Cotation du 22/03/2019 à 21h49 Dow Jones Industrial -1,77% 25 502,32
  • DJIND - US2605661048

Dow Jones et Nasdaq corrigent avec la consommation, Cisco résiste, Coca-Cola trinque

Dow Jones et Nasdaq corrigent avec la consommation, Cisco résiste, Coca-Cola trinque
Dow Jones et Nasdaq corrigent avec la consommation, Cisco résiste, Coca-Cola trinque
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après avoir grimpé dans l'espoir d'issues satisfaisantes sur les questions budgétaires ('shutdown' et sécurité aux frontières) et commerciales (négociations avec la Chine), la cote américaine consolide lourdement ce jeudi. Le S&P500 perd 0,4% à 2.741 pts, alors que le Nasdaq fléchit de 0,14% à 7.410 pts. Le DJIA recule de 0,5% à 25.415 pts. Les mauvais chiffres de la consommation américaine pèsent sur les marchés. Du côté des valeurs, Cisco bondit après les comptes, alors que Coca-Cola corrige... Sur le marché des changes, l'indice dollar prend 0,1% à 97,2. Du côté des matières premières, le baril de brut WTI se fléchit de 0,3% à 53,7$ sur le Nymex.

Espoirs commerciaux

Donald Trump envisagerait désormais de repousser de 60 jours la date-butoir du 1er mars pour l'augmentation des tarifs douaniers appliqués aux importations chinoises, affirme aujourd'hui l'agence Bloomberg, citant des sources anonymes. Il s'agirait bien évidemment de se donner plus de temps pour peaufiner un accord commercial exhaustif. Trump a également confié hier aux journalistes que les négociations progressaient "très bien".

En revanche, notons tout de même que l'éditeur en chef du 'Global Times' chinois, Hu Xijin, citant une source proche des discussions, a estimé sur Twitter que les spéculations relatives à cette extension étaient "inexactes".

Discussions à haut niveau

Dans le même temps, des discussions à plus haut niveau débutent désormais cette semaine à Pékin, impliquant le représentant au Commerce Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin. Leurs interlocuteurs chinois sont menés par le vice-Premier ministre Liu He. Les discussions doivent se prolonger demain vendredi, après trois jours de réunions plus techniques.

La situation se décante donc depuis quelques jours entre Washington et Pékin, sur le plan commercial. Le président chinois Xi Jinping entendrait même rencontrer demain à Pékin le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, ainsi que le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin. C'est ce qu'affirmait hier le quotidien 'South China Morning Post', citant une source au fait des négociations. Cette rencontre serait évidemment un gage de bonne volonté.

Trump prêt à 'donner du mou'

Donald Trump, désireux sans doute de calmer les marchés financiers, a adouci le ton cette semaine. Le président américain a affirmé avant-hier qu'en cas de progrès notables dans les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, il pourrait accorder un petit délai supplémentaire, au delà du 1er mars, avant de relever les droits de douane sur les produits chinois. Rappelons que les USA entendaient jusqu'alors relever ensuite - en l'absence d'accord le 1er mars à minuit - de 10 à 25% les droits de douane imposés sur 200 milliards de dollars de produits chinois importés.

"Si nous sommes proches d'un accord (...) je me vois bien donner du mou pendant un temps", a déclaré Donald Trump à des journalistes lors d'une réunion de membres de son cabinet, tout en soulignant qu'il préférerait ne pas avoir à le faire.

Le président américain a répété par ailleurs cette semaine qu'il espérait toujours rencontrer son homologue chinois, Xi Jinping, pour conclure formellement un accord le moment venu. Il y a quelques jours, la Maison Blanche avait exclu une nouvelle rencontre avant cette date-butoir du 1er mars... Stephen Censky, secrétaire adjoint américain à l'agriculture, a indiqué hier que Trump et Xi devraient se rencontrer en mars, aucune date n'ayant néanmoins été fixée.

Excédent commercial réduit de la Chine avec les USA

Les derniers chiffres du commerce chinois sont assez intéressants ce jeudi. L'excédent commercial de la Chine avec les États-Unis pour le mois de janvier 2019 s'est tassé à 27,3 milliards de dollars, alors qu'il était de 29,9 milliards de dollars pour le mois de décembre 2018. Cet excédent était ressorti, en 2018, au plus haut niveau en plus de dix ans.

Les chiffres révélés par les douanes chinoises montrent que les importations en provenance des USA ont fortement décliné, de 41% en glissement annuel, à 9,2 milliards de dollars. Ces importations ressortent ainsi au plus bas niveau, en dollars, depuis février 2016. Dans le même temps, les exportations vers les Etats-Unis ont reculé de 2,4% pour ressortir à 36,5 milliards de dollars, au plus bas niveau depuis avril 2018.

Le Congrès tente d'éviter un retour au shutdown

Le Congrès américain doit valider ce jeudi le compromis mettant un terme, provisoirement au moins, au conflit budgétaire entre Républicains et Démocrates. Le projet de loi n'accorde pas au président Trump sa demande de financement de 5,7 milliards de dollars pour la construction du mur à la frontière avec le Mexique, mais il aurait le mérite d'éviter un nouveau blocage administratif partiel en finançant jusqu'à la fin du mois de septembre les agences fédérales menacées d'un retour au 'shutdown'.

Nouvelle course contre la montre

Il s'agit donc d'une nouvelle course contre la montre, Sénat et Chambre des Représentants devant valider la législation ce soir, afin de donner à Trump le temps d'étudier les mesures et de promulguer la loi. Les négociateurs parlementaires ont apporté hier mercredi les touches finales au projet. Donald Trump doit signer l'accord avant minuit, demain vendredi, pour épargner aux États-Unis un nouveau blocage administratif.

Trump devrait entendre raison

Mécontent de l'accord bipartisan trouvé en début de semaine par les négociateurs républicains et démocrates pour éviter le retour au 'shutdown', Donald Trump devrait tout de même le signer. C'est du moins ce qu'affirmait hier CNN, citant deux sources qui auraient directement discuté de la question avec le président américain en personne. Ainsi, Trump entendrait valider à contrecoeur le projet, afin de s'épargner les turpitudes d'un nouveau blocage partiel des administrations.

Au sujet des négociations entre parlementaires républicains et démocrates, qui avaient permis d'aboutir lundi soir à un accord de principe sur le financement de la sécurité aux frontières des Etats-Unis pour éviter une nouvelle paralysie de l'administration fédérale, Trump a rassuré les marchés plus tôt cette semaine, jugeant qu'un nouveau shutdown partiel de l'administration américaine semblait improbable, tout en critiquant toutefois l'accord passé au Congrès. "Je ne peux pas dire que je sois content. Je ne peux pas dire que je sois ravi", mais "je ne pense pas que nous allons avoir un nouveau 'shutdown'", avait déclaré le président. Le compromis prévoit un financement de 1,4 Md$ pour sécuriser la frontière avec le Mexique.

Consommation américaine en berne

D'après le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, les ventes de détail pour le mois de décembre 2018 sont ressorties en retrait de 1,2% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de +0,1% et une progression de 0,1% un mois auparavant. Hors automobile cette fois, les ventes de détail chutent de 1,8% en décembre 2018, alors que le consensus était celui d'une relative stabilité. Un mois avant, les ventes de détail hors automobile étaient ressorties inchangées. Enfin les ventes de détail hors automobile et essence ont régressé de 1,4% pour le mois de décembre 2018, en comparaison du mois antérieur, contre +0,4% de consensus de place et +0,5% pour le mois précédent.

Hausse des inscriptions au chômage

Selon les données du Département américain au Travail, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont progressé - sur un rythme ajusté des variations saisonnières - de 4.000 la semaine passée à 239.000. Le consensus tablait sur sur une petite baisse à 225.000.

Prix à la production contrastés

D'après le rapport du jour aux États-Unis, l'indice des prix à la production du mois de janvier 2019 est ressorti en retrait de 0,1% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de +0,2% et après une baisse de 0,1% un mois avant. Hors alimentation et énergie, l'indicateur a toutefois augmenté de 0,3% en comparaison du mois antérieur, contre +0,2% de consensus et une variation quasiment nulle un mois auparavant. Hors alimentaire, énergie et services commerciaux, l'indice des prix à la production du mois de janvier 2019 est enfin ressorti en hausse de 0,2% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de +0,2%.

Déclin inattendu des stocks des entreprises

Les stocks des entreprises du mois de novembre 2018 ont accusé une baisse de 0,1%. Ces stocks des entreprises américaines ont encaissé ainsi leur contraction la plus prononcée en huit mois selon Reuters. La baisse est surtout perceptible dans la distribution et l'industrie, et a vraisemblablement affecté la croissance américaine au dernier trimestre 2018. Ces stocks ont donc décliné de 0,1% en novembre, après une progression de 0,6% en octobre 2018. Les économistes anticipaient une augmentation de 0,2%. La publication de la statistique avait été reportée en raison du blocage administratif partiel d'une durée record de 35 jours. Les chiffres de décembre, qui devaient être publiés demain, ont été reportés au 11 mars.

Cisco Systems grimpe de 4% à Wall Street ce jeudi, alors que le géant américain des équipements de réseau a publié des résultats du second trimestre fiscal meilleurs que prévu. Les revenus sont de 12,45 Mds$, en croissance de 7% en glissement annuel. Les profits s'élèvent à 2,82 Mds$, contre une perte de 8,78 Mds$ sur la même période de l'exercice précédent. Le bénéfice par action ressort à 0,63$, contre une perte par action de 1,78$ il y a un an. En non-GAAP, le bpa s'affiche à 0,73$, en progression de 16%. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 0,72$, pour des revenus de 12,4 Mds$.

Pour le troisième trimestre, le groupe vise des revenus en croissance de 4 à 6% par rapport à l'an dernier, pour un bpa compris entre 0,76 et 0,78$... Cisco a par ailleurs annoncé une hausse de 6% de son dividende trimestriel, qui passe ainsi à 0,35$ par action, ainsi qu'une augmentation de 15 Mds$ de son programme de rachats d'actions.

AIG (-9%) a publié ses résultats du quatrième trimestre. La perte nette ressort à 622 M$ (0,70$ par action), contre une perte de 6,7 Mds$ (7,33$ par action) un an avant. En base ajustée, la perte s'affiche à 559 M$ (0,63$ par action), contre un bénéfice de 526 M$ (0,57$ par action) un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action 0,42$.

NetApp (-7%) a présenté ses résultats du troisième trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 249 M$ (0,98$ par action), contre une perte de 479 M$ (1,79$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 1,20$, contre 1,05$ un an plus tôt. Les revenus montent à 1,56 Md$, contre 1,54 Md$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,15$, pour des revenus de 1,60 Md$.

Yelp (-1%) a dévoilé ses comptes du quatrième trimestre. Les revenus sont de 244 M$, contre 219 M$ un an avant. Les bénéfices s'élèvent à 32 M$ (0,37$ par action), contre 141 M$ (1,58$ par action) un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,10$, pour des revenus de 241 M$.

Marathon Oil (+10%) a publié ses résultats du quatrième trimestre. Les revenus s'affichent à 1,76 Md$, contre 1,38 Md$ un an plus tôt. Les profits ressortent à 390 M$ (0,47$ par action), contre une perte de 28 M$ (0,03$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action s'élève à 0,15$, contre 0,07$ sur la même période de l'exercice précédent.

HCP (+1%), groupe américain actif dans l'investissement immobilier, a présenté ses comptes du quatrième trimestre. Les revenus sont de 442 M$, contre 443 M$ un an avant. Les bénéfices s'affichent à 829 M$, contre une perte de 59 M$ un an plus tôt. Le bénéfice par action ressort ainsi à 1,73$, contre une perte par action de 0,13$ sur la même période de l'exercice précédent. Le bpa ajusté se monte à 0,43$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,43$, pour des revenus de 447 M$.

SunPower (+8%), fabricant US de panneaux solaires, filiale de Total, a publié ses résultats du quatrième trimestre. Les revenus sont de 457 M$, contre 651 M$ un an avant. La perte s'affiche à 158 M$, contre une perte de 573 M$ un an plus tôt. En non-GAAP, les revenus ressortent à 525 M$ et la perte par action se monte à 0,21$. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action trimestrielle de 0,32$, pour des revenus de 562 M$.

Coca-Cola (-7%) a publié ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 870 M$ (0,20$ par action), contre une perte de 2,75 Mds$ (0,65$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 0,43$, en hausse de 9%. Les revenus s'élèvent à 7,06 Mds$, contre 7,51 Mds$ un an plus tôt. Les ventes organiques progressent de 5%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,43$, pour des revenus de 7,07 Mds$. Pour 2019, Coca-Cola vise une croissance organique de 4% et un bpa d'environ 2,08$ (plus ou moins 1%).

Avon Products (-6%) a annoncé ses résultats du quatrième trimestre. La perte nette ressort à 77,6 M$ (0,19$ par action), contre un bénéfice de 91,5 M$ (0,17$ par action) un an plus tôt. En base ajustée, le bpa s'affiche à 0,07$. Les revenus baissent de 11% à 1,40 Md$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,07$, pour des revenus de 1,43 Md$.

Applied Materials, Nvidia, CBS, Canopy Growth et XPO Logistics, annonceront après la clôture ce soir.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com