Cotation du 12/12/2018 à 18h05 CAC 40 +2,15% 4 909,45
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : l'Italie rassure à moitié, légère hausse du CAC40

Mi-séance Paris : l'Italie rassure à moitié, légère hausse du CAC40
Mi-séance Paris : l'Italie rassure à moitié, légère hausse du CAC40
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 est remonté jusqu'à 5.492 points ce matin mais le rebond s'effrite désormais avec une légère hausse de 0,1% à 5.473 points. Les nouvelles plutôt rassurantes en provenance d'Italie détendent quelque peu l'atmosphère qui s'était retrouvée plombée hier. Le gouvernement semble s'accorder pour une réduction programmée du déficit budgétaire à 2,2% du produit intérieur brut en 2020 puis 2% en 2021, a rapporté le Corriere Della Sera. Le gouvernement italien avait annoncé un déficit à 2,4% du PIB sur les trois prochaines années. Un mouvement qui va donc dans le bon sens aux yeux des marchés alors que les finances publiques italiennes préoccupent les investisseurs depuis plusieurs séances. Depuis le débat budgétaire et comme redouté, la coalition des partis populistes s'attaque à l'orthodoxie budgétaire réclamée par Bruxelles en raison notamment de l'ampleur de la dette publique qui culmine à 130% du PIB. En cas de crise, elle mettrait à mal l'édifice européen, ce que redoutent les investisseurs qui quittent le pays depuis plusieurs semaines comme en témoignent les tensions sur les taux à 10 ans italiens. Des tensions qui ne retombent guère avec un taux autour de 3,40%.

VALEURS EN HAUSSE

* Altran Technologies bondit de 13% à 8,45 euros. Un flux acheteur à mettre en relation avec une note de Kepler Cheuvreux qui est passé de 'conserver' à 'acheter' sur la valeur en visant 10 euros par action.

* Technicolor rebondit aussi fortement, en hausse de 13% à 1,18 euro, probablement alimentée par des rachats de position vendeuses.

* PSA Groupe (+0,3% à 22,33 euros) est ouvert à de nouveaux partenariats et suscite l'intérêt de concurrents, attirés par son redressement éclair et l'avancée rapide de sa restructuration d'Opel, a déclaré mardi à l'agence 'Reuters' le président du directoire du constructeur automobile.

* Alstom (+2% à 38,5 euros). Comme annoncé le 10 mai 2018, le constructeur ferroviaire a réalisé aujourd'hui la cession à General Electric de toutes ses participations dans les trois co-entreprises Energie (co-entreprises Renewables, Grid et Nucléaire), pour un montant total de 2,594 milliards d'euros.

* Bouygues gagne 1,6% à 37,4 euros. Bryan Garnier a confirmé son conseil 'achat' sur le conglomérat suite à la première journée "Capital Markets " dédiée aux activités de construction, principales contributrices aux résultats du groupe. Bouygues a souligné que l'environnement actuel était particulièrement favorable pour l'entreprise, avec un nombre croissant de grands projets d'infrastructure dans de nombreux pays où le groupe a une empreinte solide. Cela combiné à une demande accrue de projets complexes réduisant la concurrence, et accélérant le développement de villes intelligentes où le groupe peut proposer diverses solutions. Combinée à l'innovation, en particulier dans le numérique, la durabilité des marges opérationnelles est renforcée, selon le courtier. BG a une 'fair value' de 46 euros sur le dossier.

VALEURS EN BAISSE

* Bureau Veritas est en repli de 2,4% à 21,8 euros. Un recul à mettre en lien avec une note du Crédit Suisse qui a dégradé la valeur de 'surperformer' à 'neutre' tout en ajustant sa cible de 24 à 23,5 euros. La banque helvète a également réduit de 1 à 4% ses estimations de bpa sur la période 2018-2020 afin de prendre en compte des effets de changes adverses et une croissance organique qui devrait être légèrement moins forte qu'anticipé auparavant. "Bien que nous tablons sur une progression à long terme de l'activité, à la fois en termes de chiffre d'affaires et de marges, nous pensons que le rythme et l'échelonnement de ces progrès seront plus faibles que prévu précédemment".

* Peu de baisses significatives sur le CAC40 : Hermès rend 1,2% à 557 euros.

* Claranova (-2,2% à 1,04 euro) affiche un chiffre d'affaires consolidé annuel de 161,5 ME en progression de +32% à taux de change constants et de +24 % à taux réels. Le résultat opérationnel courant devient positif à 3,9 ME en amélioration de +8,9 ME par rapport à l'exercice précédent, et enregistre une hausse de 6 points en proportion du chiffre d'affaires. Cette progression de 8,9 ME a été atteinte malgré une hausse de 28% des investissements marketing sur PlanetArt, ce qui montre le caractère vertueux de son modèle de croissance. Le résultat net est de -

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com