Cotation du 19/08/2019 à 18h05 CAC 40 +1,34% 5 371,56
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 de retour dans le rouge, nouvelles tensions politiques en Italie

Mi-séance Paris : le CAC40 de retour dans le rouge, nouvelles tensions politiques en Italie
Mi-séance Paris : le CAC40 de retour dans le rouge, nouvelles tensions politiques en Italie
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Dans le calme, le CAC40 redonne 0,95% à 5.337 points à la mi-journée. Après deux séances de rebond, les opérateurs optent à nouveau pour la prudence dans un environnement, il est vrai, guère favorable. Plombée par l'incertitude liée au Brexit, l'économie britannique s'est contractée au deuxième trimestre, pour la première fois depuis 2012, alors que la bourse italienne tangue avec le retour des tensions politiques. Matteo Salvini, le ministre de l'Intérieur et chef de file de la Ligue d'extrême droite, a en effet proclamé la fin de la coalition formée avec le Mouvement 5 Etoiles et réclamé des élections législatives anticipées... En France, la production industrielle a chuté de 2,3% en juin, signant sa plus forte baisse sur un mois depuis janvier 2018.

L'actualité entreprises reste par ailleurs très limitée en ce 9 août. On notera la hausse de Publicis dans le sillage de WPP et la progression de STMicro, soutenu par une note de Goldman Sachs.

VALEURS EN HAUSSE

* Bourbon s'adjuge 4% à 3,7 euros et prolonge son rebond de jeudi. A sa demande, et suite aux appels en garantie de la société chinoise ICBC Leasing représentant un montant de plus de 800 millions de dollars, le groupe parapétrolier a obtenu l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire visant Bourbon Corporation et Bourbon Maritime.

* SIPH (+1,9% à 82,5 euros) a fait état d'un chiffre d'affaires caoutchouc de 131,8 millions d'euros au premier semestre, en hausse de +9,6%. Les tonnages vendus représentent un total de 117.009 tonnes (+18,1%) sur un prix unitaire de 1,13 euros le kg, en baisse de 7,2%. Sur le seul deuxième trimestre, le chiffre d'affaires caoutchouc progresse de 15% à 65,1 ME.

* STMicroelectronics gagne 1,3% à 15,9 euros. Le groupe franco-italien est dopé par une note de Goldman Sachs qui a rehaussé de 'neutre' à 'achat' sa recommandation sur le dossier tout en ajustant son objectif de cours de 17 à 17,5 euros. Le broker note que le titre a sous-performé le secteur technologique européen de 6% depuis les résultats trimestriels et de 7% depuis le début de l'année. Alors que la demande est encore faible dans plusieurs secteurs clés, les conditions dans l'industrie des semi-conducteurs ont commencé à s'améliorer. Les commentaires des pairs suggèrent également une amélioration des niveaux de stocks, des revenus qui rebondissent et une stabilisation des commandes ; ce qui amène Goldman à augmenter ses estimations de revenus et de bpa pour l'exercice 2020. Au final, la banque voit un 'risque haussier' sur le consensus.

* Publicis avance de 0,7% à 42,5 euros. Un flux acheteur à relier avec une actualité sectorielle porteuse puisque WPP, le champion mondial de la publicité et de la communication, a dépassé les prévisions des analystes en termes de ventes au deuxième trimestre et confirmé ses ambitions pour l'ensemble de 2019.

VALEURS EN BAISSE

* Evolis retombe de 5,7% à 30 euros. Faute de visibilité, la société n'a pas réitéré ses objectifs 2019 et 2021 qui étaient, respectivement, d'afficher une croissance de 7% à taux constant et d'atteindre les 100 ME de revenus. A 'achat spéculatif' sur le dossier, GreenSome Finance revoit ses estimations de résultats à la baisse après ces annonces alors que son objectif de cours passe de 41,2 à 37,4 euros. Compte tenu du projet d'OPA en cours, le broker note que les 30 euros sont garantis...

* Artprice (-3,3% à 11,2 euros). Le chiffre d'affaires trimestriel est ressorti en progression de 11% à 1,497 ME, "en dépit d'un contexte économique dégradé".

* Airbus recule de 1,7% à 125 euros. Le géant de l'aéronautique a fait état de 246 commandes brutes entre janvier à juillet, ainsi que de 79 commandes nettes sur la même période. Sur les sept premiers mois de l'année, l'avionneur a livré 458 appareils.

* Société Générale flanche de 1,2% à 22,5 euros en cette fin de semaine, pénalisée par le contexte boursier mais aussi par un nouvel ajustement d'analyste : le bureau Jefferies a en effet réduit son objectif de cours de 26,8 à 24,6 euros sur le dossier, tout en réitérant sa recommandation "conserver". Le broker note des progrès de l'établissement sur sa solvabilité, mais estime que les investisseurs devraient rester prudents sur la banque française en attendant une confirmation de cette tendance. Jefferies en profite pour rogner ses estimations de bénéfices de façon à prendre en compte l'environnement défavorable pour les activités de marché et les pressions sur les marges dans les autres métiers, du fait de la baisse des taux notamment.

* BNP Paribas (-1,1% à 40,3 euros) et Crédit Agricole (-0,8% à 10,3 euros) perdent du terrain, pénalisés par le repli des banques italiennes dont l'indice perd 3,56%.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com