Cotation du 21/06/2021 à 12h03 CAC 40 +0,36% 6 592,98
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 termine dans le vert !

Clôture Paris : le CAC40 termine dans le vert !
Clôture Paris : le CAC40 termine dans le vert !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Alors que la pression était encore forte sur les marchés en matinée, en repli de 1,5% en moyenne, le CAC40 a entamé une belle remontée pour terminer dans le vert, quasiment au plus haut du jour, en progression de 0,14% à 6.288 pts. Le coup de pouce est venu de Wall Street qui rebondit ce soir malgré la publication d'un indicateur confirmant la hausse des prix aux Etats-Unis... L'optimiste sur la reprise économique semble reprendre le dessus sur les craintes inflationnistes, alors que les opérateurs opèrent des achats à bon compte après trois séances de baisse marquée sur la place américaine, notamment sur le compartiment technologique.

ECO ET DEVISES

L'évolution des prix à la production aux Etats-Unis en avril était particulièrement attendue après l'envolée des prix à la consommation sur la même période... Elle a confirmé la hausse actuelle de l'inflation outre-Atlantique : L'indice des prix à la production pour le mois d'avril a en effet progressé de 0,6% en comparaison du mois antérieur, contre +0,3% de consensus de place. En glissement annuel, il grimpe de 6,2%, soit la plus forte hausse depuis la création de la statistique. Hors alimentaire et énergie, le 'PPI core' ressort en augmentation de 0,7% en comparaison du mois précédent, contre +0,4% de consensus, et en hausse de 4,1% en glissement annuel.
Hier, la publication d'une hausse de 4,2% des prix à la consommation aux Etats-Unis en avril sur un an, au plus haut depuis 13 ans, était venue ravivée les craintes d'une inflation incontrôlée même si certains, Fed en tête, estiment que ce dérapage des prix ne sera que passager...

La Réserve fédérale a plusieurs fois laissé entendre ces dernières semaines qu'elle était prête à tolérer un dépassement temporaire de son objectif, jugeant que la hausse des prix serait un phénomène transitoire, lié à la sortie de la crise du coronavirus (effet de base avec 2020, pénuries et problèmes de chaîne logistique, hausse des cours des matières premières...). Reste que pour certains investisseurs, il ne fait désormais plus guère de doute sur le fait que la Fed va devoir commencer à serrer la vis au cours des prochains mois. De quoi mettre à mal des marchés nourris par les milliards de dollars injectés par la Fed depuis de très longs mois.

Les taux obligataires se détendent légèrement après le bond de la veille dans le sillage de l'accélération des prix à la consommation aux Etats-Unis. Le rendement du T-Bond américain à 10 ans pointe à 1,668% (-2,7 pb). Le taux du "30 ans" recule de 2,6 pb à 2,385%.
Du côté des changes, l'euro remonte à 1,270$ dans les échanges interbancaires.
Les cours du brut consolident à bon niveau, à 64,4$ sur le Nymex pour le contrat à terme de juin, tandis que le Brent revient à 67,80$. Dans son dernier rapport mensuel, publié mercredi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a estimé que les stocks mondiaux de brut accumulés pendant la crise du Covid étaient presque revenus à la normale, et a prévu que la demande mondiale de brut aura presque retrouvé ses niveaux d'avant-crise d'ici à la fin de l'année. Les deux variétés de brut ont gagné plus de 30% depuis le début de l'année, les investisseurs anticipant une accélération de la demande au second semestre 2021 à mesure que les effets de la pandémie de coronavirus s'estomperont.

Enfin, sur le marché des "cryptos", la tendance haussière s'est brusquement inversée après les dernières déclarations d'Elon Musk. Le bitcoin chute à 50.150$ sur la plateforme Bitfinex, alors que le patron de Tesla ne veut plus entendre parler de paiement en bitcoin qu'il juge beaucoup trop énergivore...

VALEURS EN HAUSSE

Navya remonte de 4% suivi de SES Imagotag (+3%) et Dior (+2,5%) avec Claranova

SII (+2,5%) a réalisé sur l'exercice 2020/2021 un chiffre d'affaires de 654,2 ME, en baisse de 3,3%.
Au 4ème trimestre, le chiffre d'affaires renoue avec la croissance et atteint 183,6 ME, en progression de 3,8% par rapport au 4ème trimestre de l'exercice précédent.

Au 31 mars 2021, le chiffre d'affaires consolidé du groupe Pharmagest (+2%) atteint 45,27 ME, en progression de 16% par rapport au chiffre d'affaires du 1er trimestre 2020.
Les opérations de croissance externe (PANDALAB et ASCA INFORMATIQUE en 2020, et la récente création de la filiale italienne PHARMAGEST SERVIZI) contribuent favorablement au chiffre d'affaires du 1er trimestre 2021 : +3,1 ME. A périmètre comparable, le chiffre d'affaires est en progression de 8%.

Eurofins : +2% avec Balyo, MdM

Danone (+1,6%) a finalisé la cession stratégique de sa participation d'environ 9,8% dans Mengniu, annoncée le 12 mai 2021. L'opération s'est soldée par un produit de cession brut d'un montant de 15,4 milliards de dollars de Hong Kong, soit 1,6 milliard d'euros. Le règlement de l'opération aura lieu le 17 mai 2021.
En ligne avec l'allocation de capital disciplinée de Danone, les produits attendus de l'opération seront retournés dans leur majorité aux actionnaires au travers d'un programme de rachat d'actions dont les détails seront annoncés lors de son lancement.

Neoen : +1,5% avec Beneteau, Nexans, STM, Lectra, Quadient

EDF monte de 1% avec Engie, Alstom, Capgemini, LVMH, L'Oreal, DS, Hermes

Veolia : +0,5% suivi de Eurazeo, Lagardere.

VALEURS EN BAISSE

Atari : -8,7% suivi de TechnipFMC (-6%) et de CGG (-5%) avec Eramet

Virbac : -3% avec Lisi, Medincell

Sur le premier trimestre, le chiffre d'affaires de CNP (-2,5%) est ressorti à 7,9 MdsE, en hausse de 14,6% et +21,8% à périmètre et change constants. On constate une bonne dynamique de l'activité épargne/retraite sur l'ensemble des zones géographiques. Le chiffre d'affaires en Unités de Compte (UC) en France en hausse de 54,3% pour un taux d'UC de 25,4% dans la collecte.
Le Résultat brut d'exploitation est de 715 ME en diminution de 9,1% et de -1,8% à périmètre et change constants.
Le résultat net part du Groupe s'élève à 308 ME soit +2,9% et +5,6% à périmètre et change constants...

Chargeurs : -2,5% avec Ubisoft, Technip Energies, Imerys, Valeo

Genfit (-2,3%) a publié sa trésorerie au 31 mars 2021 et son chiffre d'affaires pour les trois premiers mois de 2021. Au 31 mars 2021, la trésorerie et les équivalents de trésorerie de la Société s'élevaient à 108,9 millions d'euros, contre 252 millions d'euros au 31 mars 2020 et 171 millions d'euros au 31 décembre 2020.
La baisse de trésorerie et équivalents de trésorerie entre le 31 décembre 2020 et le 31 mars 2021 tient compte notamment du rachat par la société d'une partie des obligations convertibles en actions (OCEANEs) en janvier 2021 pour un montant de 47,5 millions d'euros ainsi que les frais associés à la renégociation de la dette convertible (conseils bancaires, honoraires d'avocats, coûts d'organisation des assemblées générales...) dont le montant s'est élevé à 2,9 millions d'euros TTC, et dont une part significative a été décaissée au 31 mars 2021.

Getlink : -2% avec SQLI et Eiffage

Air France KLM : -1,5% suivi de Faurecia, Klepierre, Séché, Euronext, Spie

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !