Cotation du 29/05/2020 à 18h05 CAC 40 -1,59% 4 695,44
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 bute à nouveau sur les 4.500 points

Mi-séance Paris : le CAC40 bute à nouveau sur les 4.500 points
Mi-séance Paris : le CAC40 bute à nouveau sur les 4.500 points
Crédit photo © Reuters
(Boursier.com) —

LA TENDANCE

Le CAC40 a poursuivi sur sa lancée ce matin en franchissant les 4.500 points dès l'ouverture et en montant jusqu' à 4.536 points. Les prises de bénéfices ont ensuite pris le dessus et une baisse s'impose largement désormais : -0,9% autour de 4.460 points. Après 5,27% de hausse hier, le reflux reste cependant modéré et il est vraisemblablement alimenté par la reprise des ventes à découvert (depuis hier) qui étaient suspendues depuis deux mois.

L'initiative franco-allemande d'un plan de soutien européen avait positivement surpris hier. L'enveloppe de 500 MdsE annoncée s'inscrit dans l'idée d'un redémarrage coordonné de l'économie européenne, notamment concernant les pays les plus touchés. Elle devra toutefois être validée par l'ensemble des autres pays, ce qui fait dire à certains qu'on est encore loin de l'aboutissement.

Le marché est aussi porté par l'espoir d'un vaccin. Il provient de Moderna qui a flambé de 20% ce lundi à Wall Street pour terminer à 80$. Le groupe a fait le "buzz" en annonçant des résultats jugés prometteurs d'une étude préliminaire de Phase 1 sur un possible vaccin contre le coronavirus Covid-19. Les investisseurs seront aujourd'hui attentifs à l'audition de Jerome Powell, président de la Réserve fédérale, et de Steven Mnuchin, secrétaire au Trésor, par la commission bancaire du Sénat à Washington.

VALEURS EN HAUSSE

* 3 hausses significatives seulement sur le CAC40 : Michelin, Carrefour et Axa progressent d'un peu plus de 1%.

* Genfit reprend 6% à 5,37 euros. Après l'échec de sa molécule phare, le groupe a divulgué aujourd'hui une trésorerie et équivalents de trésorerie de 252 millions d'euros au 31 mars 2020 contre 276,7 millions d'euros au 31 décembre 2019.

VALEURS EN BAISSE

* Renault et PSA Groupe reculent de plus de 4%. Selon les données de l'Association des constructeurs automobiles européens, les immatriculations de voitures particulières neuves ont plongé de 76,3% le mois dernier (en glissement annuel). Alors que la plupart des concessionnaires ont dû fermer leurs portes en raison de la pandémie de coronavirus, seuls 270.682 véhicules neufs ont été commercialisés en avril.

* Eurofins Scientific (-6,8% à 537 euros) est pénalisé par son appel au marché destiné à accroître ses capacités de tests de dépistage du coronavirus. Le laboratoire a levé 535 millions d'euros à la suite de l'émission d'un million de nouvelles actions auprès d'investisseurs institutionnels.

* SoLocal (-7% à 0,13 euro) a confirmé hier s'attendre à une baisse de son chiffre d'affaires de l'ordre de 20% en 2020, en raison de la crise provoquée par le Coronavirus. En mars dernier, le groupe, qui capitalise désormais moins de 100 ME en Bourse, annonçait suspendre son coupon obligataire de mars. SoLocal avait ensuite suspendu sa guidance 2020. Aujourd'hui, la société suspend aussi le coupon obligataire prévu le 15 juin. Solocal estime que la chute de ses ventes entraîne une réduction de 25% de ses encaissements par rapport à l'an passé. Enfin, un prêt garanti par l'Etat est en discussion avec les banques.

* Air France KLM rechute de 8% à 3,8 euros ce mardi dans un secteur toujours mis à rude épreuve par la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid 19. La compagnie française a annoncé hier soir la reprise progressive de ses vols d'ici la fin juin, avec une augmentation graduelle du nombre de fréquences et de destinations, en particulier vers la France métropolitaine, les Outre-mer et l'Europe. Hors du Vieux continent, Bangalore, Beyrouth, Bombay, Delhi, Dubaï, Le Caire, Cotonou, Douala, Yaoundé ou encore Chicago, New York, Los Angeles, Mexico City et Montréal seront desservis. Ce programme de vols représentera environ 15% de la capacité déployée habituellement à cette période et sera assuré par 75 appareils de la flotte d'Air France, laquelle comprend 224 avions.

* Natixis efface son rebond de lundi, en repli marqué de 8% à 1,97 euros. La banque du groupe BPCE a annoncé hier soir avoir pris deux nouveaux engagements dans sa politique de transition énergétique et climatique. Natixis va tout d'abord cesser de financer les projets dédiés et les entreprises actives dans l'exploration et la production de pétrole et de gaz de schiste et met en place un calendrier de sortie totale du charbon thermique avec une échéance à 2030 pour les pays de l'UE et de l'OCDE et à 2040 pour le reste du monde. En outre, Natixis décide de ne plus soutenir les entreprises qui développent de nouvelles capacités de centrales à charbon ou de mines de charbon thermique.

* Saint-Gobain perd 3% à 24,5 euros. Barclays a abaissé son objectif de cours de 43 à 32 euros ('surpondérer').

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !