Cotation du 19/01/2021 à 18h05 CAC 40 -0,33% 5 598,61
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 cale malgré les records de Wall Street

Mi-séance Paris : le CAC40 cale malgré les records de Wall Street
Mi-séance Paris : le CAC40 cale malgré les records de Wall Street
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Le CAC40 progressait encore ce matin jusqu'à 5.590 points après les records de Wall Street mais repasse très légèrement dans le rouge vers la mi-journée (-0,1% autour de 5.550 points).

Wall Street va sans doute devoir souffler un peu ce mercredi, après la séance euphorique de la veille marquée par de nouveaux sommets (+1,54% sur le Dow Jones à 30.046 pts et +1,31% sur le Nasdaq à 12.036 pts). Hier, Dow, S&P et Russell 2000 (indice des petites capitalisations américaines) ont terminé la journée au plus haut historique, bénéficiant des nouveaux développements sur les vaccins contre le coronavirus, mais aussi de l'acceptation de la transition présidentielle par Donald Trump, ou encore des rumeurs insistantes de nomination de Janet Yellen, ex-patronne de la Fed, à la tête du Département au Trésor de Joe Biden.

Concernant le plan de relance de l'activité, les leaders démocrates sont sous pression pour accepter un package plus réduit qu'ils ne l'ambitionnaient avant la fin de l'année.

VALEURS EN HAUSSE

* Veolia gagne 1,8% à 19,13 euros. Bertrand Camus n'en démord pas. Le directeur général de Suez a une nouvelle fois repoussé l'approche de Veolia, estimant que le projet de prise de contrôle du numéro un mondial des services à l'environnement est "inutile et destructeur". Invité de 'franceinfo' mardi soir, le dirigeant a indiqué : Suez va bien, Suez se développe, Suez embauche, Suez a un plan stratégique qui marche très bien".

* Plastic Omnium (+6% à 28 euros) rehausse ses objectifs ! Prenant acte d'un marché automobile mieux orienté et de l'efficacité de ses mesures de réduction de coûts, l'équipementier prévoit désormais pour le second semestre une marge opérationnelle supérieure à 5%, contre 4% précédemment, et un free cash-flow supérieur à 400 millions d'euros, contre 250 millions d'euros précédemment. Par ailleurs, à fin octobre 2020, les liquidités du Groupe s'élèvent à 2,2 milliards d'euros, un niveau similaire à celui de fin 2019 et supérieur aux 1,9 milliard d'euros au 30 juin 2020.

* 2CRSi grimpe de plus de 5% à 4,13 euros ce mercredi, alors que le groupe a été choisi par go2cloud, leader européen de services de calcul haute performance, afin de fournir des capacités supplémentaires pour équiper ses data centers en Europe et au Moyen-Orient. Le partenariat se matérialise par trois commandes qui seront livrées à des data centers de go2cloud en Europe d'ici la fin de l'année 2020. Ces nouveaux serveurs multiprocesseurs fourniront une capacité supplémentaire pour les clients de go2cloud. 2CRSi a précisé que go2cloud avait d'ores et déjà exprimé un fort intérêt dans ses serveurs éco-énergétiques et s'attend à ce que ce partenaire devienne à l'avenir un de ses 10 plus importants clients.

VALEURS EN BAISSE

* BNP Paribas perd désormais 1,8% à 42,9 euros, Crédit Agricole 1,2% à 9,7 euros et Société Générale 0,7% à 17,1 euros. Les trois banques occupaient la tête du CAC40 dans les premiers échanges à Paris, portées par les espoirs d'un retour des dividendes en 2021. Yves Mersch, vice-président du conseil de surveillance de la BCE, a en effet indiqué au 'Financial Times' que les banques de la zone euro pourraient être en mesure de reprendre le versement de dividendes l'année prochaine si leurs bilans sont suffisamment solides pour survivre à la pandémie.

* Air Liquide cède 1% à 134,5 euros. HSBC a dégradé Air Liquide à 'conserver' avec 143 euros dans le viseur contre 152 euros précédemment.

* Compagnie des Alpes trébuche de 5% à 19 euros, plombé par les dernières annonces d'Emmanuel Macron. Si rien n'est encore tranché, le Président de la République a indiqué que les stations de ski ne seront vraisemblablement pas ouvertes lors des fêtes de fin d'année : "Il me semble toutefois impossible d'envisager une ouverture pour les fêtes et bien préférable d'envisager une réouverture courant janvier dans de meilleures conditions". "Des décisions seront finalisées très prochainement", a précisé le Président.

* Groupe ADP perd 3,7% à 110,6 euros. Les dégagements sur le gestionnaire des aéroports parisiens sont à relier à une note de Morgan Stanley qui a dégradé la valeur à 'sous-pondérer'. Les titres des aéroports européens ont augmenté de manière significative au cours des dernières semaines en raison des nouvelles positives sur les vaccins contre le Covud-19, mais avec une reprise du trafic qui prendra environ 2 ans, il faudra des "surprises" pour générer des rendements importants d'ici là. A l'heure actuelle, il n'y a pas assez d'éléments pour devenir constructif sur le secteur, selon MS.

©2020-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !