Cotation du 30/11/2020 à 18h05 CAC 40 -1,42% 5 518,55
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 varie peu...

Clôture Paris : le CAC40 varie peu...
Clôture Paris : le CAC40 varie peu...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Après avoir tergiversé pendant toute la séance, le CAC40 a terminé proche de l'équilibre, en léger retrait de 0,09% à 6.037 points. Les investisseurs ont préféré souffler quelque peu après le nouveau sommet vieux de plus de 12 ans touché la veille en séance au-dessus des 6.070 points.
Les trois principaux indices boursiers américains hésitent aussi ce soir sur leurs sommets historiques, les marchés penchant toujours pour une désescalade des tensions militaires entre les Etats-Unis et l'Iran. Le baril de pétrole est d'ailleurs redescendu d'un cran, juste sur les 65 dollars le Brent ce soir, contre 70$ en début de semaine.

ECO ET DEVISES

Les derniers chiffres mitigés de l'emploi américain ont aussi laissé les investisseurs sur leur faim... Les créations d'emplois ont en effet ralenti plus qu'attendu aux Etats-Unis en décembre. Le rapport mensuel publié ce vendredi par le département du Travail a fait état de 145.000 créations d'emplois non-agricoles le mois dernier, contre un consensus de 164.000 et après 256.000 en novembre.
Les chiffres d'octobre et novembre ont été révisés pour montrer au total 14.000 créations d'emplois de moins qu'initialement annoncé.
Le taux de chômage est ressorti stable à 3,5%, à un plus bas de près de 50 ans, et la croissance du salaire horaire moyen a ralenti, à +0,1% sur un mois, contre +0,3% en novembre.

"11.000 points gagnés sur le Dow en 3 ans depuis l'Élection du Président Trump. Aujourd'hui il pourrait atteindre 29.000. Cela n'est JAMAIS arrivé auparavant sur ce laps de temps. Cela a ajouté 12.800 Milliards de Dollars à la VALEUR des Entreprises Américaines", a de nouveau tweeté Donald Trump, reprenant les commentaires de Varney & Co., émission TV américaine de Stuart Varney diffusée sur Fox Business. "Le meilleur reste à venir !", a ajouté le président américain...

Sur le front commercial, Liu He, principal négociateur commercial chinois, va se rendre la semaine prochaine à Washington pour signer l'accord de phase 1 avec les Etats-Unis... En début de semaine prochaine, une délégation chinoise emmenée par le vice-Premier ministre Liu He sera donc en visite aux USA. Selon Gao Feng, porte-parole du ministère chinois au Commerce, la visite aura lieu du lundi au mercredi. La cérémonie de signature est comme attendu programmée pour le mercredi 15 janvier à la Maison blanche. Il s'agirait donc d'une étape partielle tant attendue, marquant un apaisement dans l'affrontement commercial auquel se livrent depuis des mois Washington et Pékin. Le ministère chinois au Commerce ajoute que cette visite intervient suite à une invitation américaine.

Trump a précisé qu'il pourrait attendre les élections de 2020 pour finaliser la phase 2 de l'accord commercial avec la Chine. Les négociations de cette nouvelle phase, quant à elles, pourraient cependant débuter dès maintenant.
L'euro termine la semaine sur les 1,1120/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

Adocia : +17% suivi de Onxeo (+14%) avec Gensight

Valneva : +8,8% suivi de Amoeba

Groupe Open : +5,5% avec STEF (+4%), Prodways, Nicox, Tikehau et Rallye

Veolia gagne 2%. Exane BNP Paribas est passé de 'neutre' à 'surperformance sur Veolia.

DBV : +2% avec Genfit, Mauna Kea et Esi Group,

Atos confirme un bon début d'année, en hausse de 2,2%, alors que le groupe de services informatiques a aligné une quatrième séance consécutive dans le vert.

SoiTec : +1,5% avec Aubay, Haulotte, Suez, Ubisoft et TechnipFMC

Dassault Systèmes gagne 1%. Barclays a relevé sa cible de 134 à 155 euros tout en restant à 'pondération en ligne'.

Sanofi : +1% avec Bolloré, Rubis et Korian

Ekinops (+1%) a enregistré, au 4ème trimestre, un chiffre d'affaires consolidé de 25,6 ME en croissance organique de +20,7% et de +18,6% à taux de change constants par rapport au 4ème trimestre 2018.

VALEURS EN BAISSE

Balyo : -9% avec EOS (-7%) et Abivax (-5%)

Guerbet : -4% suivi de Recylex (-3%) et de Rexel

Tarkett : -2,8% avec Devoteam, Atari (-2%)

STM : -2% suivi de Natixis et de CGG

Saint-Gobain : -1,5% avec Casino et Ipsen

EDF perd 0,8%. Prévu initialement pour décembre 2019, puis pour le printemps 2020, le projet de réorganisation d'EDF en deux entités distinctes devrait finalement être présenté vers la mi-2020, a indiqué jeudi Christophe Carval, le directeur exécutif chargé des ressources humaines. Lors d'un débat à l'Assemblée nationale, le responsable d'EDF a déclaré que "ce qu'on imagine aujourd'hui est d'avoir un dossier à peu près abouti vers l'été 2020".

Airbus (-0,3%) va accroître sa cadence de production à Mobile, en Alabama. L'avionneur prévoit de créer 275 nouveaux emplois afin d'atteindre un rythme de production de sept appareils de la famille A320 par mois d'ici le début de l'année 2021. Afin de répondre à une demande croissante, le groupe européen compte produire 63 A320 par mois à partir de l'an prochain.

Engie cède 0,3%. Bank of America ML a dégradé Engie à 'neutre' et réduit son objectif de cours de 17,2 à 15,50 euros.

Orange (-0,2%) a présenté le regroupement de ses activités aux Moyen-Orient et en Afrique, des marchés à plus forte croissance, au sein d'une seule et même entité qui pourrait être introduite en Bourse. Les 18 pays concernés génèrent un chiffre d'affaires annuel de 5 milliards d'euros.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !