Cotation du 22/03/2019 à 18h05 CAC 40 -2,02% 5 269,92
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 encore en hausse !

Mi-séance Paris : le CAC40 encore en hausse !
Mi-séance Paris : le CAC40 encore en hausse !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 qui a clôturé hier soir au-dessus des 5.300 points pour la première fois depuis le mois d'octobre 2018 reste en hausse de 0,4% ce jeudi après une hésitation à l'ouverture ce matin, à 5.327 pts. La chute de la production industrielle chinoise, tombée lors des deux premiers mois de l'année à son plus bas niveau depuis 17 ans n'inquiète pas trop les investisseurs qui préfèrent retenir le regain d'optimisme sur le front du Brexit : le vote d'hier qui excluait tout départ sans accord a rassuré les marchés...

WALL STREET

Wall Street a terminé dans le vert mercredi, les indices S&P 500 et Nasdaq Composite remontant à leur plus haut niveau depuis quatre mois. Le DJIA est resté à la traîne, plombé par les mésaventures de Boeing, dont le cours a chuté de 11% depuis lundi... La Bourse a été soutenue par l'espoir d'une politique monétaire accommodante de la Fed, après la publication d'une progression modeste des prix à la production comme des prix de détail en février aux Etats-Unis. Le dollar s'est affaibli pour la 3ème séance d'affilée, favorisant les valeurs exportatrices américaines. Le vote par le parlement britannique contre un "hard Brexit", dans la soirée, a fait rebondir la livre sterling de plus de 1%.

ECO ET DEVISES

Le rythme de l'inflation a légèrement accéléré en février en France, repartant en petite hausse après trois mois consécutifs de recul, selon les données publiées jeudi par l'Insee, qui confirment l'estimation provisoire publiée à la fin du mois dernier. La hausse des prix à la consommation sur un an s'est établie à 1,3% à fin février, contre 1,2% à fin janvier.

Les prix allemands à la consommation ont été revus en légère baisse par rapport à l'estimation initiale de l'Office fédéral de la statistique. L'inflation annuelle atteint ainsi 1,5% en février, contre 1,6% annoncé précédemment, alors que sur un mois, les prix affichent une hausse de 0,4% contre 0,5% estimé auparavant. Calculée aux normes européennes, l'inflation annuelle est en revanche confirmée à 1,7%, toujours éloignée de l'objectif de la BCE qui est une inflation très légèrement inférieure à 2% dans la zone euro.

Etats-Unis :
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (13h30)
- Prix à l'import et à l'export. (13h30)
- Ventes de logements neufs. (15h00).

La parité euro / dollar atteint 1,13$. Le baril de Brent se négocie 67,50$.

VALEURS EN HAUSSE

Bastide : remonte de 6% avec Rallye, TechnipFMC et Esso

Lagardère : +5%. Le résultat net part du Groupe affiche ainsi une solide hausse à 194 ME, contre 176 ME en 2017. Pour 2019, le groupe prévoit une progression du Résop du périmètre d'activités cible comprise entre +4% et +6% à change constant et hors acquisition de HBF. La contribution au Résop en 2019 à change constant des activités non encore cédées à date (qui représentait 78 ME en 2018) devrait représenter, en année pleine, un montant compris entre 80 et 90 ME. Comme pour l'exercice 2017, le dividende ordinaire proposé à l'Assemblée Générale des actionnaires au titre de l'exercice 2018 sera fixé à 1,30 euro par action.

CGG : +4% avec Vilmorin et Elior

NRJ Group : +1,90%. Le Résultat Opérationnel Courant hors échanges ressort à 33,7 ME en forte hausse de +23,4% portée principalement par la très forte réduction de la perte opérationnelle du pôle Télévision et par la progression de la rentabilité du pôle Diffusion. Le taux de marge opérationnelle courante s'établit à 8,6% en hausse de 1,5 point par rapport à l'exercice précédent. Le résultat net part du Groupe s'élève à 22 ME (19,8 ME en 2017), soit une nette progression de +11,1%.

ShowroomPrivé : +2%. Le résultat net du Groupe ressort à -4,4 ME, impacté par les pertes affichées sur le premier semestre. Sur le deuxième semestre, le résultat net s'élève à 2,1 ME.

Sanofi : +1%. Le groupe a placé avec succès une émission obligataire en 3 tranches pour un montant de 2 milliards d'euros.

Thales : (+0,7%) et Gemalto annoncent aujourd'hui que Thales a décidé de renoncer à la Condition Suspensive relative aux Autorisations Règlementaires concernant le contrôle des concentrations et les investissements étrangers en Russie.

VALEURS EN BAISSE

Bourbon : -4%. Le groupe de services maritimes pour l'offshore pétrolier et gazier a dévoilé un EBITDAR ajusté s'élevant à 142,7 ME contre 252,4 ME un an plus tôt, impacté par un taux de change défavorable et la baisse d'activité de Bourbon Subsea Services. L'EBIT ressort à -320,3 ME, contre -406,6 ME en 2017 et le résultat net part du groupe à -457,8 ME, contre -576,3 ME en 2017. Sur l'aspect financier et capitalistique qui agite le groupe, Bourbon confirme reçu des propositions de partenaires financiers pour alléger sa dette de 2,4 milliards d'euros et financer son développement.

Casino : -2%. Le groupe a dépassé ses objectifs avec une croissance du chiffre d'affaires consolidé de +4,7% en organique à 36,6 MdsE, un résultat opérationnel courant groupe (ROC) à 1.209 ME, soit +18% en organique hors crédits fiscaux, et +9,8% y compris crédits fiscaux (au-delà des objectifs respectifs de +10% et > 0). La croissance du ROC de la distribution France ressort à +15,7% en organique, au-delà de l'objectif initial de +10%, avec un ROC France total à 579 ME.

Maisons du Monde : -2% avec Chargeurs, Bigben, Manitou

Airbus : -1% avec GTT, Haulotte et Engie

Samse : stable. Le chiffre d'affaires consolidé du groupe s'élève à 1,427 milliard d'euros au titre de l'année 2018 et affiche une croissance de +6,5% par rapport à 2017 (+5,4% à périmètre comparable). Le chiffre d'affaires des enseignes de l'activité Négoce s'établit à 1,131 MdsE, en hausse de +6,9%. L'activité à périmètre comparable est également en progression de +5,4%.

Boiron : stable. Le résultat opérationnel s'élève à 106,02 ME, en diminution de -18,96 ME soit -15,2% par rapport à 2017 (124,98 ME), sous l'effet de la baisse du chiffre d'affaires ainsi que la hausse des coûts de production industrielle et des coûts de promotion. Le résultat net part du groupe décroche de -26,6%, à 57,46 ME (78,24 ME en 2017).

ID Logistics : stable. Le chiffre d'affaires 2018 ressort à 1.410 ME, en hausse de +6,1% et de +9,3% à taux de change constant. Le résultat opérationnel courant 2018 s'établit à 47,3 ME, en amélioration de +28,9% par rapport à 2017. La marge opérationnelle courante progresse de 60 points de base à 3,4% en 2018. Le bénéfice net s'établit à 28,7 ME en 2018, en hausse de +57% par rapport à 2017.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com