Cotation du 16/11/2018 à 16h06 CAC 40 -0,25% 5 020,82
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 cale à nouveau

Mi-séance Paris : le CAC40 cale à nouveau
Mi-séance Paris : le CAC40 cale à nouveau
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Malgré une ouverture en hausse, la bourse de Paris cherche toujours une tendance et reperd du terrain vers la mi-journée (-0,15% à 5.260 points). Les investisseurs sont en attente de catalyseurs capables de redonner confiance sur les marchés. Le plus fort d'entre eux viendrait sans aucun doute des négociations commerciales entre les Etats-Unis et ses différents partenaires, centre d'enjeu maximal sur les marchés depuis des semaines, et qui vont le rester. Mais elles semblent au point mort, tant avec la Chine qu'avec le Canada ou l'Union européenne... Les investisseurs qui avaient fondé beaucoup d'espoir après l'accord conclu avec le Mexique, réalisent que les autres partenaires des Etats-Unis semblent moins flexibles à leurs exigences. Désormais, les investisseurs cherchent tout élément positif à l'échelon international. En l'occurrence, la lettre qualifiée de "chaleureuse" en provenance de Corée du Nord, préambule d'un nouveau sommet Kim-Donald, est interprétée comme une avancée favorable à la dénucléarisation de la péninsule. Le dossier italien serait aussi en voie d'apaisement, alors que le vote du budget approche. On parle désormais de progressivité dans la mise en place de réformes, dispendieuses, aux yeux des marchés, mais qui respecteraient les exigences de déficit inférieur à 3%.

VALEURS EN HAUSSE

* Total gagne 0,5% à 52,14 euros. Berenberg a profité d'une étude consacrée au secteur pétrolier pour démarrer le suivi de Total avec un conseil à l'achat.

* Iliad (+1,3% à 113 euros) a obtenu, pour la somme de 676,5 Millions d'euros, la fréquence de 700 MHz attribuée en Italie dans le cadre des enchères pour la nouvelle génération mobile '5G', a annoncé le ministère italien de l'Industrie. L'opérateur français, qui s'est lancé fin mai avec succès sur le marché italien, était le seul candidat pour cette fréquence.

* Vranken-Pommery Monopole gagne 2% après ses comptes semestriels.

* Assystem (+2,75% à 26,7 euros) a confirmé ses objectifs annuels en publiant ses résultats semestriels.

* Néovacs (+12% à 0,343 euro) a annoncé que Biosense Global a levé l'option de licence signée en février 2017 d'une valeur globale de 65 ME. Cet accord de licence vise le développement et la commercialisation en Chine du vaccin thérapeutique IFNalpha Kinoide de Néovacs dans l'indication Lupus. Cette levée d'option fait suite aux résultats de l'étude clinique de Phase IIb obtenus par Néovacs, avec l'IFNalpha Kinoide dans le traitement du lupus permettant la poursuite du développement clinique en phase III.

VALEURS EN BAISSE

AXA (-1% à 21,75 euros) a annoncé l'obtention des autorisations réglementaires en vue de l'acquisition du Groupe XL. AXA précise que toutes les autorisations réglementaires requises pour acquérir XL Group Ltd, dont le projet a été annoncé le 5 mars dernier, ont désormais été obtenues... La réalisation de l'acquisition est prévue le 12 septembre 2018, dans l'attente des autres conditions habituelles de clôture requises.

* Altran cède encore 1% à 7,7 euros. Bryan Garnier considère la baisse de l'action excessive alors que l'incident Aricent est clairement isolé et que les catalyseurs de moyen-terme sont toujours bien présents. Le broker réitère par conséquent son opinion 'achat' et sa 'fair value' de 17 euros. La valeur reste dans la 'top pick list' du courtier.

* JCDecaux (-1% à 30 euros) informe que la "Federal Court of Australia" (la Cour) a rendu une décision approuvant la diffusion de la note d'information à l'attention des actionnaires relative à l'acquisition par JCDecaux de la société APN Outdoor Group Limited (APN Outdoor) par le biais d'un "scheme of arrangement". La Cour a également autorisé qu'une assemblée des actionnaires d'APN Outdoor se réunisse afin d'examiner et de se prononcer sur le "scheme of arrangement".

* Vinci (-0,2% à 80,74 euros) est entré en négociations exclusives pour l'acquisition d'URBAT Promotion, un promoteur immobilier indépendant spécialisé dans la construction de logements dans le sud de la France. Basée à Montpellier, l'entreprise compte 126 collaborateurs et a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de 141 millions d'euros.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com