Cotation du 17/05/2019 à 18h05 CAC 40 -0,18% 5 438,23
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : Donald Trump provoque un retour de la volatilité

Mi-séance Paris : Donald Trump provoque un retour de la volatilité
Mi-séance Paris : Donald Trump provoque un retour de la volatilité
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Après des semaines très calmes sans volatilité sur les marchés boursiers, le coup d'arrêt a été donné une nouvelle fois par Donald Trump. En annonçant que 200 milliards de dollars de produits chinois jusque-là soumis à des droits de douane de 10% à leur entrée aux Etats-Unis seraient taxés à hauteur de 25% à partir de vendredi prochain, le président américain a cassé la belle mécanique à l'oeuvre sur les marchés. La déflagration a été forte sur les marchés asiatiques ce matin : -5,8% à Shanghaï, -3,2% à Hong Kong. En bourse de Paris, la réaction est plus modérée mais le CAC40 abandonne quand même 2,2% à 5.427 points. Les investisseurs craignent désormais un revirement dans les relations americano-chinoises qui semblaient pourtant s'orienter de façon positive ces dernières semaines. La bonne nouvelle d'un accord entre les deux puissances, présentée à plusieurs reprises comme "imminente", se dégonfle ! Le problème étant qu'elle était clairement intégrée dans les cours...

VALEURS EN HAUSSE

* Aucune hausse sur le SBF120 ou le CAC40 mais quelques valeurs résistent avec des baisses très limitées pour Orange, EssilorLuxottica et Engie.

VALEURS EN BAISSE

* Le secteur automobile est en première ligne du revirement dans les relations americano-chinoises : Valeo (-5,6%) accuse la plus forte baisse du CAC40 avec STMicroelectronics (-4,7%). Ces deux valeurs avaient fortement rebondi ces dernières semaines avec l'espoir d'un accord.

* PSA Groupe et Renault perdent aussi plus de 3%. Faurecia et Plastic Omnium chutent de 5 à 6%.

* Société Générale recule de 3,2% à 27,8 euros. Parmi les brokers, Kepler Cheuvreux conseille toujours de conserver le dossier avec un cours cible ajusté en hausse à 27,80 euros. Jefferies pense que la belle avancée du 1er trimestre 2019 sur la solvabilité va clore le débat autour du niveau de capitalisation de la Société Générale. Mais cela ne doit pas occulter les difficultés opérationnelles du groupe, estime le bureau de recherche qui reste à "conserver" sur la banque tricolore avec un objectif inchangé à 25 euros...

* Total (-2,7% à 47,85 euros) a signé un accord engageant avec Occidental en vue de l'acquisition des actifs d'Anadarko en Afrique (Algérie, Ghana, Mozambique et Afrique du Sud) pour un montant de 8,8 milliards de dollars, dans l'éventualité d'un succès de l'offre en cours d'Occidental pour le rachat de Anadarko.

* Worldline perd 3,7% à 52,4 euros. Le Conseil d'administration de Worldline réuni à l'issue de l'Assemblée générale a pris acte de l'approbation des actionnaires d'Atos de procéder à la distribution en nature d'environ 23,5% du capital social de Worldline aux actionnaires d'Atos. A l'issue de cette distribution, qui sera mise en paiement le 7 mai 2019, Atos conservera environ 27,3% du capital social et 35% des droits de vote de Worldline.

* Gensight (-0,9% à 1,78 euro) a annoncé que les résultats à 72 semaines de l'étude clinique de Phase III REVERSE avec GS010 seront présentés au Congrès Annuel de l'American Academy of Neurology (AAN), qui a lieu à Philadelphie, Pennsylvanie, Etats-Unis, du 4 au 10 mai.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com