Cotation du 22/10/2021 à 18h05 CAC 40 +0,71% 6 733,69
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 reprend 0,16%, le pétrole encore plus haut !

Clôture Paris : le CAC40 reprend 0,16%, le pétrole encore plus haut !
Clôture Paris : le CAC40 reprend 0,16%, le pétrole encore plus haut !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Tendance indécise en ce début de semaine, le CAC40 ayant hésité ce lundi entre le rouge et le vert, avec un gain final de 0,16% à 6.570 pts. Rappelons que le marché avait fini dans le rouge vendredi après le rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis, qui n'a pas remis en cause la conviction dominante selon laquelle la Réserve fédérale annoncera dans trois semaines le début du "tapering", la réduction progressive de ses achats d'obligations sur les marchés...
Parallèlement, la hausse ininterrompue des prix du pétrole se confirme avec un baril de pétrole qui a continué à progresser ce lundi sur de nouveaux plus hauts depuis environ 7 ans. Le brent atteint ce soir les 84$.

ECO ET DEVISES

L'or noir profite donc toujours à plein de la reprise économique mondiale, mais aussi de la crise énergétique qui touche plusieurs régions de la planète. L'envolée des prix des autres combustibles tels que le charbon et le gaz naturel en Europe et en Asie, alors que les stocks s'épuisent avant l'hiver en hémisphère nord, incitent en effet les opérateurs à se tourner vers les produits pétroliers tels que le diesel et le kérosène.
La crise énergétique alimente les inquiétudes quant aux implications pour la croissance économique mondiale. Les prix du charbon et du gaz continuent d'atteindre des records, tandis que le brut se négocie proche de sommets de sept ans. La diminution des approvisionnements énergétiques oblige les usines d'Europe et d'Asie à réduire leur production, exacerbant les pressions sur la chaîne d'approvisionnement et suscitant des inquiétudes quant à un environnement de stagflation où l'inflation reste plus élevée plus longtemps dans un contexte de ralentissement de la croissance. Cela place les banques centrales dans une relative impasse, où une erreur de politique dans l'un ou l'autre sens pourrait nuire à la demande globale ou aggraver l'inflation. Ce phénomène intervient alors que la dynamique de croissance avait déjà ralenti avec le variant Delta et l'affaiblissement de la croissance en Chine entraîné en partie par sa répression réglementaire et les problèmes d'endettement d'Evergrande.
Sur les devises, l'euro pointe à 1,1575/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

CGG (+17%) a fait un point sur son activité avant la publication de ses résultats définitifs du troisième trimestre le 3 novembre prochain. Le spécialiste des géosciences estime que son chiffre d'affaires des activités devrait s'établir autour de 270 millions de dollars, en hausse de 35% sur un an et de 72% en séquentiel. Les ventes du segment Géosciences devraient atteindre environ 77 M$, stables sur un an et en hausse de 5% en séquentiel ; celles du segment Multi-Clients devraient ressortir autour de 92 M$, en progression de 26% sur un an et de 149% en séquentiel ; et celles du segment Equipement devraient atteindre près de 101 M$, en amélioration de 102% sur un an et de 110% en séquentiel.

Eramet grimpe encore de 9% suivi du Crédit Agricole NdF (+8%) et de Mc Phy (+7%)

Vallourec : +6% avec Nacon, Balyo et SMCP (+5%)

Navya : +4% suivi de Ose, Carmila et Inventiva

SQLI sur le relèvement de l'offre d'achat à 31 euros, suivi de Verimatrix, Wavestone

Renault (+2%) a signé un contrat d'approvisionnement avec la société finlandaise Terrafame, l'un des principaux producteurs de métaux pour la fabrication de batteries pour véhicules électriques. A travers cet accord, Renault Group s'assure d'un approvisionnement significatif en sulfate de nickel, représentant une capacité annuelle d'environ 15 GWh.

TotalEnergies gagne 2%. Le baril de Brent dépasse désormais 84 dollars et le WTI évolue au-dessus de 81 dollars.

Valeo : +2% avec Gl Events, P&V, M&P, Air France KLM, Dassault Aviation

Getlink : +1,5% avec FNAC Darty, Innate Pharma, Veolia et S30

VALEURS EN BAISSE

Lysogène : -7% avec Id Logistics (-4%) et Genomic Vision

Valvena : -3% suivi de Abivax

Carrefour (-3%) après les dernières révélations du week-end. Alors que des bruits de couloir récents faisaient état d'un éventuel rachat d'Auchan par Carrefour, c'est finalement ce dernier qui a refusé d'être repris par la famille Mulliez. Si 'Bloomberg' a dans un premier temps évoqué une offre jugée trop basse ainsi que la structure de l'opération envisagée, le quotidien 'Les Echos' ajoute qu'Alexandre Bompard aurait aussi "buté sur la difficulté à estimer la valeur des actifs d'un groupe familial non coté". Proposant initialement une fusion avec le géant de la distribution, la famille Mulliez aurait finalement opté pour une offre publique d'échange afin de satisfaire les actionnaires de Carrefour. En vain. Un prix de 21,50 euros par action Carrefour aurait été avancé, dont plus de 70% en numéraire et un peu moins de 30% en actions Auchan. Le tout valorisant Carrefour à 16,5 milliards d'euros, quand le distributeur en valait 12,6 milliards vendredi à la clôture. Au total, le journal croit savoir que "cinq ou six versions du projet ont été imaginées au cours des cinq mois de discussions". Des mois de négociations qui n'auront donc débouché sur aucun accord tandis qu'un passage en force du groupe nordiste ne semble pas d'actualité : "les Mulliez pensaient avant tout au projet industriel et estiment qu'il n'est pas possible de le faire aboutir de façon inamicale", confie une source du quotidien. "Les discussions exploratoires entre Carrefour et Auchan sur différents scénarios de consolidation sont désormais terminées", croit également savoir une source de 'Reuters'.

Bastide : -2,5% suivi de Guillemot, Ubisoft

Orapi : -2% avec Robertet, Essilor, Rallye, Casino, Michelin

Korian : -1,5% avec Eutelsat, Bouygues, Schneider, Seb et Orpea

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !