Cotation du 18/04/2019 à 18h05 CAC 40 +0,31% 5 580,38
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 est de retour sur ses meilleurs niveaux de l'année

Mi-séance Paris : le CAC40 est de retour sur ses meilleurs niveaux de l'année
Mi-séance Paris : le CAC40 est de retour sur ses meilleurs niveaux de l'année
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

L'orientation du CAC40 est positive depuis ce matin, mais sans euphorie : l'indice parisien progresse d'un peu moins de 0,6% en fin de matinée autour de 5.480 points. Il revient donc très proche de ses plus hauts de 2019 autour de 5.490 points. L'évolution du dossier du Brexit dans la nuit est plutôt appréciée, dans la mesure où le risque d'un départ imminent de la Grande Bretagne est repoussé. Les chefs d'Etat et de gouvernement européens ont en effet convenu dans la nuit de reporter la date du Brexit au 31 octobre, offrant à la Première ministre britannique Theresa May un délai plus long qu'elle ne le demandait pour résoudre l'impasse actuelle à Londres concernant l'accord de retrait. Sur le front du commerce entre les Etats-Unis et la Chine, le secrétaire au Trésor américain a déclaré mercredi que les discussions en cours continuaient de progresser et que les deux parties avaient pratiquement réglé la délicate question du mécanisme d'application d'un éventuel accord. Côté valeurs, les deux publications majeures du jour, LVMH et Sodexo, sont saluées, ce qui permet de démarrer avec optimisme la période des trimestriels.

Aux Etats-Unis, les Minutes de la dernière réunion de la Fed n'ont pas apporté de surprises majeures, mercredi soir, confirmant la volonté de la banque centrale américaine de faire une pause cette année dans son cycle de hausse de taux. Selon le compte-rendu de leur dernière réunion des 19 et 20 mars derniers, publié mercredi soir, une majorité de membres du conseil de la Réserve fédérale a ainsi estimé que les taux ne changeraient pas d'ici à la fin 2019. Le taux des "fed funds" est fixé entre 2,25% et 2,50% depuis la dernière hausse effectuée en décembre, qui avait déclenché une panique boursière, suivie d'une rapide volte-face de Jerome Powell, le patron de la Fed, sur fond de critiques acerbes de Donald Trump contre les hausses de taux jugées excessives.

VALEURS EN HAUSSE

* Sodexo (+5% à 106,5 euros) a dévoilé une croissance de son chiffre d'affaires semestriel supérieure aux attentes, avec une accélération au deuxième trimestre, et a confirmé ses objectifs tout en prévenant que sa marge d'exploitation devrait se situer cette année dans le bas de sa fourchette de prévision. Pour le deuxième semestre de l'exercice en cours, Sodexo prévoit "la poursuite de la croissance dans les économies en développement, même si la base de comparaison est élevée ; la sortie de quelques contrats ; et une amélioration en Amérique du Nord qui reste fragile".

* LVMH (+4,5% à 344 euros) a maintenu le cap d'une très solide croissance à deux chiffres au premier trimestre, une nouvelle fois portée par les performances supérieures aux attentes de sa division mode-maroquinerie et de son puissant moteur Louis Vuitton. Bryan, Garnier & Co maintient son conseil "acheter" sur le dossier et relève sa 'fair value' de 350 à 365 euros. Quant à la Société Générale, elle passe de "conserver" à "acheter" en portant sa cible de 322 à 385 euros. Parmi les autres ajustements du jour sur la 1ère capitalisation du CAC40, on soulignera le coup de pouce d'Invest Securities, dont l'objectif de cours est remonté de 265 à 305 euros.

* SoLocal (+0,9% à 0,696 euro) : Les ventes totales trimestrielles de SoLocal se chiffrent à 157 Millions d'Euros au T1 2019, en baisse de -8,2% par rapport au T1 2018. Les ventes Digital enregistrent une diminution de 7,3 ME, soit -5%, alors que les ventes Imprimés baissent de 6,6 ME, soit -29,1%, au T1 2019 par rapport au T1 2018. Au global, le chiffre d'affaires ressort à 148,4 ME, en baisse de -14,1% d'une année sur l'autre et de -7,1% par rapport au quatrième trimestre 2018.

* Virbac prend 6,5% à 156 euros. Oddo BHF s'est montré offensif avant la publication financière du spécialiste de la recherche, de la production et de la commercialisation de médicaments vétérinaires. Ainsi, Oddo BHF vient, de source de marché, de revoir son conseil à l'achat, contre un avis auparavant neutre. L'objectif de cours est pour sa part ajusté en forte hausse, de 138 à 185 euros. Oddo BHF estime que l'inflexion perçue serait désormais durablement engagée sur le dossier. Virbac publiera son chiffre d'affaires du premier trimestre 2019 dès ce soir, après la clôture.

* Fnac Darty gagne 3,2% à 69,9 euros. Barclays a repris couverture de Fnac Darty sur une recommandation "surpondérer", avec un objectif fixé à 90 euros, soit un potentiel théorique d'appréciation d'une trentaine de pourcents.

VALEURS EN BAISSE

* Ramsay Générale de Santé (-6,15% à 16,8 euros) a annoncé la réalisation de son augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription, le positionnant comme "l'un des leaders pan-européens de l'hospitalisation privée et des soins primaires, présent dans six pays avec un rôle prééminent dans les pays scandinaves, en France et en Suède." L'augmentation de capital donnera lieu à l'émission de 34.432.595 actions nouvelles au prix unitaire de 16,46 euros, soit un montant brut levé (prime d'émission incluse) d'environ 566,8 millions d'euros.

* Engie ferme la marche de l'indice parisien ce jeudi en trébuchant de 1,5% à 13,43 euros. Hier après clôture, l'énergéticien a annoncé une vaste réorganisation, en phase avec son ambition de devenir le leader mondial de la transition zéro carbone de ses clients. Le groupe, qui vise un objectif de croissance annuelle de 7 à 9%, se restructure autour de quatre grandes lignes d'activités globales, les Global Business Lines (GBL). Au-delà de cette évolution de son organisation, Engie fait les frais d'une dégradation de recommandation. Selon nos informations, Morgan Stanley a abaissé son opinion sur le dossier de "surpondérer" à "pondération en ligne", tout en ramenant son objectif de cours de 16,6 à 14 euros.

* Bic évolue sur un plancher de cinq mois en bourse, en retrait de 3% à 76,5 euros. La valeur fait les frais d'une note d'Exane BNP Paribas qui a dégradé le dossier de 'neutre' à 'sous-performer' tout en coupant sa cible de 80 à 65 euros. Un seul des sept analystes suivant le titre répertoriés par Bloomberg est positif alors que l'objectif moyen à 12 mois est fixé à 76,9 euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com