Cotation du 25/03/2019 à 16h16 CAC 40 -0,33% 5 252,39
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : en légère hausse

Mi-séance Paris : en légère hausse
Mi-séance Paris : en légère hausse
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Alors qu'une semaine décisive s'ouvre pour les marchés (Brexit, commerce, croissance, taux...), le CAC40 regagne un peu de terrain ce midi (+0,2% à 5.240 points), mais la tendance demeure à la prudence, alors que les investisseurs ont intégré, en fin de semaine dernière, les différentes révisions à la baisse de la croissance mondiale et européenne et les dernières statistiques les confirmant... Vendredi, le rapport mensuel sur l'emploi américain est notamment ressorti largement en-deça des attentes, avec seulement 20.000 créations d'emplois. Et ce matin, la production industrielle allemande a baissé de façon inattendue en janvier.

ECO ET DEVISES

Prudence redoublée alors qu'approche une nouvelle série de votes au Parlement britannique sur le Brexit... Le Parlement britannique s'exprimera en effet une nouvelle fois mardi sur le plan de sortie de l'Union européenne présenté par la Première ministre Theresa May. Elle pourrait faire face à un nouveau rejet. Si l'accord est à nouveau repoussé, Theresa May a fait savoir que les députés auraient la possibilité de voter mercredi et jeudi sur deux autres options : une sortie sans accord ou un court report du Brexit, programmé à la date du 29 mars...

Pendant ce temps, la conjoncture continue de se dégrader en Europe avec la nouvelle baisse surprise de la production industrielle allemande en janvier. Selon les données de Destatis, la production a reculé de 0,8% au cours du premier mois de l'année, effaçant son gain de décembre. Le marché tablait sur une hausse de 0,5%. Alors que la première économie européenne a échappé de peu à la récession l'an passé, le gouvernement fédéral allemand aurait abaissé en interne sa prévision de croissance 2019 à 0,8%, sa deuxième révision en moins de deux mois, rapporte le 'Handelsblatt'.

On suivre aux Etats-Unis ce lundi :
- Ventes de détail. (13h30)
- Stocks et ventes des entreprises. (15h00)
La parité euro / dollar atteint 1,1235$ ce midi. Le baril de Brent se négocie 66$.

VALEURS EN HAUSSE

Inside Secure : +9%. Inside Secure a reçu de la part d'OEP Inside B.V. porteur des obligations remboursables en actions nouvelles, une demande de remboursement anticipé en actions nouvelles de l'intégralité de ces ORA. OEP recevra en remboursement 21.651.191 actions nouvelles d'Inside Secure à la date du 1er avril 20191, représentant 25,55% du capital actuel sur une base non-diluée.

Groupe Gorgé : +6% suivi de Innate (+5%)

Genfit : +5%. Le groupe a annoncé l'approbation par la FDA du protocole d'un essai clinique pédiatrique de Phase 2 évaluant elafibranor chez des enfants et adolescents atteints de NASH. Elafibranor est ainsi "en position idéale" pour être évalué chez l'enfant et l'adolescent atteint de NASH, au regard de ses résultats concluants de Phase 2 dans la NASH adulte. Genfit évoque l'efficacité sur la 'résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose' (26% elafibranor vs 5% placebo ; p-value 0,02), critère d'évaluation réglementaire pour une autorisation de mise sur le marché - basé sur une biopsie - et visant les causes de progression de la maladie. Le groupe fait également état d'un profil cardiovasculaire avantageux chez l'adulte (réduction des taux de LDL, TG, HDL, amélioration de la sensibilité à l'insuline), reconnu comme un élément important pour les patients NASH. Enfin, aucune inquiétude n'a été soulevée quant au profil de sécurité et de tolérabilité, paramètres essentiels dans le cadre d'une maladie chronique et silencieuse comme la NASH.
Sur la base de ces preuves cliniques, Genfit avait déjà obtenu l'approbation de son PSP (Pediatric Study Plan) par la FDA ainsi que l'approbation de son PIP (Pediatric Investigation Plan) par l'EMA (European Medicines Agency), ouvrant ainsi la voie au lancement de cet essai pédiatrique inédit. La randomisation des premiers patients devrait commencer dans les prochaines semaines. L'étude sera destinée à évaluer le profil pharmacocinétique et pharmacodynamique ainsi que le profil de sécurité et de tolérabilité de deux doses d'elafibranor (80 mg et 120 mg). Elle comprendra 20 patients âgés de 8 à 17 ans, atteints de NASH, sur une durée de 12 semaines. Il s'agira d'une étude ouverte, randomisée sur deux bras et multicentrique aux États-Unis.
La maladie du foie gras, ou NAFLD (nonalcoholic fatty liver disease) constitue l'anomalie hépatique la plus couramment diagnostiquée chez les enfants, et est associée à l'insulinorésistance et l'hypertriglycéridémie. La NAFLD est considérée comme la manifestation hépatique du syndrome métabolique, et devrait être suspectée chez tous les enfants et adolescents en surpoids ou obèses. Des chiffres inquiétants, collectés en 1988 et 2010 chez plus de 8.000 enfants et adolescents américains (participant à l'étude NHANES) font état d'un triplement des taux de NAFLD, de 3.3% à 10.1%, et d'une prévalence de la NASH presque multipliée par cinq, passant de 0.7% à 3.4% sur cette même période, provoquant des maladies hépatiques sévères.
Les études démontrent également que 17% des enfants américains atteints de NAFLD présentent probablement une fibrose. Parmi les enfants obèses, ceux présentant un syndrome métabolique ont trois fois plus de risques de développer une NAFLD que les enfants présentant une fonction métabolique normale. Il existe une différence statistiquement significative entre la NASH et la NAFLD, mettant en évidence un risque cardiovasculaire plus élevé chez les enfants atteints de NASH.

Iliad : remonte de 3% avec AKKA et Abivax

Renault : +2%. Nissan et Mitsubishi envisagent de créer un conseil commun qui permettrait de débattre des questions liées à l'alliance et d'avancer sur la voie de l'intégration de leurs activités, a annoncé dimanche TV Tokyo. De son côté, Carlos Ghosn cherche à obtenir l'autorisation du tribunal du district de Tokyo pour assister à la réunion du conseil d'administration du constructeur japonais prévue ce mardi...

Eurazeo : +2% aidé par une note de broker, suivi de DBV

Crédit Agricole : +2% avec SG, Publicis, Air France KLM et TF1

CGG : +1,5% avec Colas, LafargeHolcim, BNP Paribas, Faurecia, Nicox

EDF (stable) / Engie (stable) : La présentation en conseil des ministres du projet de loi relatif à l'énergie et au climat, initialement prévue ce lundi, est reportée pour revoir à la hausse ses ambitions climatiques.

VALEURS EN BAISSE

Vetoquinol : -3% avec Guillemot et Neurones

Safran : -2%. Le groupe est victime de dégagements après le crash du Boeing737 Max 8 de la compagnie Ethiopan Airlines. L'équipementier aéronautique est le fournisseur, dans le cadre de sa coentreprise avec General Electric, du moteur LEAP-1B utilisé sur cet appareil.

Rubis : -1,6%. L'Autorité des Marchés Financiers du Kenya a promulgué le résultat définitif de l'OPA lancée par Rubis Énergie sur les actions non initialement détenues de KenolKobil. Il est ainsi confirmé Rubis détiendra au terme de l'opération 97,6% des actions émises de KenolKobil. Rubis a reçu les approbations de l'Autorité de la Concurrence du Kenya, de la Commission de la Concurrence COMESA et l'accord de la Commission de Régulation de l'Énergie, levant ainsi toutes les conditions telles qu'indiquées dans le prospectus d'offre du 20 décembre 2018. En conséquence les opérations de transferts de titres débutent ce vendredi.

Ubisoft : -2% avec Thales et Archos

Rallye : -1% suivi de Saint-Gobain, Plastic Omnium et Bourbon

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com