Cotation du 22/02/2019 à 18h05 CAC 40 +0,38% 5 215,85
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : la hausse matinale a fondu

Mi-séance Paris : la hausse matinale a fondu
Mi-séance Paris : la hausse matinale a fondu
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Après un début de séance en hausse de plus de 1% au-dessus de 4.800 points, le CAC40 a reperdu la majeure partie de ses gains qui ne sont plus que de +0,2% en fin de matinée autour de 4.770 points. Le début de journée a été porté par les annonces de la Chine quant à d'éventuelles mesures de soutien à sa croissance après les statistiques de la veille confirmant que l'économie chinoise pâtissait des incertitudes provoquées par la guerre commerciale avec les Etats-Unis. Le Premier ministre Li Keqiang a indiqué que la Chine avait atteint son objectif de croissance en 2018 et dit attendre un solide démarrage pour l'économie au premier trimestre. Côté Brexit, l'autre sujet de préoccupation des marchés, c'est le "D day". C'est ce mardi que le parlement britannique soit se prononcer sur l'accord de divorce entre le Royaume-Uni et l'UE. Selon les dernières indications, le texte a peu de chance d'être approuvé malgré les efforts de Theresa May pour convaincre les élus. En cas de rejet du texte, Theresa May sera tenue de présenter un "Plan B" sous trois jours parlement ouvrés, soit le 21 janvier au plus tard. Lundi, la Première ministre a assuré ne pas avoir l'intention de demander un report du Brexit, pas plus que de démissionner en cas de rejet de l'accord. Pour elle, un refus du projet entraînerait le plus probablement "une paralysie du Parlement qui conduirait à un abandon du Brexit", a-t-elle mis en garde...

VALEURS EN HAUSSE

* Interparfums (+7% à 38,5 euros) a revu en hausse ses objectifs 2018 afin de tenir compte d'une "excellente activité de fin d'année", portée notamment par les parfums Coach aux Etats-Unis. Le concepteur de parfums sous licence prévoit désormais un chiffre d'affaires annuel d'environ 450 millions d'euros, en progression de près de 7%, alors qu'en novembre il avait dit tabler sur un chiffre d'affaires d'un peu plus de 430 millions. Interparfums prévoit aussi une marge opérationnelle 2018 qui devrait atteindre 13,5% à 14%, contre 13,5% attendus en novembre.

* Renault (+0,6% à 56,4 euros) : C'est une première : le directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa, s'est exprimé pour la première fois dans la presse française depuis l'incarcération de Carlos Ghosn par la justice japonaise, le 19 novembre dernier. Ainsi, dans un entretien publié lundi soir sur le site internet des 'Echos', le dirigeant de Nissan charge l'ex-président de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi : il affirme que le conseil d'administration de Renault, lorsqu'il aura accès au dossier complet sur Carlos Ghosn, tirera les mêmes conclusions que Nissan, à savoir que ce dernier s'est livré à des activités répréhensibles. "Tout ce que je souhaite, c'est que les administrateurs de Renault aient eux aussi accès au dossier complet, aux faits", a dit Hiroto Saikawa dans une interview au journal économique. "Je pense que, lorsque ce sera le cas, ils tireront la même conclusion que nous."

* PSA Groupe (+0,25% à 20,42 euros) a publié une hausse de 6,76% de ses ventes mondiales en volume en 2018, soit un nouveau record de 3,88 millions de véhicules écoulés. Le constructeur affiche en particulier un bond de 30,6% de ses ventes sur le continent européen, qui a représenté l'an passé plus de 80% des ventes mondiales du groupe.

* Plus forte hausse du CAC40, STMicroelectronics (+2,7% à 12,5 euros) évolue comme souvent au gré des nouvelles au sujet de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis.

VALEURS EN BAISSE

Peu de baisses significatives sur le CAC40. En tant que deuxième pondération de l'indice derrière LVMH, Total (-1%) pèse sur la tendance.

* Bien orienté hier, Carrefour rend 0,8% à 15,9 euros avant la publication des ventes annuelles mardi prochain.

* Kering cède 0,4% à 392,8 euros. Société générale reste à l'achat a mais ramené à 510 euros son cours cible.

* Jefferies reste acheteur sur Orange (-0,6%) mais réduit son cours cible de 17,50 à 16,50 euros.

* Tarkett cède 2% à 17,8 euros. Le groupe a annoncé la nomination de Fabrice Barthélemy à la présidence du Directoire. Fabrice Barthélemy, 50 ans, est membre du Directoire depuis 2008, en qualité de Directeur Financier de 2008 à 2017, puis de Président de la division Europe, Moyen-Orient, Afrique (EMEA) & Amérique latine. Depuis septembre 2018, il assurait également les fonctions de Président du Directoire par intérim du groupe spécialisé dans les revêtements de sol et de surfaces sportives.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com