Cotation du 18/09/2019 à 14h23 CAC 40 +0,14% 5 623,55
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 accélère au-dessus des 5.400 points

Mi-séance Paris : le CAC40 accélère au-dessus des 5.400 points
Mi-séance Paris : le CAC40 accélère au-dessus des 5.400 points
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

L'incertitude politique en provenance d'Italie, avec la démission du gouvernement Conte, n'aura pas affolé les marchés... Ils n'auront fait flancher le CAC40 que l'espace de la deuxième moitié de séance hier. L'indice parisien est en effet de reparti l'avant dès ce matin et accélère le rythme en progressant désormais de 1,5% à 5.425 points.

L'optimisme est donc de mise alors que les investisseurs attendent le compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine, ce soir, lequel pourrait donner de nouvelles indications sur l'évolution des taux d'intérêt aux Etats-Unis. Les attentes sont claires à ce sujet : plus de 98% des investisseurs attendent une baisse d'un quart de point en septembre selon le baromètre FedWatch de CME Group !

Donald Trump a livré hier soir quelques commentaires plutôt appréciables concernant d'éventuelles baisses de taxes aux Etats-Unis. Le président américain a donc confié qu'il réfléchissait à des réductions d'impôts, tout en assurant que le pays serait très loin d'une récession. Aucune décision immédiate n'est toutefois prévue sur les mesures fiscales éventuelles. L'administration Trump étudie par ailleurs "depuis longtemps" la question des cotisations sociales des salariés et employeurs, a confirmé le leader de la Maison blanche. Les mesures fiscales ultérieures pourraient concerner aussi bien les salaires que les plus-values boursières, a indiqué Trump devant la presse à l'occasion d'une visite à la Maison blanche de Klaus Iohannis, son homologue roumain. Rappelons que le bien renseigné Washington Post avait déjà affirmé lundi que Trump étudiait une réduction temporaire des cotisations sociales, afin de faire face à un possible ralentissement de l'économie.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, Renault bondit de 4,5% à 50,9 euros, à nouveau porté par les rumeurs de rapprochement avec Fiat Chrysler. Selon le quotidien 'Il Sole 24 Ore', les discussions entre le président du constructeur au losange, Jean-Dominique Senard, et le directeur général de Nissan, Hiroko Saikawa, se sont intensifiées ces dernières semaines, ce qui pourrait relancer les négociations avortées en vue d'une fusion entre les groupes automobile français et italien. Selon le journal, les pourparlers et les contacts entre les deux groupes n'ont d'ailleurs jamais été interrompus et les différentes parties espèrent toujours trouver un accord malgré la complexité du dossier.

* Pernod Ricard gagne 2,6% à 162,4 euros. Le flux acheteur sur le groupe de spiritueux est à relier à une note du Crédit Suisse qui a réitéré son opinion 'surperformer' et son objectif de 185 euros. Le marché est assez partagé sur la valeur puisque, selon le consensus Bloomberg, 10 analystes sont à l''achat', 14 à 'conserver' et 2 à 'vendre'. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 165,7 euros.

* PSA Groupe avance de 1,7% à 19,4 euros. RBC Capital Markets a revalorisé le dossier de 19 à 20 euros suite à des résultats intermédiaires meilleurs que prévu et à de solides free cash-flow. Le courtier a néanmoins toujours un avis 'sous-performer' sur la valeur, en relatif par rapport au secteur auto européen, et en raison d'inquiétudes liées à la hausse des coûts d'adaptation du groupe à la croissance des véhicules électriques.

* Atos (+2,7% à 69,06 euros) a conclu un contrat de cinq ans, d'un montant de 198 millions de dollars, avec l'État de Californie, pour transformer le système d'appel d'urgence (9-1-1) de l'État en plateformes de communication de pointe à haut débit et améliorer ainsi les services d'urgence pour le public, les professionnels des appels d'urgence et les premiers intervenants.

* Technicolor bondit de 13% à 0,82 euro. La société américaine Bain Capital Credit, agissant pour le compte de clients et de fonds dont elle assure la gestion, a déclaré à l'Autorité française des marchés financiers avoir franchi en hausse, le 14 août 2019, les seuils 5% du capital et des droits de vote de Technicolor et détenir 5,04% du capital et des droits de vote. Ce franchissement de seuils résulte d'une acquisition d'actions Technicolor sur le marché. Contrôlée par la société Bain Capital Holdings, la société Bain Capital Credit déclare agir indépendamment de la personne qui la contrôle.

* LVMH rebondit de plus de 3% à 367 euros, faisant oublier les craintes liées aux tensions entre la Chine et Hong Kong.

VALEURS EN BAISSE

* Pas de baisses significatives sur le CAC40 ni sur le SBF120.

* Amoéba reste en baisse de 7,7% à 1,26 euro après la mauvaise nouvelle concernant la demande pour l'utilisation de son produit aux Etats-Unis dans les tours de refroidissement.

* Rallye consolide de 2,8% à 4,76 euros après sa flambée d'hier, malgré une légère poursuite de la hausse de Casino, dopé par son nouveau programme de cession d'actifs.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com