Cotation du 20/01/2022 à 18h05 CAC 40 +0,30% 7 194,16
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 dépasse déjà les 7.300 points

Mi-séance Paris : le CAC40 dépasse déjà les 7.300 points
Mi-séance Paris : le CAC40 dépasse déjà les 7.300 points
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Ce début d'année reste toujours aussi porteur pour les marchés boursiers avec un CAC40 qui enchaîne les records historiques. L'indice parisien vient ainsi de dépasser pour la première fois les 7.300 points, en hausse de 1,2%. Le secteur bancaire profite en particulier de la progression des valorisations

Apple est devenu lundi le premier groupe au monde à franchir les 3.000 milliards de dollars de capitalisation boursière. A la clôture américaine, le Dow Jones a gagné 0,68% à 36.585 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,64% à 4.796 pts, de nouveaux sommets en clôture pour les deux indices. Le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a bondi de 1,2% à 15.832 pts, soutenu notamment par Tesla, qui a flambé de 13,5% ! Le Nasdaq est désormais revenu à 1,4% de son dernier record, qui remonte au 19 novembre dernier à 16.057 pts.

Les cours du brut pointent en légère hausse ce mardi dans l'attente de la décision de l'Opep+ sur son niveau de production d'or noir en février. Les spécialistes misent sur une poursuite de la hausse graduelle de l'exploitation du cartel et de ses alliés le mois prochain malgré les inquiétudes relatives à l'envolée des contaminations au variant Omicron. Les premières études montrent en effet que le variant Omicron, désormais dominant, se propage plus rapidement que les souches antérieures, mais provoque des symptômes plus légers. L'Opep+, elle-même, relativise l'impact du variant sur la demande globale de brut en le décrivant comme "modéré et de courte durée".

VALEURS EN HAUSSE

* Société Générale progresse de 3,5% à 31,5 euros. Outre la remontée des rendements obligataires qui profite à l'ensemble du secteur financier, la banque de la Défense serait bien placée pour reprendre le portefeuille clients particuliers d'ING France. Selon les informations obtenues par 'La Tribune', "seulement deux candidats ont déposé une offre de reprise, à savoir Société Générale pour le compte de sa filiale Boursorama, et Crédit Mutuel Arkéa pour sa filiale Fortuneo". Crédit Mutuel Alliance Fédérale et le Crédit Agricole auraient abandonné le dossier.

* BNP Paribas et Crédit Agricole progressent aussi d'environ 2%.

* Worldline (+2,6%) a finalisé l'acquisition d'Axepta Italie dans le cadre de sa stratégie de consolidation européenne. L'acquisition de 80% d'Axepta Italie, un acquéreur bancaire important dans le pays, et la mise en oeuvre d'un une alliance stratégique dans les Services aux commerçants en Italie avec BNL s'inscrivent dans la stratégie de Worldline visant à étendre sa présence en Europe au travers de partenariats avec les grandes institutions financières. Cela fait suite à l'acquisition des activités d'acquisition cartes d'Handelsbanken dans les pays nordiques, ainsi que celle de Cardlink et la signature d'un accord portant sur l'acquisition des activités d'acquisition commerçant d'Eurobank en Grèce.

* Abionyx Pharma bondit de 26% à 3,15 euros. L 'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) a accordé à Abionyx une Autorisation d'Accès Compassionnel (AAC) pour la bio-HDL (CER-001) dans la COVID-19.

* M6 (+1,7% à 17,6 euros) prend le contrôle de Stéphane Plaza Immobilier avec l'acquisition de 2% du capital du réseau d'agences immobilières franchisées dont il détenait déjà 49%. M6 précise que cette opération valorise Stéphane Plaza Immobilier à 125 ME pour 100% du capital. Le réseau compte déjà 660 contrats de franchise, seulement 7 ans après sa création et sera désormais consolidé à 100% dans les comptes du groupe M6, au sein du segment " Diversifications ". En 2021, Stéphane Plaza Immobilier devrait réaliser un EBITA estimé à 12,5 ME, en croissance de 47%.

VALEURS EN BAISSE

* Ipsen recule de 1,5% à 77,5 euros. JP Morgan a dégradé Ipsen à 'neutre' avec un objectif abaissé de 100 à 80 euros

* Valneva accélère sa correction, en baisse de 18% à 18,8 euros après déjà 5 séances précédentes de baisse. La thèse de la contamination au variant omicron en tant qu'aide à la stratégie vaccinale pourrait en effet réduire le recours à l'utilisation des doses de rappel de vaccins.

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités CAC 40

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités