Cotation du 27/10/2021 à 17h12 CAC 40 -0,20% 6 753,12
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : fin de semaine plus prudente

Mi-séance Paris : fin de semaine plus prudente
Mi-séance Paris : fin de semaine plus prudente
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 cède aux prises de bénéfices ce vendredi, en recul de 1% à 6.630 points après 3 séances de net rebond (+1,50%, +1,29%, +0,98%). La prudence est de nouveau alimentée par les nouvelles interrogations sur le sort du géant immobilier chinois Evergrande. Le groupe n'a publié aucune information sur le paiement des 83,5 millions de dollars d'intérêts obligataires qu'il devait verser jeudi... Certains des détenteurs d'obligations offshore du groupe n'avaient toujours pas reçu le paiement des intérêts d'un emprunt obligataire à la date-limite de jeudi soir (heure américaine), selon plusieurs sources, alimentant les inquiétudes sur une éventuelle faillite du géant chinois de la promotion immobilière.
Côté valeurs à Paris, la séance est marquée par les débuts boursiers en fanfare d'Antin qui s'envole de 26%, au contraire d'Exclusive Network largement malmené hier pour sa première journée de bourse.

ECO ET DEVISES

L'indice Ifo allemand du climat des affaires pour septembre est ressorti proche du consensus à 98,8, avec une composante des conditions actuelles de 100,4 inférieure aux attentes, mais une composante des anticipations supérieure au consensus à 97,3. Le consensus FactSet était de 98,7 pour l'Ifo, 101,9 pour la situation présente et 96,5 pour l'indice des anticipations. Quoi qu'il en soit, l'Ifo se dégrade quelque peu en septembre, puisqu'il était logé à 99,6 un mois plus tôt (lecture révisée). Les tensions sur les chaînes d'approvisionnement pèseraient particulièrement, selon l'enquête de l'institut d'études économiques Ifo.
La parité euro / dollar atteint 1,1735$ ce midi. Le baril de Brent se négocie 77,50$.

VALEURS EN HAUSSE

Antin Infrastructure Partners (+26%) s'envole pour sa première séance de Bourse après le succès de son introduction en Bourse.

SQLI (+8%) et DBAY Advisors, actionnaire de SQLI à hauteur de 28,6% du capital ont conclu un accord qui définit les termes et conditions de l'acquisition envisagée des actions SQLI par DBAY, par le biais d'une société française dédiée, au moyen d'une offre publique d'achat en numéraire à 30 Euros par action augmenté d'un complément de prix potentiel de 0,25 Euro par action si le seuil de mise en oeuvre du retrait obligatoire de 90% est atteint à l'issue de l'offre.

Rallye : +4% avec Guerbet sur sa lancée d'hier avec McPhy

Roche Bobois (+3%) : Au 30 juin, la marge d'EBITDA est de 19,6%, à taux de change courant (et constant), en hausse de +5,5 points par rapport au 1er semestre 2020 et de +4 points par rapport au 1er semestre 2019. Le résultat net ressort à 9 ME, contre -1,2 ME au S1 2020. Le Groupe est très confiant sur la publication de résultats annuels record en 2021 et table désormais sur un chiffre d'affaires supérieur à 325 ME et un EBITDA "en très forte croissance".

ADP : +2,5% avec Fermentalg, Sodexo, SMCP

Beneteau : +2% suivi de Elior

Vallourec : +1,5% avec CGG, Casino, Catana, Alstom, Argan, Renault, Thales et Accor

VALEURS EN BAISSE

Valneva : retombe de 6%

Akwel (-3%) a enregistré au premier semestre 2021 un chiffre d'affaires consolidé de 487,6 ME, en progression de 26% en publié par rapport à 2020, et 33,7% à périmètre et change constants, soit une performance qui reste supérieure aux marchés de référence du groupe en Europe et Amérique du Nord. L'excédent brut d'exploitation atteint 64,7 ME, en hausse de 7,9%, et le résultat opérationnel courant fait plus que doubler à 50 ME, extériorisant une marge opérationnelle courante de 10,3% du CA, en hausse de 4 points par rapport au premier semestre 2020 et en baisse logique de 5,7 points par rapport au second semestre 2020 très atypique. Le résultat net part du groupe s'affiche à 38 ME, en progression de 88,1%, soit une marge nette de 7,7% en hausse de 2,6 points.

Kumulus Vape (-3%) a réalisé un chiffre d'affaires de 16,4 ME, en progression de 77% par rapport à la même période de 2020. Cette progression, totalement organique, est d'autant plus remarquable qu'elle intègre une base de comparaison exigeante. Ainsi, pour rappel, le chiffre d'affaires du premier semestre 2020 affichait déjà une croissance de 96%. Le semestre est également marqué par la forte progression de la rentabilité opérationnelle. L'excédent brut d'exploitation (EBE) a été multiplié par près de 3 et atteint 1,3 ME contre 422,9 KE au premier semestre 2020. Le résultat d'exploitation est également au rendez-vous. Il ressort à près de 1,2 ME, en hausse de 191%, pour un taux de marge de 7,20%. Le résultat net est multiplié par 2,6 à 797 KE.

Poxel : -3% avec Innate, Abivax

Cegedim : -2,5% avec Lysogène, Trangène, Eurofins

LVMH : -2% suivi de Kering, Hermes, Essilor

Schneider : -1,5% avec Atari, Trigano, Faurecia et Sopra Steria

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !