Cotation du 04/10/2022 à 18h05 CAC 40 +4,24% 6 039,69
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : le CAC 40 retombe sous les 6.000 points

Mi-séance Paris : le CAC 40 retombe sous les 6.000 points
Mi-séance Paris : le CAC 40 retombe sous les 6.000 points
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC 40 rechute sous les 6.000 points ce jeudi, en baisse de 0,75% à 5.988 points ce midi. Si la Fed a relevé hier ses taux de 75 points de base, comme prévu, c'est avant tout le discours de Jerome Powell qui a jeté un nouveau froid sur les marchés.
La banque centrale US estime en effet que "de nouvelles hausses de taux seront appropriées"... Selon le patron de la Fed, "le marché du travail américain reste "extrêmement tendu", mais nous prévoyons que l'offre et la demande sur le marché du travail se rééquilibreront au fil du temps". Selon lui, "il n'y a pas de place pour de la complaisance sur l'inflation" (...) "Au cours des prochains mois, nous serons à l'affût des preuves indiscutables du reflux de l'inflation"...
Wall Street qui s'offrait un petit rebond en début de séance, a donc connu une fin de journée éprouvante après l'intervention de la Réserve fédérale en soirée. Le S&P 500 a corrigé finalement de 1,71% à 3.789 pts, le Dow Jones chute de 1,70% à 30.183 pts et le Nasdaq cède 1,90% à 11.220 pts. Le S&P 500, principale référence pour de nombreux investisseurs, a désormais reperdu près de 12% depuis son pic du 16 août pour retomber au plus bas depuis deux mois...

ECO ET DEVISES

Le climat des affaires s'assombrit à nouveau en France... L'indicateur qui le synthétise, calculé par l'Insee à partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité marchands, perd deux points en septembre. À 102, il reste néanmoins légèrement au-dessus de sa moyenne de longue période (100) et ressort en ligne avec les attentes. Tous les grands secteurs d'activité participent à cette détérioration, à l'exception du bâtiment.

A suivre aux Etats-Unis :
- Balance des comptes courants. (14h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Indice des indicateurs avancés. (16h00)
- Indice manufacturier de la Fed de Kansas City. (17h00)

La parité euro / dollar recule à 0,9835$. Le baril de Brent se négocie 90,70$.

VALEURS EN HAUSSE

Inventiva grimpe de 23%. Le groupe a affiché un chiffre d'affaires pour le premier semestre 2022 de 0,1 million d'euros, en ligne avec le chiffre d'affaires sur la même période en 2021.
Les dépenses de recherche et développement pour le premier semestre de 2022 se sont élevées à 29,9 millions d'euros, principalement liées au développement de lanifibranor dans la NASH, et ont affiché une hausse de 56 % par rapport aux 19,1 millions d'euros au premier semestre 2021. Cette augmentation significative est principalement liée aux coûts associés à l'étude clinique de Phase III NATiV3 avec lanifibranor dans la NASH, incluant un semestre complet d'exploitation pour la filiale américaine, et dans une moindre mesure, à l'étude clinique de Phase IIa LEGEND combinant lanifibranor et empagliflozine chez des patients atteints de la NASH et de diabète de type 2.
Les frais généraux et administratifs se sont élevés à 6,8 millions d'euros au premier semestre 2022, en hausse de 18% par rapport à 5,8 millions d'euros au premier semestre 2021, principalement en raison des frais de personnel liés aux dépenses de paiement en actions, en raison d'un semestre complet d'exploitation pour la filiale américaine et dans une moindre mesure, en raison d'une augmentation des frais de conformité liés à la double cotation des titres d'Inventiva.
La perte nette s'est élevée à - 29,5 millions d'euros au premier semestre 2022, contre - 23,1 millions d'euros au premier semestre 2021.

Infotel : +5% suivi de TF1 et de M6 (+3%)

Navya (+3%) réagit à la suite de la publication d'un document strictement confidentiel : Navya a pris connaissance de la diffusion d'un document strictement confidentiel sur le réseau social Twitter. Ce document à usage exclusivement interne évoque des pistes de financement de la société. Navya informe ses clients et ses partenaires qu'une enquête est lancée ce jour pour faire la lumière suite au non-respect des clauses de confidentialité et met en garde le marché contre la diffusion d'informations potentiellement trompeuses susceptibles d'influer, à la hausse comme à la baisse, sur le cours de l'action Navya.

Transgene : +2% avec Neurones, Lagardère, SergeFerrari

Guerbet (+2%) : Hors effets de change et à périmètre comparable, le chiffre d'affaires semestriel s'élève à 358,3 ME en recul de 1,3%. Au 30 juin, le résultat opérationnel s'établit à 16,9 ME vs. 34,8 ME. Il intègre une hausse des amortissements mais également des provisions, liées à des litiges qualité avec des fournisseurs de composants. Le résultat net du premier semestre ressort à 3,3 ME contre 23,4 ME.

BNP Paribas : +1,5% avec Colas, Séché, Crédit Agricole, LNA

VALEURS EN BAISSE

Hexaom : -8% suivi de Elior (-7%) avec DBV et Accor

P&V : -6% avec Valneva et Mercialys (-4%)

Ubisoft : -3% suivi de Ose, Gecina, STM, OVH, Atos

Casino (-3%) : Franprix, filiale du groupe et la Famille Zouari ont décidé de prolonger leur partenariat historique et stratégique. Cette collaboration a vocation à participer au dynamisme de la politique de développement de l'enseigne avec la création de nouvelles synergies et un objectif commun de 75 ouvertures de magasins.

JC Decaux : -2,5% avec Trigano, FNAC, Klepierre, CGG, Saint-Gobain

Synergie (-2%) a réalisé un bon début d'année avec un niveau d'activité semestriel record de 1,431 milliard d'euros. L'International (+12%) représente près de 58% du consolidé. En France, le chiffre d'affaires semestriel s'établit à 603,3 ME (576,1 ME hors services numériques). Le résultat opérationnel courant atteint 69,3ME (57,9ME en 2021), dont 30,3ME à l'International et 39 ME en France. Le résultat opérationnel s'est établi à 64,2ME compte tenu d'amortissements d'incorporels limités à 2,4ME et d'une dépréciation de Goodwill relative à l'Allemagne de 2,6ME. Le bénéfice net consolidé du 1er semestre s'établit à 41,2ME, contre 35,4 ME en 2021, à ses plus hauts historiques.

©2022

A lire aussi sur CAC 40

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !