Cotation du 18/09/2018 à 18h05 CAC 40 +0,28% 5 363,79
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 reprend de la hauteur !

Clôture Paris : le CAC40 reprend de la hauteur !
Clôture Paris : le CAC40 reprend de la hauteur !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Après trois séances consécutives de timide rebond, le CAC 40 a encore regagné 0,92% ce mercredi, repassant ainsi au-dessus des 5.300 points, à 5.332 points en clôture. L'indice parisien est porté en ce milieu de semaine par la vive progression des prix du pétrole et par un secteur du luxe en forme dans le sillage des résultats d'Hermes International (plus forte hausse de l'indice aujourd'hui). Le Brent retrouve les 80$ et le WTI repasse au-dessus des 70$. Outre-Atlantique, Wall Street se montre plus hésitant actuellement, en attendant la fameuse "Keynote" d'Apple ce soir. Sur le front commercial, Donald Trump a réaffirmé hier la "posture très ferme" des Etats-Unis face à la Chine...

ECO ET DEVISES

La production industrielle, corrigée des variations saisonnières, a diminué de 0,8% dans la zone euro en juillet, après avoir déjà baissé de 0,8% le mois précédent, annonce Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Sur un an, la production industrielle affiche un repli de 0,1%. Le consensus tablait respectivement sur un recul de 0,5% et sur une hausse de 1%.

D'après un rapport gouvernemental aux Etats-Unis, l'indice des prix à la production du mois d'août 2018 s'est établi en retrait de 0,1% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place de +0,2% et une variation nulle un mois auparavant. L'indice des prix à la production considéré hors alimentaire et énergie est également ressorti en baisse de 0,1%, contre +0,2% de consensus et +0,1% au mois de juillet.

L'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta pour le mois de septembre 2018, qui mesure les anticipations d'inflation à un an du point de vue des entreprises, est ressorti en progression à 2,2%, contre 2,1% un mois auparavant. L'indicateur ressort au plus haut depuis le mois d'avril.

D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 5,3 millions de barils lors de la semaine close au 7 septembre, à 396,2 millions de barils. Le consensus tablait sur une baisse de 1,3 million de barils. Les stocks d'essence ont eux progressé de 1,3 million de barils, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont augmenté de 6,2 millions de barils.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1647$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 70,9$ et le Brent s'affiche à 80$.

VALEURS EN HAUSSE

* Claranova grimpe de 7,7%. myDevices Inc a annoncé en effet la mise à disposition de solutions IoT clef en main en partenariat avec la division IoT d'Alibaba Cloud, branche spécialisée dans le cloud du géant chinois Alibaba.

* Stallergènes gagne 4,8% alors que Portzamparc est repassé à l'achat.

* Hermès gagne 3,9%. Le groupe a enregistré une marge opérationnelle record sur les six premiers mois de l'année, à 34,5% (+0,2 point) alors que son résultat opérationnel courant a progressé de 6% à 985 millions d'euros. Le consensus tablait sur une marge de 34,4%. Le résultat net consolidé part du groupe a quant à lui augmenté de 17% à 708 ME. Le management a réitéré son objectif "ambitieux" de progression de son chiffre d'affaires à taux de changes constants malgré les incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires. Alors que certains investisseurs s'inquiètent d'un éventuel ralentissement en Chine, Axel Dumas a rassuré le marché en déclarant à la presse "qu'il n'y a pas eu de changement de tendance jusqu'à présent". Kering monte aussi de 3,4% avec LVMH (+2,4%).

* Total progresse de 1,7% et TechnipFMC monte de 3,7% avec la hausse du pétrole.

* Après deux séances consécutives de recul, PSA Groupe remonte de 2,7%.

* Sanofi (+1,8%). La Food and Drug Administration (FDA) a accepté d'examiner la demande supplémentaire de licence de produit biologique pour Praluent (alirocumab), un inhibiteur PCSK9 en solution injectable.

* Haulotte gagne 1,1% après ses résultats semestriels et une confirmation des prévisions annuelles.

VALEURS EN BAISSE

* Tessi chute de 10,4%. Sur les six premiers mois de l'année, le groupe a vu sa marge opérationnelle courante, hors CPoR Devises, reculer sur un an de 12,8% à 10,6%. Elle est impactée par une activité en France qui avait connu au cours du 1er semestre 2017 un niveau d'activité exceptionnel, notamment sous l'impulsion de campagnes ponctuelles, ainsi que par des éléments sociaux et fiscaux défavorables.

* Nexans (-4%) est victime d'une note du Crédit Suisse. La banque helvète a en effet abaissé sa recommandation sur la valeur de 'surperformer' à 'neutre' tout en coupant sa cible de 37 à 29 euros. Le titre du câblier, qui n'avait plus connu une telle baisse depuis la fin juillet, se négocie sur un plus bas de quatre ans.

* STMicroelectronics recule de 3,8%. La pression reste forte sur le secteur des 'semis' sur fond de tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine et de craintes de ralentissement de la demande dans l'industrie. Les choses ne devraient pas s'arranger ce mercredi puisque les analystes de Goldman Sachs préviennent que les problèmes d'approvisionnement et de prix qui affectent les fabricants de puces pourraient se détériorer d'ici à 2019... La banque américaine a ainsi dégradé les titres Micron et Lam Research à Wall Street. Le courtier Stifel a également abaissé sa recommandation sur quatre valeurs américaines du secteur, dont NXP Semiconductors et Macom Technology.

* Société Générale perd 1,1% avec BNP Paribas (-0,1%) et Crédit Agricole (-0,5%). Le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) s'inquiète à nouveau du dynamisme des crédits immobiliers accordés par les banques à des taux très bas qui s'accompagne d'une dégradation des marges pour les établissements de crédit. À ce stade, le Haut Conseil considère que le niveau des risques pour les ménages et les établissements de crédit reste contenu, mais nécessite de maintenir une vigilance renforcée sur l'évolution des conditions d'octroi de crédit et la tarification des crédits immobiliers par le secteur bancaire, dans un contexte où les pratiques commerciales des établissements peuvent en faire un produit d'appel.

* Michelin perd encore 0,3% pour sa troisième séance consécutive dans le rouge.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com