Cotation du 10/12/2019 à 18h05 CAC 40 +0,18% 5 848,03
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 fait du surplace

Mi-séance Paris : le CAC40 fait du surplace
Mi-séance Paris : le CAC40 fait du surplace
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 fait du surplace en fin de matinée autour de 5.915 points après un léger accès de faiblesse en début de séance ayant ramené l'indice de la bourse de Paris sous les 5.900 points. Sur la semaine, le CAC40 progresse quand même de 0,4% après avoir atteint mercredi un nouveau sommet annuel de 5.947 points.

Les investisseurs sont attentistes ce vendredi alors que Wall Street était fermé hier. La Bourse de New York ne rouvrira que pour une demi-séance aujourd'hui. La menace de réponses fermes lancée par Pékin suite à la promulgation de la loi de soutien aux manifestants de Hong Kong les inquiète alors que lors des séances précédentes, ils voulaient miser sur la "dernière ligne droite" de négociations de la phase 1 entre les deux puissances, selon les termes même de Trump... La Chine n'a toutefois annoncé aucune décision concrète pour l'instant et en reste aux menaces. En l'absence d'éléments, difficile pour les investisseurs d'y voir clair et les prises de risque, en l'état, s'annoncent limitées.

Le taux de chômage dans la zone euro est tombé au plus bas depuis juillet 2008 en octobre, à 7,5%. Il s'établissait à 7,6% en septembre et à 8% en octobre 2018. Eurostat estime qu'en octobre, 15,583 millions d'hommes et de femmes étaient au chômage dans l'UE28, dont 12,334 millions dans la zone euro. Par rapport à septembre, le nombre de chômeurs a diminué de 31.000 dans la zone euro. A noter aussi que le PIB français a bien progressé de 0,3% au troisième trimestre, soit au même rythme qu'aux deux trimestres précédents.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, Renault reprend 1,6% à 44 euros. N'en déplaise à ses détracteurs, l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi n'est pas morte. Preuve en est, lors de la réunion mensuelle du Conseil opérationnel qui a réuni les dirigeants des trois constructeurs, ses membres se sont mis d'accord sur des programmes visant à améliorer et à accélérer de manière significative l'efficacité opérationnelle de l'Alliance dans l'intérêt des trois entreprises. Dans un premier temps, le Conseil a décidé de nommer un Secrétaire général dans les prochains jours. Ce responsable jouera un rôle clé dans la coordination et la facilitation de plusieurs grands projets de l'Alliance qui vont être lancés afin d'accélérer l'efficacité opérationnelle des entreprises respectives. Le Secrétaire général rendra compte au Conseil opérationnel de l'Alliance et aux directeurs généraux de l'Alliance. L'Alliance communiquera des détails sur les prochaines étapes de ces programmes dans les prochaines semaines.

* EOS imaging (+22% à 2,35 euros) a obtenu l'homologation 510(k) de l'U.S. Food and Drug Administration (FDA) permettant la commercialisation aux Etats-Unis de sa nouvelle génération de système d'imagerie, EOSedge. Cette nouvelle approbation fait suite au lancement d'EOSedge en Europe, au Canada et en Australie, annoncé en début de semaine.

* Société Générale se redresse de 0,9% ce vendredi à 28,6 euros. Le dossier bénéficie d'une recommandation favorable de Barclays, qui vient de relever son conseil de 'pondération en ligne' à 'surpondérer', portant son objectif de cours de 27 euros à 35 euros. L'intermédiaire mise notamment sur le retour de capitaux aux actionnaires, via rachats d'actions ou dividende, ainsi que sur d'éventuelles réductions additionnelles de coûts. Hier, AlphaValue avait confirmé pour sa part un avis à 'renforcer', tout en majorant légèrement son objectif de cours à 33,5 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Soitec trébuche encore de 7% à 103,9 euros, après une sanction de 3,1% hier jeudi suite aux comptes semestriels. Le titre avait tout de même plus que doublé cette année et s'affichait au plus haut avant les annonces du S1. Six des spécialistes recensés par Bloomberg restent acheteurs, contre trois à conserver (ou équivalents) et aucun à la vente. Berenberg vient de réaffirmer son opinion d'achat et de relever de 117 à 140 euros son objectif de cours. Oddo BHF et Nomura confirment leurs avis d'achat et leurs objectifs respectifs de 120 et 125 euros. Kepler Cheuvreux maintient sa recommandation positive et rehausse de 112 à 123 euros son cours-cible. Bryan, Garnier & Co, prudent, passe à 'neutre' contre 'achat' auparavant. "Les nouvelles prévisions de capex suggèrent un ralentissement du momentum FD-SOI", relève par ailleurs Bryan, Garnier. Un autre spécialiste fait état d'un plan à trois ans confirmé et de comptes semestriels "parfaitement en ligne" avec les objectifs sur l'année, tout en notant le "retard" sur le FD-SOI.

* PSA Groupe (-0,4% à 22,15 euros) s'apprête à vendre sa participation dans sa co-entreprise chinoise Capsa, spécialisée dans la marque DS et victime depuis plusieurs années d'une chute de ses ventes, selon Reuters qui cite un porte-parole du constructeur automobile français. Les ventes de PSA en Chine ont chuté de 32% l'an dernier à environ 263.000 véhicules, très loin du million d'unités visés plusieurs années plus tôt.

* Fin de semaine compliquée pour Air France KLM qui cède 1,7% à 10,7 euros. La pression vendeuse sur le titre de la compagnie franco-hollandaise est à relier à une note du Credit Suisse qui dégradé la valeur à 'sous-performance' avec un objectif de cours réduit de 9,37 euros à 8,85 euros. HSBC a de son côté confirmé son conseil 'achat' et sa cible de 12,5 euros. Les analystes sont clairement assez partagés sur le dossier puisque, selon le consensus Bloomberg, 10 recommandent d''acheter' l'action alors que 12 sont 'neutres' et 2 sont à 'vendre'. L'objectif moyen à douze fois est fixé à 11,02 euros.

* Plastic Omnium (-1,6% à 25 euros) a confirmé jeudi ses prévisions 2019 tout en annonçant le report de sa journée investisseurs au 7 janvier au lieu du 6 décembre en raison de "l'ampleur prévisible des mouvements sociaux en France".

* Plus forte baisse du CAC40, Saint-Gobain (-1,3% à 36,8 euros) a procédé à l'annulation de 2 211 754 actions autodétenues achetées sur le marché. Le nombre total d'actions composant le capital s'élève désormais à 544,7 millions d'actions.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com