Cotation du 19/06/2019 à 18h05 CAC 40 +0,16% 5 518,45
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 termine en légère baisse

Clôture Paris : le CAC40 termine en légère baisse
Clôture Paris : le CAC40 termine en légère baisse
Crédit photo © Benoît Tessier / Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Toujours peu d'évolution du CAC40 qui cède finalement 0,15% à
5.367 pts. Le parcours hebdomadaire du CAC40 montre également une grande stabilité, sur fond de prudence à l'écoute de la situation internationale particulièrement tendue en termes géopolitique et commercial. A Paris, Euronext a annoncé hier soir une modification de l'indice phare de la bourse de Paris. Le groupe d'électronique et de défense Thales, qui a finalisé en avril l'acquisition de Gemalto, va faire son entrée dans le CAC40, en lieu et place de l'équipementier automobile Valeo. L'indice, qui comptait en fait 41 valeurs ces derniers temps, va en outre redescendre à 40 avec la sortie de Worldline après sa scission d'avec Atos. Ces changements entreront en vigueur le lundi 24 juin.
La cote américaine recule aussi légèrement ce vendredi, le S&P500 abandonnant 0,3% désormais à 2.882 pts et le Nasdaq corrigeant de 0,5%. Les indices US hésitent, plombés par l'impact de la guerre commerciale et un avertissement de Broadcom pesant sur les valeurs dites technologiques. Les derniers indicateurs chinois confirment l'impact de l'affrontement commercial durant depuis plusieurs mois avec les Etats-Unis...

ECO ET DEVISES

La progression de la production industrielle chinoise est ainsi ressortie au plus bas de 17 ans au mois de mai. Cette production industrielle a augmenté de 5% annuellement en mai, si l'on en croit le Bureau national de la statistique ce jour. Le consensus mesuré par Reuters était de +5,5%...
Dans le même temps, Walmart, Target et des centaines d'autres firmes ont demandé à Donald Trump d'arrêter cette guerre commerciale et de trouver un accord avec la Chine. Ainsi, Plusieurs centaines d'entreprises et d'associations ont signé une lettre au président américain signifiant leur inquiétude et lui demandant de mettre un terme à l'escalade des 'tarifs' douaniers...

Les ventes de détail aux Etats-Unis pour le mois de mai 2019 sont ressorties en augmentation de 0,5% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de +0,7% et après un gain de +0,3% en lecture révisée pour le mois antérieur. La précédente évaluation du mois d'avril était cependant négative de -0,2%. En mai 2019, hors automobile, les ventes de détail se sont affichées en augmentation de 0,5%, contre un consensus de +0,4% et après un gain (révisé) de +0,5% pour le mois d'avril. Enfin, hors automobile et essence, la croissance de la consommation au mois de mai s'est également élevée à +0,5%, contre +0,4% de consensus et +0,3% un mois plus tôt.
Ainsi, et compte tenu des révisions en hausse du mois antérieur, les chiffres américains de la consommation sont globalement assez solides une fois encore. Revers de la médaille, cette belle dynamique limite évidemment la capacité de la Fed à assouplir sa politique monétaire.

La Fed a fait état ce vendredi d'une augmentation de 0,4% de la production industrielle américaine pour le mois de mai, contre +0,2% de consensus et -0,4% pour la lecture révisée du mois antérieur. La production manufacturière du mois de mai a augmenté quant à elle de 0,2% par rapport au mois précédent, en ligne avec les attentes, après un recul de 0,5% en avril. Le taux d'utilisation des capacités de production s'est établi à 78,1%, contre 78% de consensus.
Le baril de brut remonte sur les 62$ le Brent, tandis que l'euro recule sur les 1,1220/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

* Rallye : remonte de 11% dans une ambiance toujours volatile

* GL Events : +5%. Le groupe a relevé son objectif de croissance pour l'exercice 2019. La société attend désormais une croissance de 9 % de son chiffre d'affaires par rapport à l'année 2018 à parités monétaires constantes.

* Oeneo : +3,5%. Le groupe a dégagé sur son exercice 2018-2019 un résultat opérationnel courant de 40,5 ME, soit une marge opérationnelle courante de 15,1% (18,7% en 2017-2018), conforme aux anticipations du groupe. Oeneo souligne que cette dernière a notamment atteint 16,2% au second semestre sous l'effet des actions menées (hausse des prix des ventes, optimisation des coûts de production, réduction des coûts centraux) pour s'adapter à la forte hausse conjoncturelle du prix des matières premières. Le groupe annonce aborder l'exercice 2019-2020 avec confiance, confirmant son potentiel de croissance dans les 2 divisions Bouchage et Elevage avec un objectif de poursuite de la remontée de la marge opérationnelle courante.

* Prodways : +3% avec Guillemot et Wavestone

* Bastide gagne 3%. Dans le cadre d'un appel d'offres lancé par le National Health Service (système de santé anglais) en 2019 pour le renouvellement des marchés régionaux de prise en charge des pathologies liées à l'insuffisance respiratoire, Bastide a été désigné comme opérateur exclusif sur 4 régions sur les 8 mises en renouvellement. Ces nouveaux contrats devraient prendre effet avant la fin de l'année 2019, une fois la phase administrative et légale finalisée. En année pleine, le groupe devrait ainsi générer un chiffre d'affaires de l'ordre de 37,5 Millions de Livres au Royaume-Uni.

* Esso : +2,5% avec SII, Bonduelle et Rubis

* Assystem : +2% suivi de Tikehau

* Elis : +1,5% avec Neopost, SoiTec, Lisi et Altamir

* Engie reprend 1%, aidé par Goldman Sachs qui est repassé à l'achat sur le dossier avec un cours cible ajusté à 15,80 euros.

* Total : +1% avec Casino, Scor et Remy Cointreau

VALEURS EN BAISSE

* Transgene : -6%. Le groupe a lancé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires pour un montant maximum de 50 millions d'euros. Le prix de souscription est de 2,34 euros par action nouvelle.

* FNAC Darty : -6%. La direction générale de la Concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a annoncé ce vendredi que la société de courtage en assurances Sfam, actionnaire de la Fnac, avait accepté de s'acquitter d'une amende "record" pour pratiques commerciales douteuses. L'association de consommateurs UFC Que Choisir avait déposé plainte pour les mêmes motifs il y a moins d'un an contre la société ainsi que contre la Fnac, qui commercialisait ses produits d'assurance...

* Amoeba : -4% suivi de Genomic et EOS

* STMicroelectronics abandonne 3%, plus forte baisse du CAC40. L'Américain Broadcom a prévenu d'un important ralentissement de la demande, du fait des tensions commerciales actuelles et de l'interdiction US frappant le géant chinois des équipements télécoms Huawei Technologies. De ce fait, Broadcom, victime de la demande 'semi' défaillante, vient d'amputer de 2 milliards de dollars sa guidance de revenus pour l'exercice 2019 fournie il y a seulement trois mois. "Nos clients réduisent activement leurs niveaux de stocks, et nous adoptons une posture conservatrice pour le reste de l'année", affirme le directeur général Hock Tan. Le concepteur de 'puces' de communication a donc ramené son objectif annuel de chiffre d'affaires à 22,5 milliards de dollars.

* Sopra Steria : -3% avec Vallourec, Technicolor

* Capgemini : -2,5% avec Vilmorin

* Valeo : -2% suivi de Faurecia, Ubisoft, Nexans, Air France KLM et Devoteam

* ADP : -1,5%. En mai, le trafic de Paris Aéroport est ressorti en hausse de 2,9% par rapport au mois de mai 2018 avec 9,2 millions de passagers accueillis, dont 6,5 millions à Paris-Charles de Gaulle (+6,2%) et 2,8 millions à Paris-Orly (-4,2%). Cette tendance est notamment liée à l'effet négatif de l'évolution du calendrier du Ramadan, qui s'est déroulé du 6 mai au 4 juin en 2019 alors qu'il a eu lieu du 16 mai au 14 juin en 2018.

* Infotel : -1% avec Alten et Eiffage

* Pernod Ricard : -0,7%. Le groupe a annoncé la signature d'un accord portant sur l'acquisition d'une participation majoritaire dans Rabbit Hole Whiskey, dont le siège et l'unité de production sont basés à Louisville, dans le Kentucky. Rabbit Hole produit une gamme de spiritueux plusieurs fois récompensés, élaborés dans sa distillerie iconique en plein coeur de Louisville. Ses whiskeys Straight Bourbon et de seigle sont distillés dans un alambic à colonne en cuivre Vendôme à base de céréales rigoureusement sélectionnées.

* Airbus : -0,2%. Le groupe a signé l'amendement au contrat A400M avec l'OCCAR, Organisation conjointe de coopération en matière d'armement basée à Bonn en Allemagne, qui gère le programme multinational pour le compte des sept nations clientes de lancement, à savoir l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l'Espagne, la Turquie, la Belgique et le Luxembourg. La signature du contrat marque la fin des discussions entre les deux parties sur le 'Global Rebaselining' du contrat A400M, qui ont débuté en mars 2017. Les parties se sont accordées pour étendre le plan de production de l'A400M tout en maintenant le calendrier contractuel du programme d'ici à 2030. Le nouveau calendrier de livraison répond aux attentes des nations clientes et réduit le risque financier. Il permet par ailleurs d'ajuster les cadences de production du programme pour répondre aux commandes à l'export dans les années à venir.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com