Cotation du 18/01/2019 à 18h05 CAC 40 +1,70% 4 875,93
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC40 à nouveau sous les 4.800 points

Mi-séance Paris : le CAC40 à nouveau sous les 4.800 points
Mi-séance Paris : le CAC40 à nouveau sous les 4.800 points
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

La bourse de Paris repart à la baisse avec un CAC40 à nouveau sous les 4.800 points (-0,5% en fin de matinée) alors que les indices américains avaient rechuté entre 2 et 3% vendredi soir. Le CAC40 est descendu ce matin jusqu'à 4.775 point mais était déjà allé un peu plus bas jeudi dernier (4.760 points). L'indice parisien évolue toujours sur des plus bas niveaux depuis février 2017 et perd désormais 10% depuis le début de l'année à mesure que les signes de ralentissement de l'économie mondiale se multiplient. Les statistiques de novembre du commerce extérieur chinois ont montré un net ralentissement des exportations et des importations. Ce matin, Tokyo a chuté de -2,12% alors que l'archipel a connu un recul de croissance le plus marqué depuis plus de quatre ans, qui s'explique notamment par une nette réduction des investissements des entreprises : le produit intérieur brut (PIB) de la troisième économie mondiale s'est contracté de 2,5% en rythme annualisé sur le trimestre juillet-septembre, son plus fort tassement depuis le deuxième trimestre 2014. Sur le front des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, le week-end n'a guère été encourageant: le représentant américain au commerce, Robert Lighthizer, a déclaré dimanche qu'il considérait le 1er mars comme une date butoir ferme pour parvenir à un accord sur le commerce avec la Chine, et que, faute d'entente, de nouveaux droits de douane seraient instaurés. On est encore loin de la sortie de crise !

VALEURS EN HAUSSE

* Air France-KLM gagne 1,4% à 9,18 euros, mettant ainsi fin à 5 séances de repli. La compagnie a fait état d'une activité dynamique en novembre avec un trafic en croissance de 4,8% et une amélioration de 0,7 point de son coefficient d'exploitation. HSBC a par ailleurs revalorisé le dossier de 11 à 13 euros tout en restant à l''achat'.

* Eos Imaging gagne 3,5% à 3,57 euros. Fosun Pharmaceutical deviendra demain le 1er actionnaire après une augmentation de capital d'un montant de 15.061.856,13 euros, par émission de 3.446.649 actions nouvelles pour un prix de souscription de 4,37 euros chacune.

* Seule hausse significative sur le CAC40, Sanofi progresse de 1,1% à 77,4 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Eramet plonge de 24% à 49,5 euros après avoir annoncé samedi prendre des mesures correctives pour améliorer le système de gestion de la qualité dans sa branche Alliages et avoir fait savoir que la mise en place de ces actions correctives pourrait avoir des conséquences financières "matérielles". Ces conséquences seront annoncées en février avec les résultats annuels.

* Vicat perd 10% à 38,5 euros. Le cimentier est pénalisé par un ajustement de Barclays. Dans un point sur l'ensemble du secteur, le broker a abaissé ses projections sur le groupe français et certains de ses confrères (CRH, Buzzi Unicem et HeidelbergCement) pour tenir compte à la fois des incertitudes macro-économiques croissante et des conséquences de la réforme européenne du système d'échange de quotas d'émissions carbone, qui vise une réduction globale des émissions de gaz à effet de serre de 45% d'ici à 2030.

* Renault perd 1,4% à 56,8 euros. Le parquet de Tokyo a inculpé lundi Carlos Ghosn mais aussi Nissan dans le cadre de l'enquête sur les soupçons de fraude financière visant l'ancien président du constructeur automobile japonais, rapportent les médias nippons. Carlos Ghosn, qui est toujours PDG de Renault et de l'alliance Renault-Nissan, a en outre été de nouveau placé en état d'arrestation malgré cette inculpation, selon les médias, ce qui devrait empêcher toute libération sous caution.

* TechnipFMC reperd 3,5% à 18,5 euros, CGG 6% à 1,21 euro et Vallourec 3% à 1,89 euro. Les valeurs pétrolières restent chahutées, la décision de baisse de la production de l'OPEP et ses alliés n'ayant guère fait remonter le baril avec un Brent qui se maintient tout juste au-dessus de 61 dollars.

* Total (-0,4% à 48 euros) : L'agence environnementale brésilienne Ibama a annoncé vendredi avoir rendu un cinquième avis, définitif, refusant à Total l'autorisation de réaliser des forages près de l'embouchure du fleuve Amazone. Ibama a dit avoir informé le groupe français de sa décision, motivée par le souci de préserver la biodiversité dans la zone concernée.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com