Cotation du 20/07/2018 à 18h05 CAC 40 -0,35% 5 398,32
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : pas de rebond...

Clôture Paris : pas de rebond...
Clôture Paris : pas de rebond...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Après une tentative de rebond en début de séance ce mercredi, le CAC40 a rechuté dans l'après-midi, finissant sa course sur les 5.372 points, en baisse de 0,34%, et enregistrant ainsi une quatrième séance consécutive de correction, pour une perte cumulée de près de 3%. Les investisseurs se montrent toujours inquiets face au conflit commercial international qui se met en place à l'initiative des Etats-Unis, et qui semble prendre tous les jours un peu plus d'ampleur avec la Chine et l'Europe. Les opérateurs gardent par ailleurs un oeil sur Sintra (Portugal) où se tient le forum annuel de la BCE, alors que Mario Draghi a réitéré hier son approche patiente et progressive concernant le resserrement de la politique monétaire. Le pétrole est également sous surveillance en attendant la réunion de l'Opep vendredi à Vienne...

ECO ET DEVISES

La Commission européenne a adopté ce jour le règlement mettant en place les mesures de rééquilibrage de l'Union européenne en réponse aux droits imposés par les États-Unis sur l'acier et l'aluminium. Les mesures en question viseront immédiatement une liste de produits d'une valeur de 2,8 milliards d'euros et entreront en vigueur le vendredi 22 juin. La liste des importations américaines qui seront désormais soumises à un droit supplémentaire à la frontière de l'UE inclut les produits en acier et en aluminium, les produits agricoles et une combinaison de divers autres produits. En instituant ces droits, l'UE dit "exercer ses droits dans le cadre des règles de l'Organisation mondiale du commerce". La commissaire au commerce, Cecilia Malmström, a déclaré à ce sujet: "Nous ne souhaitions pas en arriver là. Néanmoins, la décision unilatérale et injustifiée des États-Unis d'imposer à l'UE des droits de douane sur l'acier et l'aluminium ne nous laisse pas d'autre choix. Les règles du commerce international, que nous avons définies au fil des ans en collaboration avec nos partenaires américains, ne peuvent pas être enfreintes sans réaction de notre part. Notre réponse est mesurée, proportionnée et pleinement compatible avec les règles de l'OMC. Il va de soi que si les États-Unis suppriment leurs droits de douane, nous lèverons également nos mesures".

D'après le rapport de la National Association of Realtors américaine ce mercredi, les reventes de logements existants pour le mois de mai 2018 sont ressorties sur un rythme de 5,43 millions d'unités aux Etats-Unis, contre un consensus de place de 5,52 millions et un niveau de 5,45 millions un mois plus tôt.

Bruno Le Maire s'est déclaré confiant ce mercredi quant à la solidité de la croissance française, évoquant une prévision de croissance de 1,8%, comparable à celle à partir de laquelle le gouvernement a construit le budget 2018 mais inférieure à celle de 2% figurant dans le programme de stabilité transmis en avril à la Commission européenne.

D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 5,9 millions de barils lors de la semaine close au 15 juin, à 426,5 millions de barils. Le consensus tablait sur une baisse de 2,1 millions de barils. Les stocks d'essence ont eux progressé de 3,3 millions de barils, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont augmenté de 2,7 millions de barils. Des variations supérieures aux attentes du marché.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1583$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 65,8$ et le Brent s'affiche à 75,1$.

VALEURS EN HAUSSE

* AB Science s'envole de 8,7%, après avoir reçu une recommandation positive du Comité Indépendant de Revue des Données (IDMC) suite à l'analyse intérimaire de l`étude AB12003 dans le traitement en première ligne du cancer de la prostate métastatique hormono-résistant (mCRPC). Sur la base des règles définies pour l'analyse intérimaire, cette recommandation de l'IDMC signifie que la probabilité de succès de l'étude AB12003 est supérieure à 80% dans la sous-population prédéfinie de patients, si les patients restant à recruter génèrent les mêmes données que ceux analysés pour l'analyse intérimaire. AB Science prévoit de terminer l'étude AB12003 en 2019.

* JCDecaux bondit de 7,6%, le marché saluant visiblement le projet de croissance externe majeur du groupe en Australie. Le leader de la communication extérieure a soumis une proposition indicative pour acquérir 100% du capital d'APN Outdoor Group Limited sur la base de son périmètre actuel, via un Scheme of Arrangement, pour 6,52 A$ par action en numéraire soit une prime de 30% sur le cours de bourse moyen pondéré sur les 6 derniers mois, correspondant approximativement à 1,1 MdA$ / 0,7 MdE. APN Outdoor Group Limited est un leader de la communication extérieure en Australie qui opère principalement sur les segments du grand format, ainsi que du transport terrestre, ferroviaire et aéroportuaire. L'Australie est le 7ème marché publicitaire mondial, avec une part croissante de la communication extérieure représentant désormais 6% des investissements publicitaires, dont près de 50% en digital.

* Nexans rebondit d'environ 3,3% après avoir corrigé de 20% en deux séances suite à son avertissement.

* Sur le CAC40, Publicis gagne aussi 1,6% avec ArcelorMittal (+0,8%) ou encore Sanofi (+0,9%).

* Après trois séances consécutives de baisse, Vivendi rebond de 1,2%.

* Groupe ADP (+0,9%) met fin à quatre séances de repli. Le titre du gestionnaire des aéroports parisiens est soutenu par une note de HSBC qui a rehaussé sa recommandation à 'achat' contre 'alléger' précédemment, avec un objectif de cours rehaussé de 145 à 225 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Parrot redonne 6,1% après avoir aligné quatre séances de nette progression, pour un gain cumulé de plus de 20%.

* Rémy Cointreau (-4,2%). Ce décrochage est à relier avec le changement de recommandation de la Société Générale. L'équipe d'analystes de la banque a descendu le curseur à "vendre" sur le groupe de spiritueux, comparé à une précédente opinion "conserver". Le broker a simultanément réduit à 110 euros la valorisation attribuée au dossier contre 109 euros dans le viseur précédemment, faisant ressortir un potentiel de baisse d'un peu plus de 8% sur les niveaux actuels.

* Le luxe reste en retrait avec Kering (-2,5%) et Hermès (-1,6%).

* Valeo abandonne 1,2%, et évolue désormais sous les 52 euros.

* STMicroelectronics reste en baisse de 1%. Le titre reste une des principales victimes parisiennes du regain de tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

* Après deux séances de rebond, TechnipFMC cède à quelques prises de bénéfices, en baisse de 0,7% ce mercredi.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com