Cotation du 17/05/2022 à 18h05 CAC 40 +1,30% 6 430,19
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 confirme son rebond

Mi-séance Paris : le CAC40 confirme son rebond
Mi-séance Paris : le CAC40 confirme son rebond
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Le rebond de la Bourse de Paris, finalement peu prononcé hier (+0,51%) se poursuit plus vigoureusement ce mercredi avec un CAC40 en hausse de 1,8% en fin de matinée. De quoi faire revenir le CAC40 à 6.225 points. Le secteur du luxe se reprend assez nettement et apporte notamment sa contribution à la remontée du CAC40.

L'inflation, au coeur des préoccupations depuis le début d'année, sera plus que jamais le thème central du jour ! La publication des chiffres de l'inflation aux Etats-Unis, en début d'après-midi, pourrait en effet rebattre les cartes en apportant des indications sur le rythme du resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale. Une accélération surprise pourrait justifier les craintes des investisseurs sur une prochaine hausse de taux de la Fed de 75 points de base, une éventualité que le président de l'institution a pour le moment pratiquement écartée... A suivre donc !

En France, l'Insee estime que le glissement annuel de l'indice des prix à la consommation va continuer d'augmenter en passant de +4,8% en avril à +5,2% en mai puis à +5,4% en juin. Ces prévisions s'appuient notamment sur l'hypothèse d'une stabilité des cours du pétrole autour des niveaux mesurés début mai, soit 105 $ pour le baril de Brent. Les économistes de l'Insee prennent aussi en compte la répercussion des hausses des prix de production qui se transmet désormais rapidement aux prix à la consommation, que ce soit pour les produits agricoles, industriels ou pour les services.

VALEURS EN HAUSSE

* Kering et LVMH remontent de plus de 3% et Hermès de 3% également.

* Thales gagne 0,8% à 117,7 euros. La Direction générale de l'armement (DGA) a notifié à Nexter, Arquus et Thales, regroupés en groupement momentané d'entreprises (GME) engin blindé multi rôles (EBMR), une commande de 88 engins blindés de reconnaissance et de combat Jaguar et 302 véhicules blindés multi-rôles Griffon supplémentaires. Cette notification correspond à la tranche conditionnelle 4 (TC4) du marché EBMR dans le cadre du programme Scorpion.

* Après 15 mois d'activité et dans le cadre de la mise en oeuvre de son plan stratégique "Dare Forward 2030" annoncé en mars, Stellantis (+2,6%) a annoncé plusieurs changements au sein de l'équipe dirigeante. Maxime Picat est nommé Directeur Achats et Supply Chain, en remplacement de Michelle Wen qui poursuivra des projets personnels. Uwe Hochgeschurtz devient Directeur Général Europe Élargie, en remplacement de Maxime Picat. Florian Huettl remplacera Uwe Hochgeschurtz et rejoindra l'équipe de direction de Stellantis en tant que directeur général d'Opel et Vauxhall. Alison Jones, actuellement en charge du marché britannique, sera promue à un poste mondial en tant que Senior Vice President Circular Economy et reportera à Philippe de Rovira, Chief Affiliates Officer. Enfin, Paul Willcox, actuellement leader britannique de Vauxhall, remplacera Alison Jones, simplifiant ainsi l'organisation au Royaume-Uni. Ces changements seront effectifs au 1er juin 2022.

* Pernod Ricard gagne près de 3% à 183,3 euros. Oddo BHF a réitéré son avis 'surperformance' avec un objectif de 217 euros.

* Porté par l'annonce d'une activité très dynamique en début d'année, Elis gagne 3% à 14,25 euros. Le spécialiste du nettoyage et de l'hygiène a dévoilé hier soir un chiffre d'affaires trimestriel en croissance de 26,5% à 832,8 millions d'euros. Dans un contexte de très forte inflation des prix de l'énergie et de rebond de l'activité en Hôtellerie-Restauration, le management vise une marge d'EBITDA 2022 d'environ 33,5% et une croissance organique comprise entre 13 et 15%

VALEURS EN BAISSE

* Séance très volatile pour Alstom qui progressant nettement en début de séance avant de décrocher de 8% à la mi-journée. Sur l'exercice écoulé, la firme a enregistré un résultat d'exploitation ajusté de 767 millions d'euros, équivalent à une marge opérationnelle ajustée de 5%, pour un chiffre d'affaires de 15,5 MdsE (+76%). Le cash-flow libre a atteint -992 millions d'euros sur l'exercice fiscal, là où le consensus était positionné à -1,23 MdE. Le résultat net ajusté est ressorti à -173 ME en raison d'une dépréciation de 441 millions d'euros liée à la participation de 20% dans le groupe russe Transmashholding. Le groupe a par ailleurs mis en avant son carnet de commandes historique de 81 milliards d'euros. Bien que la forte croissance en Europe ait alimenté la progression du bénéfice d'Alstom, le groupe a hérité des coûts d'intégration de projets difficiles après avoir acheté l'année dernière l'activité ferroviaire du Canadien Bombardier, ce qui explique le maintien de son flux de trésorerie dans le rouge. Alstom a néanmoins rehaussé le montant des synergies issues de cette opération, qui devraient désormais générer 400 millions d'euros en 2024-2025 et entre 475 et 500 ME par an à partir de 2025-2026.

* Les prises de bénéfices se poursuivent sur Ubisoft à 42,2 euros (-3%). Le titre redonne 14% sur trois séances après sa forte hausse spéculative.

* Claranova recule de 2% à 3 euros. Portzamparc a abaissé sa cible de 9,1 à 7,5 euros ('achat').

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités CAC 40

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités