Cotation du 15/01/2021 à 18h05 CAC 40 -1,22% 5 611,69
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 retombe sous les 5.700 pts

Clôture Paris : le CAC40 retombe sous les 5.700 pts
Clôture Paris : le CAC40 retombe sous les 5.700 pts
Crédit photo © Reuters

LA TENDANCE

(Boursier.com) — Le CAC40 a reperdu 0,78% à 5.662 pts ce lundi, de retour sous la barre des 5.700 points. Une pause après première semaine de l'année favorable qui a vu l'indice parisien progresser de 2,8%, alors que les marchés attendent des détails sur les mesures supplémentaires de soutien à l'économie américaine que doit dévoiler dans quelques jours le nouveau président américain Joe Biden. En attendant, la situation sanitaire des deux cotés de l'Atlantique continue d'être surveillée de près avec en particulier les dernières mutations du virus...

ECO ET DEVISES

Ailleurs dans le monde, l'indice chinois des prix à la consommation pour décembre a augmenté plus que prévu (+0,2%), alors que l'indice des prix à la production a reculé (-0,4%). L'indice Sentix européen de confiance des investisseurs est ressorti légèrement inférieur aux attentes à 1,3 pour le mois de janvier.
Sur les devises, l'euro pointe à 1,2170/$ entre banques. Le pétrole revient sur les 55,50$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Fermentalg : +24% suivi de Adocia (+18%)

Guillemot : +12% avec Mauna Kea (+10%) et XFab (+8%)

Valneva : +7% suivi de DBV, Inventiva, Lysogène et Ose

Aubay : +5% suivi de Solutions30 (+3%) et de Atari

Tessi : +2,5% avec Savencia, Cegedim et Trigano

Sword : +2% avec Genfit et Seb

GTT : +1,5% avec 2CRSI, STM, M6, Beneteau, Nexans

Sanofi (+0,5%) va faire l'acquisition de Kymab, une entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique d'anticorps monoclonaux entièrement humains ayant des indications en immunologie et immuno-oncologie, pour un paiement initial d'environ 1,1 milliard de dollars, assorti de paiements d'étape pouvant atteindre 350 millions de dollars, en fonction de la réalisation de différentes phases de développement. Sanofi prévoit de financer cette opération avec sa trésorerie disponible.

VALEURS EN BAISSE

JCDecaux débute la semaine comme il avait fini la précédente, à savoir en forte baisse (-8%). L'action n'avait plus connu une telle chute depuis juin 2016 ! La valeur a été plombée par une note d'Exane BNP Paribas qui a dégradé sa recommandation à 'sous-performer'. Le 'stock-picking' est essentiel au sein du secteur, selon le broker, qui évoque notamment une voie de redressement "inégale" pour la société. Le courtier préfère notamment Publicis dans l'industrie, un titre qu'il recommande désormais de 'surperformer' et qu'il inclut dans sa 'top list' pour 2021. Mais Exane n'est pas le seul à avoir revu son opinion à la baisse sur le dossier ce lundi puisqu'UBS a aussi dégradé le titre à 'vendre'... La banque suisse estime que le renouvellement de confinements et des restrictions de voyage risque de retarder la reprise potentielle des bénéfices. L'exposition de JCDecaux aux transports, au mobilier urbain et à l'Europe le rend plus vulnérable jusqu'à ce que le vaccin anti-Covid soit déployé avec succès. Le courtier ne voit ainsi pas un retour des recettes ou de la marge opérationnelle au pic de 2019 avant 2025...

McPhy : -5% suivi de Bonduelle, K&B, CGG

Vallourec : -4,5% avec Worldline

Vinci : -3,7% suivi de AKKA, Europcar, Virbac

Haulotte : -3% suivi de Voluntis, Valeo, Sodexo

Capgemini : -2,5% avec Tarkett, Balyo, Alstom, Spie, Eramet

ADP : -2% avec FFP, Atos et Accor

Interparfums (-1,8%) a signé une promesse sous conditions suspensives en vue de l'acquisition de son futur siège social situé en plein coeur de Paris. L'opération devrait être finalisée au printemps 2021 pour une installation prévue à la fin de l'année 2021 ou au début de l'année 2022. Afin de préserver la trésorerie disponible, cette opération, d'un montant de 125 millions d'euros hors taxes et frais annexes, sera financée à 90 % environ par un prêt bancaire.

Total (-1,5%) a fait l'acquisition de Fonroche Biogaz, qui conçoit, construit et exploite des unités de méthanisation en France. Avec près de 500 gigawattheures (GWh) de capacité installée, qui a doublé entre 2019 et 2020, Fonroche Biogaz est aujourd'hui le leader du marché français de la production de gaz renouvelable avec plus de 10% de part de marché grâce à un portefeuille de 7 unités en service et de 4 autres projets en développement à court terme. Forte de l'expertise de ses 85 employés, Fonroche Biogaz a développé un savoir-faire industriel et technologique sur l'ensemble de la chaine de valeur du biométhane. Son intégration marque une étape importante dans le développement de Total sur le marché du gaz renouvelable, avec des perspectives de croissance rapide sur le marché français et de déploiement à l'international.

Orange cède 1%. Le PDG, Stéphane Richard, déplore le retard pris dans le déploiement de la 5G en France. "La France part avec près d'un an et demi de retard dans le déploiement de la 5G", regrette le patron du groupe dans une interview au 'JDD'. "Il est difficile de savoir aujourd'hui si elle le rattrapera", ajoute-t-il.

Airbus (-0,4%) a annoncé vendredi soir avoir livré 566 avions commerciaux à 87 clients en 2020, soit davantage que l'objectif de 550 unités fixé en interne. Dans le détail, Airbus a notamment livré 446 appareils de la famille A320, 59 A350 et 4A380. Bien qu'en retrait de 34% sur un an, les livraisons ont plutôt bien résisté dans un contexte inédit pour le secteur aérien. Une résilience d'autant plus forte si l'on compare les données du groupe européen à celles de l'Américain Boeing qui n'avait livré que 118 appareils entre janvier en novembre du fait notamment des difficultés du 737 MAX. Airbus a par ailleurs enregistré un total de 383 nouvelles commandes, soit 268 commandes nettes, mettant en évidence le soutien continu des clients sur tous les segments du marché. L'A220 a remporté 64 nouvelles commandes, ce qui le confirme comme le premier avion de sa catégorie. La famille A320 a remporté 296 nouvelles commandes, incluant 37 A321XLR. Sur le segment des gros-porteurs, Airbus a engrangé 23 nouvelles commandes, dont deux A330 et 21 A350. Après 115 annulations, à fin 2020 le carnet de commandes d'Airbus s'élevait à 7.184 appareils.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !