisionnements des circuits de distribution.
Douche froide également sur les perspectives... En 2019, le groupe n'anticipe qu'une légère croissance par rapport à l'exercice écoulé, même s'il prévoit de renforcer ses segments Hercules DJ, casques Gaming et joysticks, tout en lançant une nouvelle gamme de gamepads professionnels destinée aux joueurs de eSport.

LDLC : -10%. Au 3ème trimestre 2018-2019, LDLC a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 145,7 ME, en progression de +3,4% par rapport au 3ème trimestre 2017-2018. La contribution du Groupe Olys, consolidé depuis le 1er avril 2018, s'est élevée à 17,9 ME sur le trimestre écoulé. A l'issue des neufs premiers mois de l'exercice 2018-2019, le chiffre d'affaires consolidé s'établit à 380,4 ME, en progression totale de +6,7%. La contribution d'Olys sur neuf mois s'élève à 49,2 ME.

Recylex : -10% avec Ateme et Vallourec (-7%)

Roche Bobois : -5%. Le groupe affiche un chiffre d'affaires de 257 ME au terme de l'exercice 2018, une croissance solide de +4,8% à taux de change constants. Sur 2018, l'ensemble du réseau du Groupe Roche Bobois enregistre un volume d'affaires de 458,6 ME contre 480,1 ME en 2017, en repli de 2,9% à changes constants.

Trigano : -2% avec SG, Iliad, Casino, Aubay, CGG

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com