Cotation du 28/02/2019 à 22h46 Dow Jones Industrial -0,27% 25 916,00
  • DJIND - US2605661048

Dow Jones et Nasdaq abattus, devant l'impasse commerciale et budgétaire

Dow Jones et Nasdaq abattus, devant l'impasse commerciale et budgétaire
Dow Jones et Nasdaq abattus, devant l'impasse commerciale et budgétaire
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La tendance adverse se confirme sur la cote américaine ce vendredi. Le Dow Jones cède maintenant 0,99% à 24.921 pts, alors que le Nasdaq trébuche de 0,63% à 7.242 pts. Le S&P500 perd 0,59% à 2.690 pts, sur fond de craintes commerciales et budgétaires... Sur le marché des changes, l'indice dollar, qui mesure l'évolution du billet vert face à un panier de devises de référence, s'affiche stable à 96,5. Sur le segment des matières premières, le baril de brut WTI consolide de 0,1% à 52,6$. Le Brent de la mer du Nord pointe quant à lui sur un gain de 0,1% à 61,7$.

Coup de bluff de Trump ?

Lassée, la cote américaine a fortement corrigé hier soir, plombée par les craintes de ralentissement économique global (suite aux prévisions revues en baisse de la Commission européenne et de la Banque d'Angleterre). Le Dow Jones a rendu ainsi 0,87% et le Nasdaq 1,18%. Les craintes d'enlisement sur le front commercial entre Washington et Pékin ont également lourdement pesé sur les marchés, alors qu'il pourrait ne pas y avoir de rencontre entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping avant la fin de la trêve commerciale de 90 jours. Les commentaires de Larry Kudlow, conseiller économique de la Maison Blanche, également très prudent au sujet des progrès des négociations, n'ont pas réconforté les opérateurs.

Il pourrait cependant ne s'agir là que d'un nouveau coup de bluff du président américain pour mettre une pression supplémentaire sur ses interlocuteurs chinois.

Les marchés s'impatientent

Les opérateurs craignent donc que les Etats-Unis et la Chine ne soient pas en mesure de conclure un accord commercial global avant la date-butoir du 1er mars. Donald Trump aurait indiqué à des journalistes qu'il ne prévoyait pas de rencontrer son homologue chinois avant le 1er mars, croit savoir l'agence Reuters. Il s'agit de la date limite fixée par les Etats-Unis et la Chine pour conclure leur accord commercial tant espéré, avant l'application de nouveaux prélèvements et donc le retour à une confrontation commerciale brutale. L'agence Reuters précise que ces informations confirment les déclarations de plusieurs sources dans l'entourage du leader de la Maison Blanche.

Distance considérable

Alors qu'un nouveau volet de négociations est programmé la semaine prochaine en Chine, le conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow, estime pour sa part qu'il reste encore énormément à faire avant de parvenir à un compromis, Etats-Unis et Chine restant à "une distance considérable" dans leurs pourparlers... CNBC, citant des sources au sein de l'administration et des personnes externes, juge également improbable qu'une réunion puisse avoir lieu avant le 1er mars entre Trump et Xi. En revanche, les tarifs douaniers sur les marchandises chinoises concernées par les actions programmées après la date-butoir devraient finalement rester à 10%, plutôt que monter à 25%.

Un accord "juste" qui se fait attendre

Le président américain Donald Trump avait prononcé mardi soir devant le Congrès son discours sur l'Etat de l'Union, durant lequel il avait assez longuement disserté au sujet de son projet de mur à la frontière avec le Mexique. Trump avait aussi abordé ces questions commerciales.

Il s'était montré prudent au sujet des négociations commerciales avec la Chine, dénonçant les pratiques de Pékin. Il jugeait toutefois toujours qu'un accord devrait être conclu, permettant de mettre un terme à des pratiques jugées injustes et réduisant le déficit commercial entre USA et Chine. Cet accord devrait enfin protéger les emplois des Américains, indiquait Trump. Pour le leader américain, tout accord avec la Chine devrait comprendre de réels changements structurels pour mettre fin aux 'pratiques injustes'.

Un nouveau volet de négociations débutera la semaine prochaine à Pékin, entre responsables américains et chinois. Le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer et le Secrétaire au Trésor Steven Mnuchin feront le déplacement.

Contre-la-montre

Les Etats-Unis sont donc confrontés à deux courses contre la montre. La première concerne ces échanges commerciaux. La seconde porte sur le 'shutdown', provisoirement levé après 35 jours d'un blocage historique de l'administration américaine. Le leader de la Maison Blanche a accepté la réouverture provisoire des administrations fédérales sans l'obtention de son financement de 5,7 milliards de dollars, réclamé pour l'érection d'un mur ou d'une barrière à la frontière sud. Le président américain agite toutefois toujours la menace d'un retour au shutdown, en cas d'échec des négociations en vue d'un accord sur la sécurité à la frontière mexicaine d'ici au 15 février.

Valeurs à suivre

Tesla (-2%) perd du terrain à Wall Street, alors que le groupe californien d'Elon Musk aurait été contraint de désactiver l'Autopilot de son Model 3 en Europe, marché sur lequel il vient tout juste de lancer sa berline. En effet, d'après le Los Angeles Times, l'homologation européenne reçue le mois dernier par le Model 3 n'inclurait pas l'Autopilot. Il ne s'agirait néanmoins que d'un souci temporaire, qui devrait être réglé.

Arconic (-4%), groupe US né d'une scission d'Alcoa, a publié ses résultats du quatrième trimestre. Les profits sont de 218 M$ (0,44$ par action), contre une perte de 727 M$ (1,51$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 0,33$, contre 0,31$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus montent de 6% à 3,5 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,30$, pour des revenus de 3,4 Mds$. Sur l'exercice, le groupe, spécialisé dans l'ingénierie et la fabrication de métaux légers, vise un bpa compris entre 1,55 et 1,65$.

L Brands (-2%) a enregistré des ventes de 780 M$ en janvier 2019, contre 1,04 Md$ un an avant. A magasins comparables, les ventes reculent de 1% en glissement annuel. Les ventes du quatrième trimestre sont quant à elles de 4,85 Mds$, contre 4,82 Mds$ un an plus tôt, faisant ressortir une progression de 3% des ventes trimestrielles à magasins comparables.

Goodyear Tire & Rubber (-10%) a annoncé ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 110 M$ (0,47$ par action), contre une perte de 96 M$ (0,39$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 0,51$, contre 0,99$ un an plus tôt. Les ventes s'élèvent à 3,88 Mds$, contre 4,07 Mds$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa de 0,69$, pour des revenus de 4,1 Mds$.

Mattel (+20% !) a publié ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 14,9 M$ (0,04$ par action), contre une perte de 281 M$ (0,82$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 1,52 Md$, contre 1,61 Md$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action trimestrielle de 0,16$, pour des revenus de 1,44 Md$.

IAC/InterActiveCorp (-2%) a présenté ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 191,8 M$ (2,04$ par action), contre 32,8 M$ (0,37$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 1,1 Md, contre 951 M$ un an plus tôt et 1,07 Md$ de consensus.

Skechers USA (+16%) a présenté ses résultats du quatrième trimestre. Les profits s'affichent à 47,4 M$ (0,31$ par action), contre une perte de 66,7 M$ (0,43$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 1,08 Md$, contre 971 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,23$, pour des revenus de 1,1 Md$. Sur le premier trimestre, le groupe vise un bpa compris entre 0,70 et 0,75$.

Expedia (+4%) a annoncé ses résultats du quatrième trimestre. Les profits sont de 17 M$ (0,11$ par action), contre 55 M$ (0,35$ par action) un an plus tôt. Le bpa ajusté ressort à 1,24$, contre 0,84$ un an avant. Les revenus grimpent de 10% à 2,56 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,08$, pour des revenus de 2,5 Mds$.

Motorola Solutions (+13%) a dévoilé ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 423 M$ (2,44$ par action), contre une perte de 575 M$ (3,56$ par action) un an avant. En non-GAAP, le bpa ressort à 2,63$, en croissance de 25%. Les ventes s'affichent à 2,25 Mds$, en augmentation de 15%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,53$, pour des revenus de 2,2 Mds$.

Western Union (-1%) a présenté ses résultats du quatrième trimestre. Le résultat net ressort à 212 M$ (0,48$ par action), contre une perte de 1,1 Md$ (2,44$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 0,49$, contre 0,41$ un an plus tôt. Les revenus baissent de 3% à 1,4 Md$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,49$, pour des revenus de 1,45 Md$. Sur l'exercice 2019, le groupe vise un bpa compris entre 1,83 et 1,95$.

News Corp (-3%) a présenté ses résultats du second trimestre fiscal. Les revenus du groupe média s'affichent à 2,63 Mds$, contre 2,18 Mds$ un an avant. Les bénéfices sont de 95 M$, contre une perte de 84 M$ un an plus tôt. Le bénéfice par action est ainsi de 0,16$, contre une perte par action de 0,14$ sur la même période de l'exercice précédent. En base ajustée, le bpa ressort à 0,18$, contre 0,24$ il y a un an. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,15$, pour des revenus de 2,63 Mds$.

VeriSign (+1%) a dévoilé ses comptes du quatrième trimestre. Les revenus sont de 307 M$, en croissance de 4% en glissement annuel. Les bénéfices s'affichent à 182 M$ (1,50$ par action), contre 103 M$ (0,83$ par action) un an avant. En non-GAAP, le groupe affiche un bpa de 1,58$, contre 0,96$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,21$, pour des revenus de 309 M$.

Lions Gate (-4%) a annoncé ses résultats du troisième trimestre fiscal. Les revenus s'élèvent à 933 M$, contre 1,14 Md$ un an plus tôt. Les bénéfices s'affichent à 22,9 M$ (0,10$ par action), contre 193 M$ (0,87$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa est de 0,35$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,34$, pour des revenus de 1 Md$.

Bank of America (-1%) a dévoilé une augmentation de son programme de rachats d'actions, de 2,5 Mds$ d'actions supplémentaires, au 30 juin 2019. Le groupe avait initialement annoncé un programme de rachats d'actions de 20 Mds$ sur la période s'étalant du 1er juillet 2018 au 30 juin 2019.

Coty (+26% !) a présenté ses résultats du second trimestre fiscal. La perte nette ressort à 961 M$ (1,28$ par action), contre un bénéfice de 109,2 M$ (0,15$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action s'affiche à 0,24$. Les revenus baissent de près de 5% à 2,51 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,22$, pour des revenus de 2,5 Mds$.

Hasbro (-4%) a dévoilé ses résultats du quatrième trimestre. Les profits sont de 8,8 M$ (0,07$ par action), contre une perte de 5,3 M$ (0,04$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 1,33$. Les revenus baissent de 13% à 1,39 Md$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,67$, pour des revenus de 1,5 Md$. Le groupe annonce par ailleurs une hausse de 8% de son dividende trimestriel, qui passe ainsi à 0,68$ par action.

Exelon (-2%) a présenté ses résultats du quatrième trimestre. Les revenus sont de 8,81 Mds$, contre 8,38 Mds$ un an avant. Les bénéfices s'élèvent à 152 M$ (0,16$ par action), contre 1,88 Md$ (1,94$ par action) un an plus tôt. Le bpa ajusté ressort quant à lui à 0,58$, contre 0,56$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,57$, pour des revenus de 7 Mds$.

Phillips 66 (stable), le raffineur favori de Warren Buffett, a annoncé ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 2,24 Mds$, contre 3,19 Mds$ un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 4,87$, contre 1,07$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,86$.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com