Cotation du 15/01/2019 à 18h05 CAC 40 +0,49% 4 786,17
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : toujours pas de rebond pour le CAC40...

Clôture Paris : toujours pas de rebond pour le CAC40...
Clôture Paris : toujours pas de rebond pour le CAC40...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Fermée mardi et mercredi, la Bourse de Paris, après avoir chuté de 1,45% lundi dernier, a encore perdu 0,60% ce jeudi, à 4.598 points en clôture, le CAC 40 ne profitant donc pas du tout du rebond surpuissant enregistré par Wall Street hier soir... Les indices US, qui ont bénéficié hier de quelques chiffres solides de la consommation et d'achats à bon compte sur des cours bradés (sur les conseils de Donald Trump lui-même), repiquent déjà du nez actuellement, subissant logiquement des prises de bénéfices alors même que de nombreuses interrogations subsistent (solidité de la croissance mondiale, shutdown US, négociations commerciales avec la Chine, Brexit...). Il ne reste plus qu'une séance et demie avant la fin de l'année 2018 marquée pour le moment par une chute de plus de 13% du CAC 40...

ECO ET DEVISES

Les investisseurs ont donc suivi passivement hier le conseil de Donald Trump, qui a estimé que la chute actuelle était "une formidable opportunité d'acheter". En outre, Amazon (+9,4% hier soir) a fait état de ventes record pour la saison des fêtes, ce qui a rappelé aux marchés que la consommation restait dynamique aux Etats-Unis. Le rebond des actions a été accompagné de celui du pétrole (+8%!) et du dollar, tandis que l'administration Trump a voulu désamorcer le débat sur un possible limogeage de Jerome Powell. Celui-ci n'est absolument pas à l'ordre du jour, assure-t-on à qui veut l'entendre du côté de la Maison Blanche, malgré les critiques récurrentes de Donald Trump à l'encontre des hausses de taux de la Fed.

En clôture hier, l'indice Dow Jones a regagné 4,99% à 22.878 points, effectuant un bond record de plus de 1.000 points (1.086 pts) en une seule séance ! L'indice large S&P 500 a rebondi de 4,96% à 2.467 pts, tandis que l'indice Nasdaq a flambé de 5,84% à 6.554 pts.

Les propos de Trump concernant l'économie et les marchés actions, ainsi que ses commentaires à propos de Powell, ont donc ramené les investisseurs les plus audacieux sur le marché hier. En outre, le conseiller économique de la Maison Blanche Kevin Hassett a assuré lui aussi que Trump n'allait pas limoger Jerome Powell. Aux journalistes lui demandant si la position de Jerome Powell était assurée, Hassett a répondu: "Oui, bien sûr, à 100%". A une autre question lui demandant s'il pouvait affirmer que le poste de Powell n'était pas menacé, il a rétorqué : "Absolument".

Le 'shutdown' administratif partiel du gouvernement fédéral aux Etats-Unis se poursuit pour le sixième jour, Donald Trump n'étant pas parvenu à s'entendre avec les Démocrates du Congrès sur le financement de son fameux mur à la frontière des USA et du Mexique. Trump n'en démord pas et entend faire durer la fermeture jusqu'à ce qu'il obtienne gain de cause. "Les Démocrates doivent mettre un terme au 'shutdown' et finaliser le financement. Des milliards de dollars, & des vies, seront épargnés!", a lancé Trump avant-hier sur Twitter. "D'une certaine manière, les Démocrates qui ne veulent pas conclure un accord coûteront à notre Pays plus d'argent que le Mur à la Frontière dont nous parlons tous", a aussi affirmé Trump lundi sur le réseau social média.

L'indice de confiance des consommateurs américains pour le mois de décembre 2018 mesuré par le Conference Board est ressorti à 128,1, contre 136,4 pour le niveau révisé du mois antérieur et 134 de consensus de place.

D'après le Département américain au travail ce jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 22 décembre 2018 sont ressorties en ligne avec le consensus de place, au nombre de 216.000, en repli de 1.000 en comparaison de la lecture révisée à 217.000 de la semaine antérieure.

En pleine trêve de la guerre commerciale entre USA et Chine, Pékin fait mine de vouloir soutenir l'investissement étranger. La Chine a présenté son projet de loi destiné à soutenir l'investissement étranger en interdisant notamment les transferts 'forcés' de technologies ou les interférences gouvernementales dans les activités étrangères. Pékin entend ainsi faciliter l'accès des entreprises et investisseurs étrangers à son marché, et mieux protéger leurs droits. Ces efforts sont néanmoins attendus réciproques, puisque la Chine se réserve le droit de répliquer contre les pays étrangers qui défavoriseraient l'investissement chinois. Les législateurs chinois en appelleraient à une prompte délibération au sujet de ce projet de loi afin de procéder au vote aussi rapidement que possible, indique l'agence Xinhua... Ces efforts apparents de la Chine interviennent alors que Washington et Pékin devraient reprendre début janvier leurs discussions commerciales, une délégation américaine devant alors se rendre en Chine. Donald Trump envisagerait pour sa part, d'après Reuters, d'interdire aux compagnies américaines d'utiliser les équipements télécoms conçus par les Chinois Huawei Technologies et ZTE...

Le rebond aura fait long feu. A l'image des marchés actions, les cours du pétrole repartent à la baisse ce jeudi après leur rebond explosif de mercredi. Sur le Nymex, le baril brut léger américain (WTI) redonne 2,4% à 45 dollars après avoir flambé de 8,68% hier, tandis que le baril de Brent de la Mer du Nord (contrat de février), retombe de 2,8% à 52,9 dollars après sa hausse de près de 8%. Lundi, les deux types de pétrole avaient déjà chuté de plus de 6%, le WTI retombant sur un plancher depuis 18 mois.

VALEURS EN HAUSSE

* Visiomed prend 74,3% ! Le groupe a annoncé l'obtention du certificat 510(k) et l'enregistrement par la Food and Drug Administration (FDA) sur le marché américain de sa station de téléconsultation mobile et connectée BW-X07HD 'Handheld VitalSigns Monitoring System' baptisée VisioCheck développée par BewellConnect. Après avoir reçu l'autorisation européenne de mise sur le marché (marquage CE0197) selon la directive 93/42EEC) en juillet 2017, c'est maintenant la FDA qui autorise la commercialisation et la mise marché du VisioCheck BW-X07HD sur l'ensemble du territoire des Etats-Unis d'Amérique.

* DBV Technologies (+9,5%). La société poursuit son rebond avec ce qui pourrait être une troisième séance consécutive de hausse à deux chiffres après l'effondrement de près de 70% d'il y a une semaine.

* Fnac Darty (+5,9%). Amazon a fait état de ventes records dans le monde pour la saison des fêtes de fin d'année. Plus globalement, selon les données Mastercard SpendingPulse, les ventes de détail aux Etats-Unis auraient augmenté de plus de 5% durant la période des fêtes, leur meilleure performance en six ans.

* Sur le CAC40, TechnipFMC monte de 1,8% avec Hermès International (+1,2%) ou encore Dassault Systemes (+0,9%).

* Vinci gagne 0,2%. Le groupe a annoncé que sa filiale aéroportuaire Vinci Airports allait devenir actionnaire majoritaire de l'aéroport londonien de Gatwick avec le rachat de 50,01% des parts du deuxième aéroport britannique pour environ 2,9 milliards de livres sterling (3,2 milliards d'euros).

VALEURS EN BAISSE

* Le titre du groupe parapétrolier Bourbon chute de 7,6% ce jeudi, alignant une quatrième séance de repli suite à une brève flambée spéculative provoquée la semaine passée par 'Challenges', qui évoquait l'intérêt de trois fonds américains susceptibles de reprendre la société via une injection de 200 millions d'euros. Suite à cette information, Bourbon a indiqué qu'il était toujours en recherche active de nouveaux partenaires financiers pour assurer son développement et déployer son plan stratégique, comme déjà annoncé dans la dernière information financière du troisième trimestre 2018. "À ce stade, toutes les solutions sont envisagées et les paramètres de ces nouveaux financements ne sont pas encore déterminés", avait résumé le groupe.

* Sur le CAC40, Valeo reperd 5,2% avec Veolia (-2,7%) ou encore Engie (-2,1%) et Michelin (-2,5%).

* Renault (-2,2%). L'ancien administrateur de Nissan Greg Kelly, accusé de complicité avec Carlos Ghosn, a été libéré sous caution mardi après plus d'un mois passé en détention pour fraude financière. Le tribunal de district de Tokyo avait autorisé mardi la libération du dirigeant contre une caution de 70 millions de yens (557.000 euros). Le constructeur Renault est par ailleurs soupçonné d'avoir exercé des activités opaques ces dernières années grâce à une holding basée aux Pays-Bas.

* Bouygues (-2,1%). La Cnil a annoncé avoir sanctionné Bouygues Telecom d'une amende de 250.000 euros pour avoir "insuffisamment protégé les données" de plus de deux millions de clients de sa marque B&You...

* EDF (-2,1%), via sa filiale dédiée aux énergies renouvelables, serait proche de décrocher un très gros contrat au Maroc. Citant deux personnes proches du dossier, dont un officiel marocain, Bloomberg affirme que le consortium dirigé par EDF Energies Nouvelles va remporter l'appel d'offres pour la construction d'un projet d'énergie solaire de 825 mégawatts dans le centre du Maroc. L'accord dépasserait la barre des 2 milliards de dollars. EDF collabore sur ce contrat avec le Marocain Green of Africa et l'entreprise émiratie Masdar.

* CNP Assurances (-1,9%). CNP a obtenu le visa de l'AMF pour un programme Euro Medium Term Notes de 7 milliards d'euros, calibré en fonction de l'encours actuel de dettes subordonnées de CNP Assurances. Pour rappel, le montant maximal des émissions obligataires autorisé par le conseil d'administration de CNP Assurances est actuellement de 1,5 milliard d'euros par an. Les titres à émettre pourront être admis aux négociations sur Euronext Paris.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com