Cotation du 20/01/2021 à 18h05 CAC 40 +0,53% 5 628,44
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : prises de profits

Clôture Paris : prises de profits
Clôture Paris : prises de profits
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Le CAC40 a subi des prises de profits ce lundi, après un mois de novembre historique, positif de plus de 20%, l'indice a reperdu 1,42% à 5.518 pts en clôture. Avec ce rebond de 1.000 points en 30 jours, il faut remonter à près de 30 ans pour retrouver une telle performance.
La cote américaine fléchit aussi ce soir sous des prises de profits. Le Dow Jones affiche pour l'heure un gain de 11% depuis le début du mois et le S&P 500 une progression de 10%, sa meilleure performance depuis le mois d'avril où il avait repris 13%. Moins de trois ans après sa dernière ascension, le Bitcoin vient par ailleurs de rejoindre un plus haut historique, à près de 19.800 dollars...

ECO ET DEVISES

La prudence domine aussi ce lundi après un 'Black Friday' américain ayant vu une chute de moitié du trafic en magasins mais une vive croissance de 22% des ventes en ligne selon Adobe Analytics (en bas de fourchette toutefois des 20-42% envisagés par Adobe). Adobe table sur une croissance de 15% en glissement annuel des ventes en ligne du Cyber Monday à 10,8 Mds$, après un Black Friday de 9 Mds$... L'impasse se confirme par ailleurs sur le front politique, concernant le tant attendu nouveau plan de relance de l'activité, alors que l'administration Biden a démenti les rumeurs voulant qu'elle pousse Nancy Pelosi et Chuck Schumer au compromis avec le clan républicain...

L'optimisme demeure quoi qu'il en soit concernant les futurs vaccins contre le nouveau coronavirus, alors que le candidat de Pfizer / BioNTech devrait obtenir dans quelques jours l'approbation des régulateurs britanniques. L'accord américain est également attendu sous peu. Le Dr. Fauci estime que les inoculations devraient débuter avant la fin de l'année aux Etats-Unis.
Dans le même esprit, Moderna va demander à la FDA et au régulateur européen d'approuver son vaccin anti-covid. Le laboratoire, qui vient de préciser que l'analyse de phase III de son candidat vaccin sur un peu moins de 200 cas avait confirmé l'efficacité des données intermédiaires, va déposer ce lundi aux Etats-Unis et en Europe des demandes d'autorisations de mise sur le marché pour ce vaccin contre le Covid-19. La formule a montré une efficacité de 94,1% dans les études cliniques de stade avancé. Les études ont montré que le vaccin avait évité dans 100% des cas étudiés le développement d'une forme grave de la maladie. Moderna pourrait devenir le deuxième groupe pharmaceutique à obtenir une autorisation aux Etats-Unis après Pfizer / BioNTech, qui a donc déposé la semaine dernière sa demande. Comme celui de Pfizer / BioNTech SE, le vaccin de Moderna utilise la technologie de l'ARN messager (ARNm). Le groupe demande donc l'autorisation de mise sur le marché aux Etats-Unis et l'agrément conditionnel de l'Agence européenne du médicament, qui a initié un examen accéléré. L'efficacité annoncée ce jour par Moderna est légèrement inférieure aux 94,5% annoncés le 16 novembre, mais reste très élevée.

Sur le front économique, les chiffres du PMI manufacturier chinois et ceux du PMI non-manufacturier ont dépassé les attentes de marché, à respectivement 52,1 et 56,4 en novembre, contre des consensus FactSet de 51,5 et 55,8.
Outre-Atlantique, l'indice manufacturier PMI de Chicago du mois de novembre est ressorti à 58,2, contre 59 de consensus et 61,1 un mois avant. Il traduit donc un léger ralentissement de l'expansion de l'industrie manufacturière dans la région en novembre, mais reste à un niveau assez élevé.

Janet Yellen, ex-patronne de la Fed, va prendre les fonctions de Secrétaire au Trésor de l'administration Biden. Ainsi, Joe Biden vient de désigner une équipe économique diversifiée, comprenant Yellen, Neera Tanden pour le Bureau de la gestion et du budget, Wally Adeyemo en tant que Secrétaire adjoint au Trésor, Cecilia Rouse en tant que présidente du CEA (Council of Economic Advisers - Conseil des conseillers économiques), ainsi que Jared Bernstein et Heather Boushey en tant que membres du CEA...

Sur le segment pétrolier, les producteurs de l'OPEP+ se réunissent ce jour pour discuter de leur accord de réduction de production. Les opérateurs doutent pour certains de la reconduction par l'Opep et ses alliés de la limitation de production. De quoi faire refluer le brent sous les 48$ le baril ce soir à 47,60/$. L'euro reste ferme à 1,1950/$.

VALEURS EN HAUSSE

Gensight : +8,5% avec Balyo et Europacorp (+7,5%)

Neoen : +5,5% avec Ekinops et JC Decaux

Adocia : +4% avec Cegedim, Icade (+3,5%)

Lisi avec Vilmorin

M6 : +2,5% suivi de Tessi et de Séché

BigBen : +2% avec Danone, Cie des Alpes

BioMerieux : +1,5% avec Lectra, Ubisoft

Bonduelle : +0,5% avec Sword, Atos et Haulotte

VALEURS EN BAISSE

Nanobiotix : -10% suivi de Europcar et de Nicox (-9,5%)

Vallourec : -8,5% avec CGG qui recule de 7% malgré l'annonce de l'extension pour une période de trois ans de son centre de traitement dédié pour Petroleum Development Oman (PDO) à Muscat. Ce nouveau contrat pour la fourniture de services d'imagerie sismique terrestre de haut de gamme couvrira la période du 1er janvier 2022 au 31 décembre 2024.

Air France KLM, qui restait sur une très belle série haussière de 6 séances, redonne 7%. Il faut dire que le titre a jusqu'ici été un des grands gagnants de la rotation sectorielle en faveur des valeurs les plus touchées par la crise liée au coronavirus avec un gain de plus de 80% sur un mois ! Ces prises de bénéfices apparaissent ainsi logiques, d'autant plus que dans une note consacrée aux valeurs cycliques, l'équipe de recherche de Morgan Stanley a classé la compagnie aérienne parmi des titres à 'vendre' après le récent rallye.

Eramet : -6% avec Genfit, Elior

DBV : -5% suivi de Jacquet, Sodexo, AST Groupe, Total

Accor abandonne 5%. Le groupe hôtelier a lancé une émission d'obligations à option de conversion et/ou d'échange en actions nouvelles et/ou existantes (OCEANE) à échéance le 7 décembre 2027 pour un montant nominal d'environ 500 millions d'euros.

Klepierre : -4,5% avec TechnipFMC

Atari : -3% suivi de SES, SG, Thales, Michelin

Natixis : -3% avec Coface et Valeo

LVMH (-2,6%). Un acompte sur dividende de 2 euros par action au titre de l'exercice 2020 sera mis en paiement ce jeudi 3 décembre. Le détachement de l'acompte interviendra mardi 1er décembre. Le dernier jour de négociation dividende attaché est donc ce lundi 30 novembre.

Engie (-1,2%). Kepler Cheuvreux a revalorisé Engie de 14 à 16 euros ('achat').

©2020-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !