Cotation du 21/08/2018 à 10h42 CAC 40 +0,55% 5 409,07
  • PX1 - FR0003500008

Mi-séance Paris : c'est l'heure du rebond !

Mi-séance Paris : c'est l'heure du rebond !
Mi-séance Paris : c'est l'heure du rebond !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

C'est l'heure du rebond ! Alors qu'il restait sur sept séances consécutives de baisse, le CAC40 reprend 1,4% en fin de matinée à 5.474 points. L'Italie est désormais entre parenthèses alors que la question de nouvelles élections, à risque, n'est plus à l'ordre du jour. La bourse de Milan en profite pour rebondir de près de 3% tandis que le taux à 10 ans italien poursuit sa détente autour de 2,5%. L'actualité économique se déplace vers la guerre commerciale avec les Etats-Unis, ravivée hier autour de l'acier et de l'aluminium et qui a coûté une fin de séance dans le rouge au CAC40. La Commission européenne prépare sa riposte, alors que les Etats-Unis ont donc mis à exécution jeudi leur menace d'imposer, à partir de ce vendredi 1er juin, des taxes d'importation de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium en provenance de l'Union européenne, du Canada et du Mexique. L'Europe a déjà fait savoir que l'UE imposerait des droits de douane sur 2,8 milliards d'euros (3,4 Mds$) d'exportations américaines, dont le bourbon, le beurre de cacahuètes, les Harley Davidson et les jeans. Les exportations européennes de métaux vers les Etats-Unis s'élèvent de leur côté à 6,4 MdsE.

VALEURS EN HAUSSE

* Le rebond des marchés bénéficie directement aux banques, en particulier à Crédit Agricole qui reprend 3% à 12,1 euros.

* AccorHotels (+2% à 47,7 euros) a annoncé la réalisation définitive de la cession de 57,8% du capital d'AccorInvest auprès des fonds souverains Public Investment Fund (PIF) et GIC, des investisseurs institutionnels Colony NorthStar, Crédit Agricole Assurances et Amundi, et d'investisseurs privés. Avec cette opération AccorHotels bénéficie d'un apport de liquidités brut de 4,6 MdsE, légèrement supérieur aux 4,4 MdsE annoncés en février dernier, en ligne avec l'augmentation du pourcentage de capital finalement cédé. AccorHotels détiendra donc 42,2% du Capital d'AccorInvest, qui sera déconsolidé des comptes du Groupe à compter du 1er juin 2018.

* Adocia grimpe de plus de 6% à 20,5 euros, dopé l'extension de son alliance stratégique avec le Chinois Tonghua Dongbao. Ce dernier produira et fournira à Adocia les insulines lispro et glargine dans le monde entier, à l'exception de la Chine.

* Elior s'adjuge 6% à 15,1 euros, porté par un changement d'opinion d'analyste. Dans une note envoyée à ses clients, Credit Suisse a en effet relevé de "neutre" à "surperformance" sa recommandation en augmentant de 13,80 à 15,80 euros son objectif de cours.

* Derichebourg gagne 6% à 5,55 euros. La filiale de Derichebourg Multiservices a réalisé l'acquisition des sociétés de propreté NCA (Nettoyage Centre Alsace) et NSA (Nettoyage Sud Alsace). Basées en Alsace, NCA et NSA ont une activité dynamique dans la région et enregistrent un chiffre d'affaires de 2,2 ME en 2017. Les deux entreprises couvrent principalement les secteurs de l'industrie, du tertiaire et de l`événementiel, et emploient près de 110 salariés.

* Airbus (+1,5% à 98,8 euros) va devoir répondre à un défi d'une ampleur inédite s'il veut atteindre ses objectifs de livraison pour 2018, a déclaré vendredi le nouveau président de l'avionneur, Guillaume Faury dans un document adressé aux salariés du groupe, rapporte Reuters. "Nous avons un plan de bataille pour cette année et les constructeurs de moteurs travaillent d'arrache-pied pour respecter leurs engagements... Cela dit, nous savons que ce sera difficile", explique-t-il dans ce document que l'agence Reuters a pu consulter. "Livrer entre 80 et 90 appareils chaque mois au cours du deuxième semestre, ça n'a jamais été fait. A plus long terme, nous devrons réorganiser le système de production des monocouloirs qui appartient à une époque révolue lorsque la production intensive d'avions n'était pas nécessaire."

VALEURS EN BAISSE

* Neopost (-3% à 23 euros) a publié un chiffre d'affaires consolidé de 249 millions d'euros pour le premier trimestre de son exercice 2018-2019 (clos le 30 avril 2018), en baisse de -9,7% par rapport au 1er trimestre de l'exercice précédent. Hors effets de change, fortement négatifs, la performance du premier trimestre s'établit à -2,5%. Hors effets de périmètre liés à la cession de DMTI Spatial, la décroissance organique atteint -2,1%. Les prévisions annuelles sont confirmées.

* Seule baisse sur le CAC40, Pernod Ricard cède 0,5% à 143 euros.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com