Cotation du 19/07/2019 à 18h05 CAC 40 +0,03% 5 552,34
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 recule encore, Air France sanctionné

Clôture Paris : le CAC40 recule encore, Air France sanctionné
Clôture Paris : le CAC40 recule encore, Air France sanctionné
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 a poursuivi sa consolidation, perdant en clôture ce soir 0,31% à 5.572 pts. Les investisseurs préfèrent temporiser et réajuster leurs opinions alors que les excellents chiffres de l'emploi américain publiés vendredi dernier ont brouillé les cartes et ont calmé les anticipations de détente des taux de la Fed fin juillet...
La cote américaine poursuit aussi sa consolidation ce mardi. Sur le marché des changes, l'indice dollar gagne encore actuellement 0,1% à 97,15. Du côté des matières premières, le baril de brut WTI avance de 0,4% à 57,95$ sur le Nymex.

ECO ET DEVISES

Le président de la Fed Jerome Powell tiendra la vedette cette semaine. Il intervenait ce jour à l'occasion des remarques d'ouverture d'une conférence à l'initiative de la Fed de Boston sur la question des 'stress tests' (efficacité des tests de résistance bancaires depuis la crise de 2008). Powell a précisé d'emblée qu'il ne fournirait pas d'éléments relatifs à la politique monétaire, écartant tout suspense...
Il faudra donc attendre demain mercredi (16h) pour en savoir plus, puisque le dirigeant de la Fed s'exprimera devant le Comité des services financiers de la Chambre des représentants à Washington. Il témoignera encore jeudi (16h) devant le Comité bancaire du Sénat - toujours à Washington. Les deux dernières interventions sont les plus importantes. Il s'agit en effet du témoignage semi-annuel de politique monétaire du dirigeant de la Fed...

Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'un assouplissement d'un quart de point (entre 2 et 2,25%, contre 2,25-2,50% à l'heure actuelle) sur le taux des fed funds le 31 juillet se situe à 94,1%. La probabilité d'une baisse des taux d'un demi-point (fourchette de 1,75 à 2%) fin juillet n'est plus que de 5,9%... Concernant la réunion du 11 décembre, la probabilité la plus importante est celle d'une fourchette de 1,75-2% sur les taux (probabilité de 40,4%), devant celle d'une fourchette de 1,50-1,75% (35% de chances). Ainsi, les opérateurs misent en majorité sur deux ou trois baisses de taux cette année, la fourchette actuelle se situant entre 2,25 et 2,50%.

Les Minutes de la Fed, compte rendu de la réunion monétaire de juin, seront quant à elles publiées mercredi soir à 20h - mais les marchés ont donc déjà les yeux rivés sur la réunion des 30 et 31 juillet.

Concernant l'Iran cette fois, le chef d'état-major des forces armées iraniennes a indiqué selon Reuters que la saisie d'un navire pétrolier iranien par les autorités britanniques n'allait pas rester sans réponse. "Si nécessaire, Téhéran répondra de manière appropriée", a affirmé le général Mohammad Bagheri... Le Premier ministre d'Israël Benjamin Netanyahu a averti ce jour l'Iran qu'il était à portée des frappes aériennes israéliennes, évoquant des menaces iraniennes de destruction... Un peu plus paisiblement, les Européens demandent une réunion rapide. Les chefs de la diplomatie des trois signataires européens de l'accord sur le nucléaire iranien, à savoir l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni, ainsi que ceux de l'Union européenne, se sont inquiétés ce mardi du dépassement par Téhéran du seuil d'enrichissement d'uranium, exprimant le voeu d'une réunion en urgence avec l'Iran...

VALEURS EN HAUSSE

Bains de Mer : remonte de 4% avec Aures (+3%), Sodexo et SES (+2%)

Nicox (+1,7%) a reçu un paiement d'étape de 3 millions de dollars de son partenaire Eyevance Pharmaceuticals suite à la réalisation par Nicox d'activités règlementaires et de fabrication de sa responsabilité en vue du lancement de ZERVIATE aux Etats-Unis.

Suez : +1,5% avec Guerbet, Gecina

Veolia : remonte de 1% avec Engie

Sanofi : +0,5% avec EDF, Publicis, Pernod Ricard, Hermes, Alstom

VALEURS EN BAISSE

Rallye rechute de 10,5%. Le tribunal de commerce de Paris a autorisé Société Générale à bénéficier d'actions représentant 3,4% du capital de Rallye en garantie de contrats conclus en décembre 2014 avec Foncière Euris, a annoncé lundi cette dernière, une des holdings du groupe de Jean-Charles Naouri. Après l'ouverture en mai de procédures de sauvegarde pour Rallye, SocGen avait résilié les contrats avec Foncière Euris et réclamé de réaliser le nantissement portant sur 1.770.000 actions de Rallye.

Eramet : -8% suivi de Genomic (-5%) avec Faurecia

Valeo : recule de 4,5% avec Beneteau, LISI, Trigano, Plastic Omnium, CGG

Haulotte : -3% en compagnie de EOS et Tikehau

Air France KLM : -3%. "Une éco-contribution sur le transport aérien" va être mise en place en 2020 sur tous les vols au départ de la France afin, a annoncé mardi Elisabeth Borne. Cette contribution "sera progressive et représentera une contribution d'1,50 euro par billet sur un vol intérieur ou intra européen en classe économique et pourra aller jusqu'à 18 euros sur un vol hors Union européenne en classe affaire", a déclaré la ministre française chargée des Transports à l'issue d'un conseil de défense écologique à l'Elysée. Elle sera de 3 euros hors UE en classe économique et de 9 euros en intra-UE pour la classe affaire.
"Cette éco-contribution représentera 180 millions d'euros pour le transport aérien à partir de 2020 qui seront intégralement affectés au financement des transports du quotidien", a-t-elle ajouté. Elle ne concernera en revanche pas les vols en correspondance, les vols intérieurs au départ et/ou vers la Corse, l'Outremer ni sur les "liaisons d'aménagement du territoire". Cette mesure permettra de financer "le développement des transports ferrés autour des métropoles françaises" à l'heure où l'exécutif s'est fixé pour objectif de doubler la capacité des transports régionaux d'ici 2030. Lam mesure sera discutée dans le cadre du projet de loi de finances.
Présent aux côtés d'Elisabeth Borne, le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy a réaffirmé l'intention de la France de poursuivre "la bataille à l'échelle européenne et mondiale" pour "que le transport aérien contribue davantage aux efforts de lutte contre l'effet de serre". Cette annonce d'"éco-contribution" a été rapidement saluée par le député Matthieu Orphelin, ex-La République en marche et proche de Nicolas Hulot, qui a estimé que cette mesure allait "dans le bon sens" et évoqué une "victoire".

Le secteur automobile s'affiche aussi aux côtés des plus fortes baisses du jour sur le CAC40 : Renault reperd 2% avec PSA Groupe et Michelin.

Remy Cointreau (-1%) perd sa directrice générale. Le groupe de spiritueux annonce ce matin le départ de Madame Valérie Chapoulaud-Floquet pour motifs personnels d'ici la fin de l'année 2019. Poursuivant la stratégie du groupe définie par le Conseil d'administration qu'elle a appliquée, développée et animée depuis cinq ans, la dirigeante exercera son mandat jusqu'à l'arrivée de son successeur.

Orange cède 0,4%. Séphane Richard va pouvoir poursuivre l'aventure à la tête d'Orange. L'ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde a été relaxé par le Tribunal de Paris dans l'affaire de l'arbitrage rendu en faveur de Bernard Tapie dans son contentieux avec le Crédit Lyonnais. Le patron de l'opérateur télécoms était jugé pour complicité d'escroquerie et détournement de fonds publics. Le dirigeant a exprimé son "immense soulagement". "J'ai vécu pendant des années avec cette accusation contre moi dont je me suis toujours défendu avec la plus grande vigueur. Aujourd'hui, c'est un immense soulagement de voir mon innocence totalement reconnue par ce tribunal", a déclaré Stéphane Richard à la sortie de l'audience.

Axa (-0,2%) fait valoir ses arguments défensifs en campant sur ses positions à 23,7 euros, tout près de ses sommets annuels. L'assureur bénéficie de l'annonce de la cession d'actions supplémentaires de sa filiale Axa Equitable Holdings, Inc. (EQH), suite à l'exercice intégral par les banques garantes de l'option de surallocation consentie dans le cadre de l'offre secondaire, pour un produit net de 125 millions de dollars américains, soit 112 millions d'euros, correspondant à un prix net de 20,85$ par action. La participation d'Axa au capital d'EQH est au passage ramenée de 40,1% à 38,9%.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com