Cotation du 14/11/2018 à 13h23 CAC 40 -0,22% 5 090,47
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 retombe sur les 5.500 points

Clôture Paris : le CAC40 retombe sur les 5.500 points
Clôture Paris : le CAC40 retombe sur les 5.500 points
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40, qui s'est offert beau rebond hier (+1,4%) dans le sillage de la conférence de la BCE et de la baisse de l'euro, s'est montré plus prudent ce vendredi, en recul de 0,48% à 5.501 pts en clôture. Outre-Atlantique, Wall Street cède également aux prises de bénéfices actuellement, alors que le conflit commercial entre la Chine et le Etats-Unis revient sur le devant de la scène. Donald Trump vient en effet d'annoncer sa volonté de mettre en place des droits de douane 25% sur 50 Mds$ d'importations en provenance de Chine, notamment sur des produits technologiques. La Chine a de son côté fait savoir qu'elle répliquerait de façon similaire aux attaques commerciales américaines. Sur l'ensemble de la semaine, le CAC40 reprend un peu moins de 1%.

ECO ET DEVISES

La Maison Blanche vient de livrer le communiqué officiel du président Donald Trump concernant le commerce avec la Chine. Au regard des pratiques commerciales de la Chine, jugées déloyales par Donald Trump, les Etats-Unis appliqueront "un droit de douane de 25% sur des marchandises chinoises de 50 milliards de dollars contenant des technologies d'importance industrielle. Cela comprend les biens liés au plan stratégique chinois 'Made in China 2025' visant à dominer les industries émergentes de haute technologie qui stimuleront la croissance économique future de la Chine, mais qui nuisent à la croissance économique des États-Unis et de nombreux autres pays", détaille le président américain. "Ces tarifs sont essentiels pour empêcher de nouveaux transferts injustes de technologies et de propriété intellectuelle américaines à la Chine, ce qui protégera les emplois américains. En outre, ils constitueront un premier pas vers l'équilibre des relations commerciales entre les États-Unis et la Chine", dit encore le président Trump. Les États-Unis appliqueront des droits additionnels si la Chine prend des mesures de rétorsion... Washington aurait par ailleurs élaboré une liste additionnelle de prélèvements sur des produits représentant quant à eux... 100 Mds$, dans le cas où Pékin répliquerait aux premières annonces...

L'indice Empire State d'activité manufacturière régionale de la Fed de New York pour le mois de juin 2018 est ressorti à très haut niveau ce jour. Il s'établit ainsi à 25, contre un consensus de place de 19,1 et un niveau de 20,1 pour le mois de mai 2018. Ainsi, cet indicateur démontre la solidité de l'activité manufacturière dans la région considérée. Il traduit même une forte accélération.

D'après la Fed ce vendredi, la production industrielle américaine du mois de mai 2018 a décliné de 0,1% en comparaison du mois antérieur, contre +0,1% de consensus de place et +0,9% pour la lecture révisée (en hausse) du mois d'avril 2018. La production manufacturière américaine déçoit également, puisqu'elle régresse de 0,7% pour le mois de mai 2018, par rapport au mois précédent, contre +0,1% de consensus et +0,6% pour la lecture révisée du mois antérieur. Enfin, le taux d'utilisation des capacités de production pour le mois de mai 2018 s'est établi à 77,9%, contre un consensus de 78% et un niveau révisé de 78,1% un mois auparavant.

L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains pour le mois de juin 2018 est ressorti à 99,3, contre un consensus de 98,5 parmi les économistes de la place et un niveau de 98 pour la lecture antérieure.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1624$. Du côté du pétrole, les prix sont en nette baisse ce vendredi : baril WTI ressort à 64,9$ et le Brent s'affiche à 73,5$.

VALEURS EN HAUSSE

* Parrot monte encore de 12,4% après avoir déjà gagné 2,1% hier.

* Teleperformance bondit de 5,8% après avoir conclu un accord définitif portant sur l'acquisition d'Intelenet auprès de Blackstone. Intelenet est un acteur majeur dans les services haut de gamme de la gestion omnicanal de l'expérience client, des services de back-office, de gestion des ressources humaines ainsi que des services de gestion financière et administrative. L'entreprise compte plus de 110 clients de premier plan, essentiellement dans le monde anglophone, en Inde et au Moyen-Orient.La transaction, qui valorise la cible 1 milliard de dollars en termes de valeur d'entreprise, devrait avoir un impact positif de +10% environ sur le bénéfice par action de Teleperformance avant dépréciation du goodwill en 2018 sur une base pro forma. L'acquisition sera intégralement financée par dette bancaire.

* Dontnod (+2,5%) a exercé intégralement l'Option de Surallocation donnant lieu à l'émission de 201.610 actions nouvelles supplémentaires au prix de l'offre, soit 19,76 euros par action, pour un montant total de 3,9 ME. Pour mémoire, l'introduction en bourse a rencontré un vif succès avec une demande globale qui s'est élevée à 109,1 ME, soit un taux de sursouscription de 4,7 fois. En conséquence, le montant définitif de l'augmentation de capital s'établit à 30,5 ME, correspondant à l'émission de 1 892 747 actions nouvelles (incluant les actions nouvelles issues de la conversion automatique des obligations émises par la société).

* Sur le CAC40, Michelin monte aussi de 2,2% avec Pernod Ricard (+1,6%) ou encore L'Oréal (+0,5%).

* Après un gain de 1,7% jeudi, Sanofi a encore progressé de 2% aujourd'hui.

* GL events (+1,3%) a signé un protocole, sous conditions suspensives, en vue de la prise de contrôle d'une société spécialisée en ingénierie, logistique et organisation d'événements offrant également des solutions digitales innovantes. Ce projet s'inscrit dans la stratégie de renforcement de la présence du Groupe en Chine après la récente signature de la gestion du centre de congrès de Guangzhou en collaboration avec Yuexiu Group.

VALEURS EN BAISSE

* Deinove perd 13,8% après la levée de fonds de plus de 8 ME réalisée auprès d'investisseurs privés au prix de 2,7 euros.

* TechnipFMC perd 4,2% dans le sillage de la baisse du pétrole. Les gérants du fonds Tocqueville Value Europe ont renforcé leur position sur le groupe parapétrolier au mois de mai et envisagent un objectif de cours de 32 euros. Vallourec rechute de son côté de 3,3%.

* Après trois séances consécutives de rebond, Air France KLM reperd 3,3%. La situation sociale au sein de la compagnie française apparaît toujours aussi compliquée au lendemain des annonces faites au Comité Central d'Entreprise d'AF. La direction a décidé de proposer des mesures immédiates pour améliorer le quotidien des salariés. Parmi les premières mesures mises en oeuvre figurent, à titre d'exemple, la rénovation des locaux de piste à Orly ou encore l'augmentation de la disponibilité des chambres de repos dans les locaux d'Air France pour les navigants. Des annonces guère au goût de certains syndicats. "C'est une blague", a ainsi déclaré à Bloomberg, Gregoire Aplincourt, président du SPAF (syndicat des Pilotes d'Air France). "Je ne vois pas comment je pourrais revenir vers les pilotes et leur demander de lever la grève avec ces promesses bizarres".

* Crédit Agricole perd aussi 1,8% avec Société Générale (-1,4%) ou encore BNP Paribas (-1,3%).

* Saint-Gobain (-1,5%) a procédé à l'annulation de 6 millions d'actions autodétenues achetées sur le marché.

* Le producteur d'or Auplata (-0,1%) envisage de séparer ses activités d'exploitation et production d'une part et d'exploration et valorisation de permis miniers d'autre part, dans deux entités ayant vocation toutes les deux à être cotées. Ces opérations seront soumises au vote des actionnaires lors deux de deux assemblées générales extraordinaires convoquées le 29 juin prochain. Auplata conserverait exclusivement une activité d'exploration et de valorisation des permis miniers pendant que les actifs liés directement ou indirectement à l'activité de production d'or, à travers la construction de l'usine de cyanuration de Dieu Merci d'une part et à travers les opérations de croissance externe au sein de sociétés de production minière d'autre part, seraient apportés à la filiale Compagnie Minière Dorlin (CMD) sous une nouvelle dénomination : Auplata Guyane Production (AGP). D'après le calendrier indicatif publié par Auplata, un accord-cadre entre Auplata et AGP relatif à l'exploitation du minerai détenu sur les sites Auplata serait signé le 28 juin. La réalisation des conditions de mise en oeuvre de l'opération interviendrait le 24 juillet pour un détachement des actions AGP le 28 juillet. 1 action Auplata donnerait droit à 1 action AGP.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com