Cotation du 14/10/2019 à 18h05 CAC 40 -0,40% 5 643,08
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 tout proche de ses sommets annuels

Clôture Paris : le CAC40 tout proche de ses sommets annuels
Clôture Paris : le CAC40 tout proche de ses sommets annuels
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 a finalement progressé de 0,68% à 5.659 points en clôture, l'indice parisien se rapprochant en séance, à 10 points près, du sommet annuel inscrit le 25 juillet dernier à 5.672 points. Les investisseurs veulent se satisfaire du quart de point de baisse de taux décidé par la Fed hier soir, même si le discours de la banque centrale US est loin de faire l'unanimité tant il laisse place à différents scénarios pour les mois à venir... Le prochain rendez-vous de la Fed, fin octobre, promet d'être de nouveau très suivi dans ce contexte ! Hier, trois des dix membres du Federal Open Market Committee (FOMC) disposant d'un droit de vote se sont prononcés contre la baisse de taux d'un quart de point, l'un d'eux a prôné une baisse d'un demi-point et deux autres le statu quo... Le sondage Fed-Watch de CME Group qui sonde les investisseurs sur les intentions de la Fed témoigne de cette incertitude puisqu'une courte majorité d'entre eux misent sur des taux inchangés...

Lors de sa conférence de presse, le président de la Fed Jerome Powell a cependant quelque peu rassuré les marchés, en indiquant que la banque centrale pourrait reprendre ses achats de titres plus tôt que prévu... Il a toutefois écarté l'idée de recourir à des taux négatifs en cas de récession, "je ne pense pas que ceux-ci seront en tête de notre liste", a ainsi déclaré le président Powell, tout en affirmant que la Fed se préparait à "être agressive s'il s'avère que c'est nécessaire".
Comme on pouvait s'y attendre, les annonces de la Fed n'ont pas suffi à satisfaire Donald Trump. Le président américain, qui réclame à la banque centrale des baisses spectaculaires afin d'affaiblir le dollar et de relancer l'économie américaine, s'est fendu d'un nouveau tweet comminatoire, jugeant que "Jay Powell et la Réserve fédérale échouent encore une fois. Pas de "tripes", pas de sens, pas de vision ! Un très mauvais communicant!"

En fin de conférence de presse, Jerome Powell lui a indirectement répondu en indiquant que "le moral à la Fed était au beau fixe, malgré les critiques de Donald Trump"...

En attendant, la cote américaine progresse ce jeudi, soutenue par les espoirs commerciaux et une série réconfortante de statistiques US, tandis que les rumeurs persistent concernant un potentiel accord commercial intermédiaire dès le mois d'octobre entre Washington et Pékin - passant par un report des nouveaux 'tarifs' et des concessions sur le dossier Huawei en échange d'achats de produits agricoles américains et d'autres gestes de la Chine...
Des négociations doivent avoir lieu ce jeudi et demain vendredi, visant à poser les bases des discussions de plus haut niveau qui interviendront début octobre à Washington entre les délégations des deux superpuissances. Une délégation d'une trentaine de responsables chinois, menée par le vice-ministre des Finances Liao Min, doit relancer les négociations ce jour dans les bureaux de l'USTR (U.S. Trade Representative) près de la Maison blanche. C'est Jeffrey Gerrish de l'USTR qui devrait, selon Reuters, mener l'équipe américaine... Les discussions devraient se concentrer sur la question des produits agricoles, afin que la Chine augmente significativement ses achats de soja et d'autres matières premières agricoles venues des USA.
Sur le marché des changes, l'euro se traite actuellement à 1,1050$. Le pétrole remonte un peu sur les 64,60$ le Brent.

VALEURS EN HAUSSE

Onxeo (+6%) a annoncé des résultats positifs de la première partie de son étude DRIIV 1b, évaluant AsiDNA, inhibiteur "first-in-class" de la réparation de l'ADN tumoral, en association avec la chimiothérapie, et le démarrage de la seconde partie de l'étude évaluant l'association d'AsiDNA avec carboplatine et paclitaxel chez des patients atteints de tumeurs solides métastasées éligibles à ce traitement...

Groupe Gorgé : encore +6% après ses bons résultats semestriels, suivi de TF1 (+4,5%), K&B et SII

Aubay gagne 4,5%. La marge opérationnelle d'activité s'établit à 9,2% au premier semestre 2019 contre 8,8% en 2018 en amélioration de 40 points de base sur un an malgré un jour de facturation en moins. Elle se décompose en 9,7% en France et 8,6% à l'International. Il en découle un résultat opérationnel d'activité qui s'inscrit à 19,1 ME, en hausse de +9,2% à comparer aux 17,5 ME au 30 juin 2018. Le résultat net part du groupe ressort en hausse de 4,2% à 11,5 ME.

Oeneo : +3% avec Tikehau après ses comptes, suivi de Guerbet, Virbac, Tarkett et Iliad

Société Générale gagne 2,5%. Crédit Agricole, Natixis et BNP Paribas progressent d'environ 2%.
Les spéculations autour de nouvelles tailles dans les effectifs de la Société Générale se multiplient... La dernière information en date provient de 'Challenges' qui affirme que la banque rouge et noire présentera vendredi un plan de réorganisation de ses activités de banque de détail. Selon l'hebdomadaire, cette réorganisation concerne plusieurs milliers de salariés et "pourrait affecter 20% de la masse salariale". Réagissant à cet article, la Société Générale a déploré l'utilisation par Challenges de chiffres "erronés et décorrélés de la réalité" et souligné que la direction rencontrait régulièrement les organisations syndicales "dans le cadre du dialogue social". L'établissement a toutefois confirmé la tenue d'une réunion le 20 septembre, sans donner plus de précisions...

Casino : +2,5% avec Genfit, SES, Vicat, BigBen

VALEURS EN BAISSE

Carmat reperd 9%. La société a bouclé son augmentation de capital, dont le lancement a été annoncé hier soir : elle a été souscrite pour un montant levé total de 60 ME, à un prix de 19 euros par action. La trésorerie renforcée couvre les besoins jusqu'à mi-2021.

Geci : -6% avec Avenir Telecom

Jacquet Métal Service perd aussi 6%. L'Ebitda s'établit à 47 ME (dont 23 ME au T2), soit 5,3% du chiffre d'affaires (5,5% au T2). Il bénéficie d'un effet positif de 8,6 ME lié à l'application de la norme IFRS 16 - Contrats de location depuis le 1er janvier 2019. Retraité de cet effet, l'Ebitda est de 39 ME, soit 4,4% du chiffre d'affaires (6,7% au 1er semestre 2018). Le résultat opérationnel courant s'élève à 32 ME, soit 3,6% du chiffre d'affaires (54 ME au 1er semestre 2018 et 5,8% du chiffre d'affaires). L'application de la norme IFRS 16 n'a pas d'impact significatif sur le résultat opérationnel courant. Le résultat net part du Groupe s'élève à 18 ME (2% du chiffre d'affaires) contre 41 ME (dont 2,8 ME de profit sur cessions d'actifs) au 1er semestre 2018 (4,4% du chiffre d'affaires). L'application de la norme IFRS 16 n'a pas d'impact significatif sur le résultat net.

Infotel (-5%) : Le résultat opérationnel s'établit, au premier semestre 2019, à 9,5 ME contre 10,9 ME au premier semestre 2018, soit une légère baisse de 1,4 ME, s'expliquant notamment par l'attribution d'actions gratuites à des responsables de la société afin de pérenniser et renforcer leur place dans le fonctionnement du groupe. Le résultat net part du Groupe s'établit à 5 ME contre 7,1 ME.

Poxel : -4% avec Gensight et Assystem suivi de Riber

Nicox : -2% avec Vallourec

Ubisoft : -1% avec Capgemni, Eramet, Colas, CGG

LNA Santé cède 0,5% après ses semestriels. La marge d'EBITDA Exploitation se consolide à 11,4%, le repli apparent de -46 points de base sur un an s'expliquant par le versement de la "prime Macron" pour -43 points de base. Le résultat opérationnel courant progresse de + 4,2% en consolidé à 22,9 ME, et atteint 21,6 ME en Exploitation, pour une marge globale courante d'Exploitation de 9,4% conforme à l'objectif. Sa variation sur un an s'inscrit dans la droite ligne des mouvements constatés sur l'EBITDA.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com