Cotation du 12/08/2020 à 18h05 CAC 40 +0,90% 5 073,31
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : en légère hausse

Mi-séance Paris : en légère hausse
Mi-séance Paris : en légère hausse
Crédit photo © Reuters
(Boursier.com) —

LA TENDANCE

Sous les 4.900 points dès l'ouverture, le CAC40 s'est rapidement repris pour revenir à l'équilibre ce midi et même légèrement progresser de 0,20% à 4.930 pts dans un marché volatil mais calme en volumes. L'indice parisien qui reste sur trois séances consécutives de baisse, n'avait plus enfoncé les 4.900 points depuis le 1er juillet en séance.
La crise sanitaire qui semblait ne plus trop soucier les investisseurs la semaine dernière revient malgré tout sur les devants de la scène. Aux Etats-Unis, plus de 60.500 nouveaux cas de contamination par le coronavirus ont été enregistrés jeudi, soit un nouveau record quotidien ! De son côté, Hong Kong va fermer toutes les écoles en raison d'une nouvelle envolée des cas de contamination par le coronavirus...

ECO ET DEVISES

A suivre aux Etats-Unis ce vendredi l'indice des prix à la production à 14h30.
La parité euro / dollar atteint 1,1295$ ce midi. Le baril de Brent se négocie 41,45$.

VALEURS EN HAUSSE

Navya (+30%) : lance un service de navettes en autonomie complète de niveau 4, c'est-à-dire sans opérateur de sécurité à bord. Ce service est lancé progressivement depuis le 22 juin au sein du Centre National de Tir Sportif (CNTS) de Châteauroux, en partenariat avec Keolis.

Devoteam (+25%) : l'action rejoint le niveau offert par les fondateurs et actionnaires de référence de la société, MM. Godefroy et Stanislas de Bentzmann, soit 98 euros par titre. Les dirigeants vont lancer une OPA par l'intermédiaire d'une société dédiée...

SQLI : +7% avec Neurones et EOS

SES : +5% avec l'aide de Goldman Sachs, suivi de Balyo

Kaufman and Broad (+4%) : Au 1er semestre, le chiffre d'affaires global s'établit à 385 millions d'euros HT, en baisse de -45,3% par rapport au 1er semestre 2019. Ce repli est marqué essentiellement par la forte contraction de l'activité générale pendant 2 mois, de mi-mars à mi-mai. Le chiffre d'affaires Logement s'élève à 352,3 ME HT (610,9 ME HT au 1er semestre 2019). Il représente 91,5% du chiffre d'affaires du groupe. Le chiffre d'affaires de l'activité Appartements est en baisse de -43,7% comparé au 1er semestre 2019, et s'élève à 319,1 ME HT. Le chiffre d'affaires de l'activité Maisons individuelles en village s'établit à 33,2 ME HT (44,3 ME HT au 1er semestre 2019). Le chiffre d'affaires du pôle Tertiaire est de 30 ME HT au 1er semestre (89,8 ME au 1er semestre 2019). La marge brute du 1er semestre est de 73,5 ME (140,7 ME au 1er semestre 2019). Le résultat opérationnel courant est de 12,3 ME (69,8 ME au 1er semestre 2019). Le taux de marge opérationnelle courante s'élève à 3,2% (9,9% sur le 1er semestre 2019). Le résultat net - part du groupe du 1er semestre 2020 ressort à 2,1 ME (39,3 ME au 1er semestre 2019).

Bastide : +3% avec Sodexo

Wendel : +2% suivi de Valeo, Alstom, FDJ, Air Liquide, Saint-Gobain

Nicox (+1,5%) , société internationale spécialisée en ophtalmologie, annonce aujourd'hui la cession pour un montant de 5 millions d'euros du solde de sa participation dans VISUfarma, société pharmaceutique pan-européenne spécialisée en ophtalmologie, à une filiale de son principal actionnaire, GHO Capital. Cette participation était constituée d'actions d'une société britannique holding de VISUfarma et d'obligations de VISUfarma B.V.

Thermador : +1% suivi de AST, Nexans, Aubay

Air France KLM : +0,5% avec Genfit, Schneider, Crédit Agricole, Danone, Airbus

VALEURS EN BAISSE

Lagardere : -6% avec Solocal

Eramet : -5,5%. La Société Le Nickel, filiale du groupe Eramet, n'aura plus de trésorerie en fin d'année et pourrait faire faillite d'ici l'hiver prochain, a averti la direction de la SLN. L'année dernière, l'entreprise avait accusé son 8e exercice déficitaire consécutif, avec une nouvelle perte 80 millions euros à la clé...

2CRSI : -4% avec Technicolor, AB Science

Interparfums (-2,8%) annonce qu'il s'attend à une reprise graduelle de son activité au second semestre, directement liée à la "réouverture progressive des marchés", après un fort ralentissement d'activité au cours des trois derniers mois dû au coronavirus. Le parfumeur a précisé dans un communiqué que son chiffre d'affaires du premier semestre atteindrait environ 135 à 140 millions d'euros, contre 239 millions publié au titre du premier semestre 2019.

Vallourec : -2,5% avec Bouygues, CGG, Atari, Korian

DBV : -2% suivi de BigBen et de Nexity

Groupe Bénéteau (-1,2%) : l'activité au 3è trimestre, est affectée par la crise sanitaire Covid-19. Elle s'élève à 249,3 millions d'euros, en baisse de -42,6% par rapport au 3è trimestre de l'exercice précédent. L'arrêt de la production pendant la moitié du trimestre, puis une reprise progressive en raison des contraintes sanitaires strictes expliquent ce retrait. L'activité Bateau est en retrait de -43,3% tandis que l'activité Habitat est en retrait de -39,4%. En conséquence, le chiffre d'affaires consolidé des 9 premiers mois de l'exercice 2019-2020 consolidé s'élève à 768,7 ME, en baisse de -17,3% par rapport à la même période de l'année précédente (-17,9% à taux de change constant). L'activité Bateau est en retrait de -17,8%, tandis que l'activité Habitat qui a redémarré ses expéditions un peu plus rapidement enregistre une baisse de -15,4% par rapport à la même période de 2019.

ADP (-1%) a engagé des négociations avec les organisations syndicales en vue de procéder aux adaptations du modèle économique et social nécessitées par la crise qui frappe le transport aérien. Groupe ADP se donne trois ans (2021-2023) pour redonner à l'entreprise une possibilité de renouer avec une croissance rentable et durable.

PSB Industries (stable) a réalisé au premier semestre un chiffre d'affaires de 100 ME, en retrait de -29% à taux de change et périmètre constants, lourdement impacté par le gel progressif des activités sur l'ensemble des zones d'implantation. Après un début d'année marqué au 1er trimestre par une volatilité accrue de la demande sur ses grands marchés, PSB a fait face au 2ème trimestre à une crise de la demande sans précédent, entraînant des variations d'activité exceptionnelles de l'ordre de -40% au mois d'avril, de -70% au mois de mai et de -30% au mois de juin, et ce de manière homogène sur l'ensemble de ses géographies.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !