Cotation du 19/02/2020 à 18h05 CAC 40 +0,90% 6 111,24
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 fait une pause sous les 6.100 points

Mi-séance Paris : le CAC40 fait une pause sous les 6.100 points
Mi-séance Paris : le CAC40 fait une pause sous les 6.100 points
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

De légères prises de bénéfices animent la bourse de Paris depuis ce matin. Le CAC40 repasse ainsi sous les 6.100 points (-0,3% à 6.080 points). Vendredi, l'indice parisien avait clôturé au-dessus des 6.100 points pour la première fois depuis le 16 juillet 2007 dans l'aspiration des nouveaux records de Wall Street. La bourse américaine ne rouvrira que mardi, après un jour férié (Martin Luther King Day) ce lundi.

La toile de fonds demeure positive pour les investisseurs qui ont pris connaissance vendredi d'un PIB chinois en progression en 2019 de 6,1%. Certes son rythme le plus lent depuis 29 ans, mais qui semble s'être stabilisé au 4e trimestre. Aux Etats-Unis, les investisseurs ont apprécié l'annonce de mises en chantiers en décembre au plus haut depuis 2006. Enfin, la saison des résultats du 4e trimestre a débuté cette semaine par des résultats bancaires globalement supérieurs aux attentes des analystes.

VALEURS EN HAUSSE

* Casino progresse de 1,3% à 37,5 euros. Daniel Kretinsky a renforcé sa position dans Casino pour atteindre 5,64% du capital, annoncent lundi le groupe de distribution et le véhicule d'investissement de l'homme d'affaires tchèque dans un communiqué commun.

* GTT gagne 3,8% à 97 euros dans un marché actif ce lundi, au plus haut en bourse, le dossier figurant parmi les favoris d'Oddo BHF - qui vient de doper son objectif de cours de 102 à 120 euros et évoque notamment les dernières commandes signées par le leader mondial de la conception de systèmes de confinement à membranes cryogéniques utilisés pour le transport maritime et pour le stockage du Gaz Naturel Liquéfié (GNL).

* Marie Brizard Wine & Spirits (+2,5% à 1,64 euro) a annoncé la conclusion d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette bancaire de la société (à savoir le contrat de crédits d'un montant en principal de 45 ME conclu le 26 juillet 2017 et les garanties attachées - en ce compris un nantissement de premier rang sur la marque William Peel - ainsi que la quasi-totalité des découverts tirés à date) à Compagnie Financière Européenne de Prises de Participations (COFEPP), actionnaire majoritaire de la société, qui détient à ce jour 50,97% du capital de MBWS.

* Ubisoft met fin à une série baissière de quatre séances ce lundi à la faveur d'un rebond de 2,9% à 64,1 euros. Oddo BHF a revalorisé le dossier de 65 à 78 euros tout en restant à l''achat'. Morgan Stanley et Jefferies avaient également maintenu leur avis positif sur la valeur vendredi. Selon le consensus Bloomberg, 14 analystes sont désormais à l''achat' sur l'éditeur de jeux-vidéo, 7 sont à conserver' et un seul à 'vendre'. L'objectif moyen à 12 mois est fixé à 69,85 euros. Le groupe dévoilera le chiffre d'affaires de son troisième trimestre financier le 6 février prochain. Ubisoft s'attend à réaliser un net bookings d'environ 1,45 MdE et un résultat opérationnel non-IFRS compris entre 20 et 50 ME sur l'exercice. Des objectifs revus à la baisse fin octobre 2019.

VALEURS EN BAISSE

* Iliad (-1,3% à 121,4 euros) a annoncé le lancement formel d'une augmentation de capital de 1,4 milliard d'euros et le prix de souscription est de 120 euros par action nouvelle.

* Sanofi (-0,5% à 91,7 euros) a annoncé la fin de la période d'attente prévue par la loi antitrust applicable au projet d'acquisition de Synthorx. Le 23 décembre, Sanofi a lancé une offre publique d'achat en vue de l'acquisition de la totalité des actions ordinaires en circulation de Synthorx au prix de 68 dollars l'action en numéraire, sans intérêt et net de toute retenue fiscale obligatoire. La période d'attente prévue par la loi HSR ayant expiré, cette condition de l'offre est désormais remplie.

* Kering cède 0,7% à 606 euros. Jefferies a pourtant relevé son objectif de cours à 700 euros contre 560 euros.

* Lagardère recule de 2,2% à 19,1 euros. HSBC a réduit son objectif de 28,5 à 25 euros et Goldman Sachs est passé à 'neutre' tout en coupant son objectif de 28 à 21,8 euros.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com