Cotation du 29/05/2020 à 18h05 CAC 40 -1,59% 4 695,44
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 reperd 1,15%

Clôture Paris : le CAC40 reperd 1,15%
Clôture Paris : le CAC40 reperd 1,15%
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La tendance était à la baisse ce jeudi à Paris dans un marché qui a poursuivi son mouvement de yo-yo, alors que les places européennes ont tourné au ralenti en raison de l'Ascension. Le CAC40 reperd au final 1,15% à 4.445 pts.
Wall Street recule aussi ce soir sur fond de regain de tensions entre les Etats-Unis et la Chine. Côté statistiques, les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont baissé la semaine dernière mais restent à un niveau extrêmement élevé. Les demandes d'allocations chômage lors de la semaine au 16 mai ont reculé à 2.438.000 contre 2.687.000 (révisé) la semaine précédente, a annoncé jeudi le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne 2,4 millions inscriptions au chômage.
Les inscriptions de la semaine précédente ont été révisées en baisse par rapport à une estimation initiale de 2.981.000.

ECO ET DEVISES

Les mesures de confinement adoptées à partir de la mi-mars pour contenir la pandémie ont entraîné en avril la plus forte chute du nombre d'emplois depuis la "Grande Dépression" aux Etats-Unis... Si les inscriptions hebdomadaires au chômage restent à un niveau élevé, elles diminuent progressivement depuis le record de 6,867 millions atteint lors de la semaine au 28 mars. La moyenne mobile sur quatre semaines a baissé pour s'établir à 3.042.000 contre 3.543.000 (révisé) la semaine précédente. Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 25,073 millions lors de la semaine au 9 mai (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles) contre 22,548 millions la semaine précédente.
Par ailleurs, L'indicateur avancé du 'Conference Board' américain a reculé de 4,4% à 98,8 en avril, après une chute de 7,4% au mois de mars.

La crispation des relations sino-américaines a par ailleurs calmé l'appétit des investisseurs pour les actifs risqués. Donald Trump et son secrétaire d'État Mike Pompeo ont une nouvelle fois vivement critiqué la gestion de la crise sanitaire par la Chine, tandis que le Sénat américain a adopté un projet de loi qui pourrait empêcher certaines sociétés chinoises de coter à Wall Street au cas de non-respect de la réglementation américaine...

Les cours du pétrole continuent en revanche de monter, portés par la baisse des stocks de brut aux États-Unis et la réduction de l'offre par l'Opep. Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) avance de 2% à 34,20 dollars le baril, après un pic depuis début avril au-dessus de 26 dollars. Le Brent de mer du Nord gagne 2% aussi autour de 36,50 dollars après être monté à 36,72$, un plus haut de plus de deux mois.

VALEURS EN HAUSSE

Saint-Gobain : +5% avec Verallia (+4,5%) et Navya

Haulotte : +3% avec Solocal, Colas, Gl Events, Rallye

Iliad : +2,5% suivi de Carrefour, Tikehau, Eurofins, Vilmorin et Vicat

AKKA Technologies (+1,5%). Suite au lancement de la procédure de retrait de la cote initiée le 13 mai dernier, AKKA Technologies détient 100% du capital de Data Respons dont la bourse d'Oslo a confirmé le retrait de la cote en date du 19 mai.
AKKA rappelle que l'acquisition de Data Respons s'inscrit dans sa volonté de renforcer ses activités digitales. Data Respons est un leader du numérique qui possède une expertise avancée du développement de logiciels, de services 'R&D', de systèmes embarqués avancés et de solutions IoT.
Data Respons travaille toujours à pleine capacité en dépit de la crise pour proposer des solutions à ses clients, et a enregistré une croissance organique de 8% au premier trimestre.

Virbac : +1,5% suivi de LDC, Claranova,

Rexel : +1% avec Faurecia, Valeo, Crit, AST, Bonduelle et TF1

VALEURS EN BAISSE

Altice Europe (-14%) a publié ses comptes du T1 2020 marqués par un chiffre d'affaires qui a progressé de 3,6% en GA. L'EBITDA monte de 1% en GA et la marge d'EBITDA s'établit ainsi à 36,2% au T1 2020. Le total des dépenses d'investissement accumulées pour Altice Europe était de 722 millions d'euros au premier trimestre 2020.
En conséquence, le Cash Flow Opérationnel Libre ressort à 592 millions d'euros au T1 2020, en croissance de 11,6% en GA.
Après un bon début d'année, le Groupe ne voit actuellement aucun besoin de modifier les prévisions 2020.
Pour l'ensemble de l'année 2020, le Groupe prévoit
-d'accélérer la croissance des revenus des services résidentiels dans ses zones géographiques clés
-d'augmenter le chiffre d'affaires et l'EBITDA d'Altice Europe
-le désendettement supplémentaire du Télécom Périmètre, objectif de levier de 4x à 4,5x dette nette sur EBITDA
A moyen terme, le groupe vise un cash flow libre organique supérieur à 1 milliard d'euros.
Le Groupe continue d'évaluer attentivement les impacts potentiels de la pandémie.
Les principaux impacts financiers négatifs comprennent :
Les retards de construction du FTTH pendant les confinements que le groupe prévoit de rattraper; la vente d'équipements alors que les magasins sont fermés, devrait reprendre à la fin du T2 2020; le roaming ainsi que la publicité sévèrement affectée.
Les prévisions supposent que les confinements soient levés au cours du T2 2020 avec une reprise économique progressive par la suite...

TechnipFMC : -5% avec Publicis, P&V, Lagardere

SopraSteria : -4% avec Eramet, Innate

Capgemini : -3,5% suivi de Arkema, EOS, Elis, Tessi et Wendel (-3%)

Crédit Agricole : -3% suivi de Coface, Eutelsat, SoiTec, Chargeurs

STM : -2,5% avec Legrand, SG, Amundi, Genfit et Nicox

Infotel (-1,7%) a enregistré une activité en croissance de +5% au 1er trimestre 2020, malgré la pandémie liée au Covid-19 dont les premiers effets ont été observés durant le mois de mars 2020, interrompant un début d'année pourtant prometteur.
Les secteurs qui ont été immédiatement impactés sont l'Industrie avec Airbus et PSA, et les Services / Transports avec Air France, représentant 30 % du chiffre d'affaires total du Groupe en 2019.
Dès l'annonce de l'arrêt ou de la suspension de projets chez les clients, Infotel a immédiatement pris les mesures nécessaires pour affronter cette situation, activité partielle, réduction de la sous-traitance, recours au télétravail, prise de RTT et de congés, arrêt des embauches.
Disposant d'une situation financière très solide, sans aucune dette financière, et d'une trésorerie nette à fin mars 2020 de 77,5 ME, Infotel estime avoir les ressources nécessaires pour traverser cette crise et poursuivre son développement.
En vue du redémarrage progressif de l'activité, sauf reprise de la pandémie, Infotel s'efforce de maintenir l'ensemble de ses équipes et n'a procédé à aucun licenciement économique. L'Assemblée générale tenue à huis clos ce jour a décidé de baisser le dividende de 34% à 1,05 Euro.

bioMérieux (-1%) a annoncé le marquage CE des tests sérologiques VIDAS anti-SARS-CoV-2 pour la détection des anticorps chez les personnes qui ont été exposées au virus SARS-CoV-2 responsable de la maladie COVID-19.
Les tests VIDAS anti-SARS-CoV-2 IgM et anti-SARS-CoV-2 IgG sont utilisés pour mesurer la présence d'anticorps chez les personnes qui ont été infectées par le SARS-CoV-2. Dans ce contexte, la spécificité des tests est particulièrement importante pour assurer que le test d'une personne qui n'aurait pas été infectée est bien systématiquement négatif. Les deux tests VIDAS anti-SARS-CoV-2 IgM et anti-SARS-CoV-2 IgG fournissent un résultat en moins de 30 minutes et ont démontré d'excellentes performances sur un grand nombre d'échantillons cliniques, avec respectivement 99,4% et 99,9% de spécificité.
bioMérieux prévoit de soumettre rapidement une demande d'autorisation d'utilisation en urgence (EUA - Emergency Use Authorization) de ces tests auprès de la FDA américaine.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !