Cotation du 23/07/2019 à 16h49 CAC 40 +1,21% 5 634,29
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 refranchit les 5.500 pts !

Clôture Paris : le CAC40 refranchit les 5.500 pts !
Clôture Paris : le CAC40 refranchit les 5.500 pts !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Après un début de séance encore calme, la Bourse de Paris s'est réveillée en milieu de matinée après les propos de Mario Draghi qui a estimé que des mesures de relance additionnelles seront nécessaires "si les perspectives économiques ne s'améliorent pas"... De quoi faire accélérer le CAC40 en hausse de 1% à midi, puis finalement de +2,20% en clôture à 5.509 pts, stimulé dans l'après-midi par les propos Donald Trump qui a fait état d'une reprise des discussions commerciales avec la Chine...
Sur le marché des changes, l'indice dollar avance de 0,2% à 97,2 et l'euro retombe sous les 1,12/$. Le baril de brut WTI rebondit de 4% à 54,20$ avec les espoirs de soutien monétaire, tandis que Wall Street grimpe aussi de plus de 1%.

ECO ET DEVISES

Les commentaires très souples du président de la Banque Centrale Européenne interviennent à la veille du verdict monétaire de son homologue américaine, la Fed... La réunion des 18 et 19 juin devrait très probablement déboucher sur un statu quo. Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité actuelle que les taux demeurent inchangés entre 2,25 et 2,50% sur les fed funds à l'issue de la réunion de cette semaine est logée à 77,5%, contre 22,5% pour la probabilité d'un assouplissement monétaire d'un quart de point (ramenant donc les taux entre 2 et 2,25%).

Concernant cette fois la réunion de la Fed du 31 juillet, la probabilité d'une baisse de taux d'un quart de point s'affiche à 69,1%, contre 11,8% de chances d'un statu quo et 19,1% de probabilités d'un assouplissement d'un demi-point. A l'issue de la dernière réunion monétaire de l'année, celle du 11 décembre, les taux auraient 35,2% de chances de se situer entre 1,5 et 1,75% (ce qui matérialiserait trois baisses sur l'année) selon l'outil FedWatch, contre une probabilité de 34,6% de s'afficher entre 1,75 et 2% (deux baisses de taux).

Afin de mettre un peu plus la pression sur le président de la Fed Jerome Powell à l'approche du verdict monétaire, Donald Trump s'est livré à quelques tweets : "Mario Draghi vient juste d'annoncer la possibilité d'un stimulus supplémentaire à venir, faisant immédiatement chuter l'Euro contre le Dollar, ce qui leur facilite injustement la compétition avec les USA. Ils s'en sont tirés avec cela pendant des années, comme la Chine et d'autres". Trump a pris note par ailleurs de la réaction positive des marchés boursiers européens aux commentaires de Draghi...

Le communiqué monétaire de la Fed est attendu demain soir à 20h. Les prévisions économiques du FOMC seront annoncées à la même heure. Enfin, la conférence de presse de Jerome Powell se tiendra mercredi à 20h30...

Donald Trump a ensuite précisé à propos de la Chine : "J'ai eu une très bonne conversation téléphonique avec le Président Xi de Chine. Nous allons avoir une réunion prolongée la semaine prochaine lors du G-20 au Japon. Nos équipes respectives vont commencer les discussions avant notre meeting", promet donc Trump, qui relance ainsi les spéculations concernant un éventuel accord commercial historique entre Washington et Pékin.

L'euro qui pointe en berne à 1,1185/$ ce soir a aussi pâti de la publication de l'indice ZEW qui s'est enfoncé en territoire négatif en juin. L'indice ressort ainsi à -21,1 points après -2,1 en mai, et contre -5,6 de consensus. L'indice relatif à la situation actuelle est légèrement mieux orienté puisqu'il s'établit à 7,8, contre 8,2 le mois précédent et 6 de consensus.
L'indice ZEW est compilé chaque mois auprès d'environ 350 experts financiers. Il représente la différence entre la portion d'analystes optimistes et la portion d'analystes pessimistes pour le développement économique allemand à 6 mois...

VALEURS EN HAUSSE

Mauna Kea : +24% ! L'inventeur du Cellvizio a annoncé la prise en charge des procédures d'endomicroscopie oesophagienne en France, en particulier pour l'oesophage de Barrett, par la création d'un nouvel acte spécifique à la Classification commune des actes médicaux (CCAM).
En décision du 18 avril 2019, publiée au Journal Officiel le 14 Juin, l'Union Nationale des Caisses d'Assurance Maladie (UNCAM) a décidé de créer l'acte suivant, au sous-paragraphe "07.01.09.01 - Endoscopie des conduits salivaires et du tube digestif" du Livre II du Code de la sécurité sociale : "Endoscopie oesophagienne avec biopsie guidée par endomicroscopie confocale par laser - Cartographie oesophagienne pré-thérapeutique avec biopsie guidée par endomicroscopie confocale par laser".
Les tarifs de prise en charge sont les suivants : 150 euros pour l'endoscopiste (Activité 1) et 69 euros pour l'anesthésiste (Activité 4). Cette décision de l'UNCAM prendra effet 30 jours après la publication au Journal Officiel.

CGG +8% après l'annonce de l'attribution par la Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC) d'un contrat de traitement historique à son activité de Traitement / Imagerie de la division Géoscience.
Selon les termes de ce contrat, CGG réalisera l'imagerie sismique de haut de gamme, temps et profondeur, de très grands volumes de données de haute qualité provenant de probablement la plus grande étude sismique fond de mer (OBN) jamais réalisée.

Rallye : +8% après l'annonce, à compter du 17 juin, de l'ouverture d'une procédure de sauvegarde au bénéfice de sa filiale indirecte à 100% Alpétrol, pour une période de 6 mois.
Cette sauvegarde a pour objet de protéger Alpétrol, qui est co-emprunteur solidaire au titre d'une ligne bilatérale tirée par Rallye. Alpétrol n'a aucune dette externe, mais a une dette de 163 millions d'euros vis-à-vis de Rallye au 17 juin.
Le Tribunal de commerce de Paris a désigné Maître Hélène Bourbouloux et Maître Frédéric Abitbol en qualité d'administrateurs judiciaires.
Des informations seront régulièrement communiquées au marché sur l'évolution de la procédure...

Bigben : +6,7% avec Solocal (+5,5%), SPIE et FNAC Darty

AccorHotels : +5% avec Nexans, Casino, Engie et Vallourec

Riber : +4,5%. La société a signé une licence d'exploitation avec Toulouse Tech Transfer (TTT), opérateur régional de la valorisation et du transfert de technologies de la recherche publique en Occitanie, portant sur la commercialisation exclusive d'une technologie de mesure de courbure et de défaut de surface réfléchissante, issue du LAAS-CNRS.

Faurecia : +4% suivi de EDF, Renault, DBV

Hermes : +3,5% avec Haulotte, Saint-Gobain, Air France KLM

Dassault Systèmes : +3%. Le groupe a annoncé sa participation, en tant qu'investisseur principal à un financement de Série B de 65 millions d'euros au bénéfice de BioSerenity, une startup spécialisée dans le développement de dispositifs médicaux textiles complets et performants embarquant des capteurs et des services de télésanté en ligne, pour le diagnostic et le suivi des pathologies chroniques. Trois des investisseurs historiques de la startup — BPI, Idinvest et LBO — ont également participé à ce tour de table. Dassault Systèmes conserve un siège au conseil d'administration de BioSerenity.

Orpea : +3% suivi de Dior, Valeo, Ipsen, LVMH, TechnipFMC et Schneider

Sanofi (+2,6%) et Google vont créer un nouveau laboratoire d'innovation avec l'ambition de transformer radicalement le développement des futurs médicaments et services de santé en tirant parti de la puissance des nouvelles technologies de données.
"Nous sommes à l'orée d'une nouvelle ère pour la biologie et la santé humaine et avons l'opportunité de transformer les soins de santé grâce à des partenariats avec des entreprises innovantes, spécialisées dans les nouvelles technologies et l'analyse des données ", précise le docteur Ameet Nathwani, Chief Digital Officer, Chief Medical Officer et Vice-Président Exécutif, Affaires Médicales de Sanofi. " En combinant les innovations biologiques et données scientifiques de Sanofi avec les capacités de premier ordre de Google, de l'informatique en cloud jusqu'à l'intelligence artificielle de pointe, nous aspirons à donner aux patients les moyens de mieux prendre le contrôle de leur santé et à accélérer la découverte de nouvelles thérapies."

Tikehau Capital +1,5%. Le groupe fait appel au marché ! Le groupe de gestion d'actifs et d'investissement va lancer une augmentation de capital en numéraire avec suppression du droit préférentiel de souscription des actionnaires, d'un montant brut compris entre 800 et 875 millions d'euros, susceptible d'être porté à un montant maximum d'un milliard d'euros en cas d'exercice intégral de la clause d'extension. Le prix de souscription des actions nouvelles sera de 22 euros par action.
Le produit de l'opération servira au financement de la prochaine phase de développement de la Société. Il est en particulier destiné à :
- augmenter les investissements réalisés à partir du bilan dans les fonds du Groupe ou en co-investissement avec les fonds du Groupe, afin de créer les conditions d'un alignement d'intérêts entre le bilan du groupe et les investissements réalisés par ses clients-investisseurs et de contribuer à la croissance de son activité de gestion d'actifs;
- fournir au groupe des ressources financières complémentaires afin de lui permettre de saisir des opportunités de croissance externe lui permettant d'accélérer le développement de sa plateforme de gestion d'actifs;
- lui permettre de se développer dans de nouvelles géographies; de continuer à rééquilibrer son business mix vers davantage d'immobilier et de private equity; et d'élargir son offre de produits et de services vers d'autres types d'actifs alternatifs.
Les actionnaires de la Société bénéficieront d'un délai de priorité à titre irréductible du 18 au 20 juin 2019 (inclus). Les actions non souscrites dans le cadre du délai de priorité feront l'objet d'une offre au public en France et d'un placement privé destiné aux investisseurs institutionnels sur le territoire de l'Espace économique européen (l'"EEE") et hors EEE. Les ordres passés dans le cadre de l'offre au public et du placement privé pourront être réduits en fonction des résultats des souscriptions à titre irréductible dans le cadre du délai de priorité.
L'Augmentation de Capital se traduira par l'émission d'un nombre d'actions nouvelles compris entre 36.363.637 et 39.772.728 actions nouvelles (soit un montant brut compris entre 800.000.014 et 875.000.016 euros), susceptible, en cas d'exercice intégral de la clause d'extension, d'être porté à un montant maximum (prime d'émission incluse) de 1.006.250.014 euros correspondant à un nombre maximum de 45.738.637 actions nouvelles. La Société a reçu des engagements de souscription de la part de certains actionnaires existants et de certains investisseurs institutionnels pour un montant total de 528 ME (soit 66% de l'Augmentation de Capital sur la base de la borne inférieure de montant et 60,3% sur la borne supérieure) (hors exercice de la clause d'extension). Tikehau Capital Advisors et Fakarava Capital se sont engagés à souscrire de manière irrévocable à l'opération pour un montant global de 468 ME. CARAC s'est également engagée à souscrire à hauteur de 30 ME, North Haven Tactical Value (fonds géré par une équipe de Morgan Stanley Investment Management) à hauteur de 20 ME et la Compagnie Financière la Luxembourgeoise à hauteur de 10 ME.

VALEURS EN BAISSE

Esso : -4% suivi de Oeneo (-3%) et SQLI (-2,5%)

Europacorp : -2,5% avec Sopra

Atari : -1,5% suivi de Savencia, Altamir, STEF, Genfit

Vilmorin & Cie : -0,5%. Le groupe a annoncé la réalisation d'un placement privé de type "Schuldschein" (placement privé de droit allemand), d'un montant total de 250 millions d'euros. Celui-ci se compose de plusieurs tranches de maturité à 5, 7 et 10 ans, combinant taux fixe et variable. Cette opération, d'un montant initialement prévu de 150 millions d'euros, a été largement sursouscrite et portée à 250 millions d'euros, afin de répondre à la forte demande des investisseurs.
Précédemment, Vilmorin & Cie avait conclu fin mai 2019 le refinancement de son crédit bancaire existant, dont l'échéance était fixée à mai 2021. Structuré sous la forme d'une facilité de crédit renouvelable d'un montant initial de 300 millions d'euros, celui-ci offre une maturité de 5 ans (échéance mai 2024) et comporte également deux options d'extension d'un an chacune, ainsi que la possibilité de demander aux banques de porter le montant à 450 millions d'euros. La transaction a été réalisée sous forme de "club deal", auprès d'un syndicat bancaire composé de onze banques relationnelles françaises et internationales.
Le groupe souligne que ces deux opérations contribuent à la diversification et à la flexibilisation de ses ressources financières et lui permettent en particulier d'allonger la maturité moyenne de sa dette.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com