Cotation du 24/09/2018 à 18h05 CAC 40 -0,33% 5 476,17
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 reprend de la hauteur

Clôture Paris : le CAC40 reprend de la hauteur
Clôture Paris : le CAC40 reprend de la hauteur
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Au lendemain d'une nette baisse, plombé notamment par la chute de Wall Street, le CAC40 a rebondi de 0,57% ce mardi, à 5.252 points en clôture. La cote américaine tente également de se reprendre actuellement, malgré la forte baisse du titre Oracle plombé par des comptes décevants. Hier, c'est Facebook qui avait cassé l'ambiance du côté des valeurs technologiques après des révélations concernant un usage frauduleux de données de millions d'utilisateurs du réseau social. Les investisseurs attendent désormais la fin de la réunion monétaire de la Fed, présidée pour la première fois par Jerome Powell. Le communiqué monétaire sera publié demain soir et sera suivi d'une conférence de presse du nouvel homme forte la Banque centrale américaine...

ECO ET DEVISES

La Fed tient ce mardi et demain mercredi sa réunion de politique monétaire, qui devrait se conclure par un relèvement des taux d'un quart de point (probabilité de 93% d'un taux rehaussé entre 1,5 et 1,75% sur les fonds fédéraux, selon l'outil FedWatch du CME Group, contre 7% pour la probabilité d'un statu quo)... La conférence de presse du nouveau président de la Fed Jerome Powell, sa première à ce poste, est très attendue. Elle permettra, demain soir, de tenter de décrypter les intentions de la Fed pour le reste de 2018. Trois tours de vis d'un quart de point sont pour l'heure anticipés par une majeure partie des économistes. Néanmoins, certains craignent une poussée de l'inflation qui contraindrait la Banque à une quatrième hausse des taux cette année. Cette réunion revêt une importance particulière, les marchés se trouvant en manque de repères depuis le changement à la tête de l'institution.

Forte baisse de l'indice ZEW en mars en Allemagne. Ce dernier ressort à 5,1 points après 17,8 en février, et contre 13,1 de consensus. L'indice relatif à la situation actuelle s'établit pour sa part à 90,7, contre 92,3 le mois précédent et 90 de consensus.

Les prix à la production ont reculé de 0,1% en Allemagne en février après leur hausse de 0,5% du mois précédent. Le marché tablait sur une progression de 0,1%. Sur un an, les prix affichent une augmentation de 1,8% contre +2% estimé par le consensus.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,2262$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 63,5$ et le Brent s'affiche à 67,4$.

VALEURS EN HAUSSE

* Lisi (+8,4%). Portzamparc est passé de renforcer à acheter, malgré un objectif de cours réduit de 42 à 40,80 euros.

* CGG gagne 2,9%. Barclays est passé de "souspondérer" à "surpondérer", avec un objectif de cours de 2,30 euros.

* En baisse de 3% hier, TechnipFMC a rebondi de 2,7% ce mardi, profitant de la hausse du baril.

* Kering (+2,5%). La filiale Puma a dévoilé de nouveaux objectifs à moyen terme avec l'ambition de porter sa marge opérationnelle proche de10% d'ici 2022.

* Sur le CAC40, Airbus monte aussi de 2,1% avec STMicroelectronics (+2,1%) ou encore LVMH (+2,3%).

* Ingenico (+0,9%) lance un programme de rachat d'actions sur 1 million de titres, qui sera bouclé d'ici la fin avril.

* Atari (+0,8%). Le groupe a donné quelques éléments additionnels sur l'Ataribox, qui devient l'Atari VCS. Les précommandes devraient être lancées en avril.

VALEURS EN BAISSE

* Bic (-5,9%) est pénalisé par le bureau d'études UBS qui a démarré ce matin le suivi du dossier sur une recommandation à la vente et un objectif de cours de 75 euros, le plus faible de la place.

* Parrot perd encore 5% pour sa troisième séance consécutive de baisse.

* Publicis cède 4%. La société a pas mal de choses à se faire pardonner lors de la conférence investisseurs organisée à Londres aujourd'hui. La journée investisseurs, la première depuis 2013, vise à présenter le plan "Sprint to the Future". Ce projet tourne autour des changements structurels que connaît le secteur de la publicité, pour lesquels le groupe s'estime bien armé, notamment grâce à l'appui de sa division Publicis.Sapient. On s'épargnera le jargon sur le consommateur pour aller à l'essentiel : le groupe va déployer une feuille de route claire via six actions à réaliser d'ici 2020. Notamment, la stratégie passera pas des capacités renforcées au bénéfice des clients majeurs, des compétences mieux partagées au service du groupe entier et des investissements dans le personnel, les équipements et la croissance externe. La croissance organique devrait progressivement accélérer pour atteindre 4% en 2020.

* Sur le CAC40, Veolia recule aussi 1,6% avec Sanofi (-0,5%) ou encore Orange (-0,3%).

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com