Cotation du 24/05/2018 à 18h05 CAC 40 -0,31% 5 548,45
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 garde le cap

Mi-séance Paris : le CAC40 garde le cap
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Toujours très hésitant, le CAC40 a ouvert en territoire négatif ce matin et y reste légèrement à l'approche de la mi-journée (-0,1% à 5.550 points). Les investisseurs se posent bien sûr des questions alors que le "10 ans" américain qui n'avait jusqu'ici franchi qu'épisodiquement le niveau de 3%, semble s'être installé au-dessus de ce niveau crucial et de voir y reste, à 3,06% actuellement... On reste loin de ses niveaux en Europe avec un Bund allemand à peine au-dessus de 0,6% ou des OAT 10 ans à 0,85% en France. Pas de quoi ébranler la place parisienne, certes, mais la freiner à coup sûr dans son ascension, qui lui a permis de revenir proche des plus hauts annuels, avec un gain de 4,4% depuis le 1er janvier. La nouvelle reculade de l'Euro face au Dollar soutient la tendance. A 1,18$, l'Euro baisse et c'est favorable pour les comptes des sociétés exportatrices sachant que la vigueur de début d'année de la monnaie européenne a largement pénalisé les comptes des entreprises au premier trimestre.

VALEURS EN HAUSSE

* Alstom (+5% à 40,7 euros), en cours de rapprochement avec les activités ferroviaires de l'allemand Siemens, a annoncé mercredi viser jusqu'à 7% de marge d'exploitation ajustée en 2018-19 après avoir largement dépassé les attentes lors de l'exercice qui vient de se terminer. Le groupe fait état dans un communiqué d'un bénéfice d'exploitation en hausse de 22% à 514 millions d'euros au titre de 2017-2018, donnant une marge améliorée à 6,5% contre 5,8%. Alstom vise pour 2018-19 un chiffre d'affaires d'environ huit milliards d'euros, après une croissance organique de 10% à 7,951 milliards d'euros et ses commandes reçues ont chuté de 28% à 7,183 milliards.

* CGG gagne 6% à 2,31 euros avant la publication des comptes trimestriels demain. Morgan Stanley est passe à "surpondérer" sur le dossier en visant désormais un cours de 3,20 euros.

* Tout le secteur pétrolier est encore bien orienté puisque TechnipFMC s'adjuge plus de 3%, en tête du CAC40 et Vallourec plus de 5%.

* Sanofi (+1% à 65,23 euros) a fait part de résultats positifs de phase III pour Dupixent (dupilumab) dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère inadéquatement contrôlée de l'adolescent. Une demande d'approbation réglementaire devrait être présentée aux États-Unis au troisième trimestre de 2018 pour les patients âgés de 12 à 17 ans.

* Worldline prolonge sa hausse de 5% à 46,7 euros ce mercredi, alors que le leader européen dans le secteur des paiements et services transactionnels et SIX ont annoncé hier avoir signé un accord afin de former un partenariat stratégique. Worldline ferait l'acquisition de SIX Payment Services, la division des services de paiements de SIX, pour un montant total de 2.303 millions d`euros (2.750 millions de CHF). HSBC en profite pour relever de 45 à 49 euros son cours cible sur Worldline en étant toujours acheteur du dossier et en soulignant la pertinence de ce mouvement capitalistique... La Deutsche Bank vise quant à elle 54 euros.

* La maison-mère de Worldline, Atos en bénéficie encore avec un gain de 1,5% à 115,3 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Elior Group chute de 15% à 13 euros après un "profit warning". Les estimations de la performance financière du groupe au 1er semestre de l'exercice 2017-2018 font ressortir une croissance totale de 3,9%, dont 2,9% de croissance organique, un Ebitda retraité de 231 millions d'euros, soit 6,9% du chiffre d'affaires, des dépenses d'investissement de 150 millions d'euros, un ratio de levier de l'ordre de 3,48x. Le détail des résultats du 1er semestre de l'exercice 2017-2018 sera publié le 29 mai 2018 et commenté au cours d'une conférence téléphonique. Dans sa nouvelle feuille de route, Elior précise qu'il anticipe désormais : une croissance organique proche de 3% (contre une croissance organique d'au moins 3% précédemment), une marge d'Ebitda retraité comprise entre 7,5% et 7,8% (contre une stabilité du taux de marge d'Ebitda retraité à périmètre et change constants), un résultat net par action en baisse (contre une légère progression du résultat net par action ajusté), une maîtrise des dépenses d'investissement dans l'enveloppe de 300 millions d'euros.

* Cet avertissement impacte Sodexo, en baisse de 2% à 81,7 euros et plus forte baisse du CAC40.

* Intrasense et DMS (-7,55% à 1,47 euro) sont entrés en négociation exclusive en vue de l'apport des activités d'imagerie médicale de DMS Group à la société Intrasense.

* Ipsos perd 1,8% à 29,5 euros. La société d'investissement belge Sofina a lancé un placement privé auprès d'investisseurs d'un bloc de 1,2 million d'actions, soit 2,7% du capital d'Ipsos. A l'issue de cette transaction, Sofina ne détiendra plus qu'environ 1,9 million de titres, soit 4,3% du capital.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Mi-séance Paris : le CAC40 garde le cap

Partenaires de Boursier.com