Cotation du 29/07/2021 à 14h08 CAC 40 +0,83% 6 664,07
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : calme plat

Mi-séance Paris : calme plat
Mi-séance Paris : calme plat
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 se replie modestement de 0,15% à 6.547 pts ce mercredi 14 juillet dans le sillage de Wall Street qui a légèrement reculé hier en gardant un oeil sur l'inflation et en attendant l'intervention de Jerome Powel ce soir, tandis que le variant Delta continue sa progression rapide dans le monde... La séance est très calme, fête nationale tricolore oblige !

ECO ET DEVISES

Les chiffres de l'inflation américaine publiés sont ressortis assez préoccupants : Ainsi, l'indice US des prix à la consommation du mois de juin a grimpé de 0,9% en comparaison du mois antérieur, bien plus que prévu puisque le consensus était de +0,5%... L'indicateur ajusté, hors alimentaire et énergie, a lui aussi progressé de 0,9% par rapport au mois précédent, contre 0,4% de consensus. Le CPI monte donc de 5,4% en glissement annuel, contre 4,9% de consensus. Le CPI ajusté, hors éléments volatils, augmente de 4,5% par rapport à l'an dernier, contre 4% de consensus... A l'arrivée, les prix à la consommation aux Etats-Unis ont affiché là leur plus forte hausse en 13 ans !

L'inquiétude persiste par ailleurs concernant les variants du coronavirus, qui pourraient plomber la reprise, malgré le déploiement massif des vaccins. Aux USA, la Secrétaire au Trésor Janet Yellen s'est inquiétée du fait que les variants puissent faire dérailler la reprise économique. Yellen en appelle ainsi à un déploiement urgent et plus rapide des vaccins à travers le monde.
Ce mercredi, c'est surtout le témoignage 'semi-annuel' de politique monétaire du président de la Fed, Jerome Powell, qui retiendra l'attention des investisseurs au sujet de l'éventuel 'tapering', réduction des achats d'actifs de la Fed actuellement logés à 120 milliards de dollars mensuels. Les investisseurs prendront aussi connaissance de l'indice des prix à la production (demande finale), de l'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta, du rapport hebdomadaire du Département à l'Energie sur les stocks pétroliers domestiques, ou encore du Livre Beige de la Fed.
Le pétrole remonte sur les 76$ le brent, tandis que l'euro redescend à 1,1780/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

AB Science : +14% suivi de DMS (+5%) avec Lysogène

Esker (+4%) Au deuxième trimestre de l'exercice 2021, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 33,4 ME en croissance de 32% à taux de change constant par rapport au même trimestre de l'exercice précédent.
Pour l'ensemble du premier semestre, les ventes s'établissent à 64,4 ME en croissance de 22% à taux de change constant.
La société réalise à nouveau le meilleur trimestre et le meilleur semestre de son histoire.
La croissance d'Esker devrait continuer à être soutenue au cours du troisième trimestre en raison des importants succès commerciaux enregistrés depuis le T4 2020, de la forte reprise économique constatée dans le monde et d'un effet de base encore favorable.
Esker relève sa prévision de croissance organique pour l'ensemble de l'année de 16% à 17%, ce qui devrait porter le chiffre d'affaires du Groupe aux alentours de 131 ME si la parité euro/dollar reste inchangée.
À ce niveau de croissance, la profitabilité devrait s'établir entre 12% et 15%.

Vallourec : +3%. Jefferies a relevé le curseur sur le dossier de 12,8 à 14,5 euros avec un avis à l'achat.

Figeac Aero : +3% avec Ekinops

STM : +2% suivi de Eramet, Claranova, Adocia

TechnipFMC : +1% en compagnie de CGG, Rallye, Alstom, SG, Crédit Agricole

VALEURS EN BAISSE

Latécoère (-19%) a annoncé le lancement d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d'environ 193,4 millions d'euros, susceptible d'être portée à environ 222,4 millions d'euros en cas d'exercice intégral de la clause d'extension.
-Prix de souscription : 0,51 euro par action nouvelle
-Parité de souscription : 4 actions nouvelles pour 1 action existante

Albioma (-3%) a été victime d'une cyberattaque par ransomware sur le réseau informatique du Groupe. Pour rappel, l'attaque n'a eu aucune conséquence sur l'activité industrielle d'exploitation ; toutes les centrales du Groupe continuent de fonctionner normalement.
"Les équipes informatiques d'Albioma ont fait preuve de réactivité pour restaurer le système d'information bureautique du Groupe dans les meilleurs délais. Les investigations menées en profondeur par les experts en cybersécurité que nous avons diligentées ont fait apparaitre qu'une exfiltration de certaines données de l'entreprise a été constatée. Les mesures de vigilance et de protection appropriées à la situation sont prises. L'entreprise a déposé plainte et travaille en concertation étroite avec les autorités compétentes. Les polices d'assurance ad hoc ont été activées".

Eiffage : -2% suivi de Solutions30, Bonduelle, Balyo, Aubay

Air France KLM : -1,5% avec Gl Events, Sodexo

EDF (-1,5%) a annoncé l'ouverture de son bureau à Varsovie, entièrement dédié à l'accompagnement de la préparation d'une offre nucléaire intégrée, adaptée au marché polonais. La décision d'ancrer l'activité de développement de l'offre d'EDF pour la Pologne à Varsovie confirme l'engagement de long terme d'EDF pour soutenir l'ambition nucléaire polonaise. L'offre portée par EDF concerne notamment la construction de 4 à 6 réacteurs EPR en Pologne.
À la tête du nouveau bureau, EDF a nommé Thierry Deschaux. En 14 ans de carrière en Pologne au sein de différentes filiales d'EDF, et notamment de Dalkia Polska dont il était le Directeur Général, M. Deschaux a acquis une connaissance approfondie du secteur énergétique polonais à toutes les étapes de sa transformation.Thierry Deschaux a également travaillé pendant 15 ans au sein de la branche nucléaire d'EDF en France dans les domaines de l'ingénierie, de l'exploitation et de la maintenance, ainsi que dans la négociation de grands contrats d'achat de combustible nucléaire.
L'activité du bureau d'EDF à Varsovie se concentrera sur l'approfondissement du dialogue qu'EDF a construit au cours des 10 dernières années avec tous les acteurs clés impliqués dans le programme nucléaire polonais. L'une de ses missions principales sera d'intégrer l'industrie polonaise dans la " supply chain " industrielle européenne d'EDF pour les réacteurs EPR, en établissant des partenariats de long terme et en accélérant la qualification des fournisseurs polonais. Le bureau est rattaché à la Direction du Développement du Nouveau Nucléaire d'EDF et bénéficiera pleinement du soutien de ses équipes d'ingénierie.

Iliad : -1% suivi de Ubisoft, Bouygues, Vinci et Accor

Iris Knobloch, Artémis - holding patrimoniale de la famille Pinault représentée par François-Henri Pinault et Alban Gréget - et Combat Holding, annoncent ainsi la création d'I2PO, le premier "SPAC" (Special Purpose Acquisition Company) en Europe, dédié à l'industrie du divertissement et des loisirs.
Le SPAC prenant la forme d'une société anonyme nouvellement constituée et immatriculée en France, lance aujourd'hui une levée de fonds d'un montant de 250 millions d'euros (susceptible d'être porté à 300 millions d'euros en cas d'exercice intégral de la clause d'extension), dans le cadre d'une offre réservée aux investisseurs qualifiés, à l'occasion de son introduction sur le compartiment professionnel du marché réglementé d'Euronext Paris.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !