Cotation du 18/10/2019 à 18h05 CAC 40 -0,65% 5 636,25
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : hémorragie stoppée sur le CAC40 !

Mi-séance Paris : hémorragie stoppée sur le CAC40 !
Mi-séance Paris : hémorragie stoppée sur le CAC40 !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le marché parisien s'offre un léger rebond avec un CAC40 en hausse de 0,55% en fin de matinée autour de 5.450 points. Ce sursaut ne compense guère la violence de la correction des deux derniers jours puisqu'on a perdu 4,5% en deux séances et même quasiment 5% par rapport au plus haut de 5.705 points qui avait été atteint au début de la séance de mardi. Autant dire que la volatilité est de retour dans les salles de marché.

Le rebond est entretenu aujourd'hui par Airbus et les compartiments du luxe et des spiritueux après les dernières annonces des Etats-Unis relatives aux tarifs douaniers que mettra en place Washington à partir de la mi-octobre. De nombreux produits, comme le champagne ou le cognac, seront finalement épargnés par ces nouvelles taxes.

La tendance reste malgré tout fragile alors que les craintes pesant sur la croissance mondiale à l'origine du mouvement de consolidation appuyé observé des derniers jours sont toujours bien présentes dans l'esprit des opérateurs. Le conflit commercial sino-américain se fait en effet désormais clairement sentir sur l'économie comme en attestent le plongeon de l'indice ISM manufacturier américain en septembre, la probable entrée en récession de l'Allemagne au troisième trimestre ou encore la chute des ventes au détail à Hong-Kong, où le mouvement de manifestation pro-démocratique ne fait qu'aggraver les choses.

Dans cet environnement, les opérateurs suivront de près les nombreux indicateurs de conjoncture attendus ce jour de part et d'autre de l'Atlantique. Les résultats des enquêtes PMI de Markit dans les services en Europe, les ventes au détail en zone euro, et les inscriptions au chômage et les commandes à l'industrie aux Etats-Unis seront scrutés de près en attendant le rapport mensuel sur l'emploi US vendredi.

VALEURS EN HAUSSE

* Remy Cointreau bondit de 5% à 124,4 euros et Pernod Ricard s'adjuge 3% à 167,4 euros. Les investisseurs accueillent favorablement les dernières annonces américaines relatives aux nouveaux tarifs douaniers que Washington imposera sur 7,5 milliards d'euros d'importations européennes. L'administration Trump a en effet décidé de taxer une liste importante de produits, parmi lesquels le vin français, les olives en provenance de France, d'Allemagne et d'Espagne, les saucisses de porc produites dans toute l'UE... Mais le champagne, le cognac et autres produits de luxe sont absents de ce listing, contrairement aux informations qui ont circulé dans la presse ces derniers jours.

* Airbus bondit de 3,2% à 118 euros, les investisseurs se montrant plutôt rassurés par les dernières annonces de Washington relatives à l'imposition de nouveaux droits de douane sur les importations européennes. Morgan Stanley estime que ces tarifs douaniers n'auront que peu d'impact sur les résultats du géant européen et souligne qu'il est "peu probable" que les tarifs s'appliquent lorsque le client est un bailleur établi aux États-Unis et que l'exploitant est une compagnie aérienne internationale. Il semble ainsi peu probable qu'Airbus fasse des concessions tarifaires, affirme MS, qui ajoute que l'application de tarifs uniquement sur les avions finis et non sur les pièces détachées est une "bonne nouvelle".

* LVMH reprend 1,3% à 348,4 euros. Le compartiment du luxe bénéfice également des dernières annonces américaines sur les tarifs douaniers.

* CAFOM (+22% à 5,8 euros) veut se séparer de sa filiale Habitat. Le Conseil d'administration a engagé un processus de cession avec l'objectif de parvenir à une transaction dans les prochains mois. Le Groupe CAFOM est propriétaire de la marque Habitat qui exploite 36 magasins en propre (27 en France métropolitaine, 1 à Monaco, 5 en Espagne et 3 en Suisse) et 39 en franchise à travers le Monde. Le chiffre d'affaires retraité du pôle Habitat s'est inscrit en progression de près de 2% au 1er semestre 2019, à 56,3 ME, pour un EBITDA de -0,7 ME contre -1,3 ME un an plus tôt.

* Ingenico (+3% à 88,9 euros) est dopé par une note de Berenberg. Le broker a débuté le suivi de la valeur avec un conseil 'acheter' et un objectif de 106 euros. Dans un secteur des paiements 'surchargé', le courtier estime que les entreprises qui suivent la bonne tendance surperformeront probablement, comme Square, qui offre une bonne offre pour les petites et moyennes entreprises, et Ingenico, qui s'est diversifié en passant d'un fournisseur de terminaux traditionnels à un fournisseur de services de paiement avec un potentiel de redressement interne.

VALEURS EN BAISSE

* Plus forte baisse du CAC40, Publicis cède 1,3% à 43 euros. Credit Suisse reste "neutre" sur Publicis en abaissant la mire de 54 à 52 euros.

* Saint-Gobain recule de 0,7% à 34,7 euros. Jefferies maintient sa recommandation "sous-performance" sur le groupe de matériaux e construction, tout en relevant son objectif de 28,6 à 30,1 euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com