Cotation du 30/07/2021 à 18h05 CAC 40 -0,32% 6 612,76
  • PX1 - FR0003500008

Clôture Paris : le CAC40 rate la marche des 6.500 pts

Clôture Paris : le CAC40 rate la marche des 6.500 pts
Clôture Paris : le CAC40 rate la marche des 6.500 pts
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — LA TENDANCE

Le CAC40 a de nouveau repris 0,26% à 6.481 pts ce jeudi, après deux jours de rebond, sans toutefois réussir à tenir la barre des 6.500 pts... Les publications financières trimestrielles restent pour le moment de bonne qualité, mais la montée en flèche du variant Delta continue d'inquiéter les investisseurs qui redoutent des révisions de croissance au S2 avec le rétablissement des mesures sanitaires dans de nombreux pays.
La journée a aussi été marquée par la réunion monétaire de la BCE qui a maintenu comme attendu à -0,5% son taux de dépôt. La BCE laisse ses taux et achats d'actifs inchangés pour l'heure. Elle a révisé en revanche sa "forward guidance" concernant les taux. La BCE a pris cette décision afin de rappeler son engagement à maintenir une politique accommodante pour atteindre son objectif d'inflation. Ces mesures pourraient aboutir à ce que l'inflation dépasse légèrement l'objectif pendant une période "transitoire". Les achats nets au titre du PEPP, quant à eux, se poursuivront au rythme de 20 milliards d'euros mensuels.

ECO ET DEVISES

Christine Lagarde a expliqué que les perspectives d'inflation se situaient bien en-dessous de l'objectif et que la modification de la "forward guidance" vient rappeler l'engagement à une politique accommodante... La reprise serait sur les rails, selon la patronne de la BCE, qui nuance tout de même le propos en soulignant que le variant Delta constitue une source de préoccupation de plus en plus importante.
Selon la dirigeante, la hausse de l'inflation devrait être temporaire, et il s'agit de maintenir des conditions de financement favorables. Les perspectives d'inflation à moyen-terme demeurent modérées. L'activité économique devrait revenir à son niveau d'avant crise d'ici au premier trimestre 2022, mais l'inflation devrait progresser dans les mois à venir. Pour Lagarde, la hausse de l'inflation est imputable aux prix de l'énergie et à des effets de base. Les facteurs temporaires devraient s'estomper d'ici début 2022...
Lagarde précise encore que la balance des risques est "largement équilibrée". Il n'y a en outre pas eu de discussion sur le PEPP, pas encore sujet à débat, alors que la zone euro traverse toujours une période de crise.

Aux Etats-Unis, le président de la Fed, Jerome Powell, disposerait pour sa part d'un large soutien en vue d'une reconduction à la tête de la banque centrale... L'agence Bloomberg, citant des personnes familières de la question, indique que bon nombre de conseillers majeurs de la Maison blanche seraient donc favorables à un nouveau mandat de Powell, la décision étant attendue plus tard dans l'année. Janet Yellen, ex-patronne de la Fed et actuelle Secrétaire au Trésor, aurait fait état de bonnes relations avec Powell et serait satisfaite de sa gestion de la politique monétaire durant la pandémie. Néanmoins, l'administration Biden reste ouverte et réfléchirait à la manière d'imposer son empreinte à la banque centrale par des choix personnels. La situation de Powell serait donc bien plus confortable que sous la présidence de Donald Trump, mais un nouveau mandat, probable, n'en serait pour autant pas assuré...
Sur les devises, l'euro campe sous les 1,18/$. Le pétrole pointe sous les 73$ le brent. Le Bitcoin remonte à 32.400$.

VALEURS EN HAUSSE

Erytech Pharma (+14%) a confirmé son intention de déposer auprès de la FDA une demande d'homologation de produit biologique (BLA) pour eryaspase dans le traitement des patients atteints de LAL hypersensible. Sous réserve de l'accomplissement avec succès des prochaines étapes, la société prévoit de soumettre cette demande de BLA à la FDA au cours du quatrième trimestre de 2021.

Abionyx : +10% suivi de Solutions30 (+8,7%) et SergeFerrari

Boiron : remonte de 7% avec Europacorp (+6%) et Claranova (+5%)

Ateme : +5% avec Stedim et Lumibird

Ipsos grimpe de plus de 4%, alors que le chiffre d'affaires du premier semestre est ressorti à 993,3 millions d'euros, en nette progression de 26,4% par comparaison avec la même période en 2020. A taux de change et périmètre constants, la hausse de l'activité est même de 31,5%. Pour le seul deuxième trimestre les taux de croissance sont de 47,5% en réel et de 52,3% en organique après prise en compte d'effets de change négatifs pour -5,1% et d'effets de périmètre positifs pour 0,3%. Au total, la profitabilité du groupe au premier semestre 2021 est en hausse significative par rapport à la même période l'an dernier, avec une marge opérationnelle record de 11% contre une marge particulièrement basse au premier semestre 2020 de 3,2%.

Beneteau : +4% avec SII, Aubay

Believe : +3,5% en compagnie de Ubisoft, Navya, Neoen, BigBen

Figeac Aero : +2,5% suivi de Euronext, McPhy, Edenred

Soitec (+2%) a annoncé un chiffre d'affaires consolidé de 180,4 millions d'euros pour le 1er trimestre de son exercice 2021-2022 (clos le 30 juin 2021), en hausse de 58,8% par rapport au chiffre d'affaires de 113,6 millions d'euros réalisé au 1er trimestre 2020-2021. Cette hausse résulte d'une croissance de 69% à taux de change constants conjuguée à un effet de change négatif de 10,2% (pas d'effet périmètre). Par rapport au 4ème trimestre 2020-2021, le chiffre d'affaires du 1er trimestre enregistre une petite croissance séquentielle de 1% à taux de change constants, ce qui constitue le quatrième trimestre consécutif avec une progression organique du chiffre d'affaires d'un trimestre sur l'autre depuis le 1er trimestre 2020-2021.

Capgemini : +2% avec Spie, Neurones

Technip Energies (+2%) a annoncé des marges du premier semestre supérieures à la fourchette prévisionnelle pour 2021, de quoi relever les prévisions de marge pour l'année en cours entre 5,8% et 6,2%. Les prises de commandes ajustées du premier semestre 2021 s'élèvent à 7.863,4 millions d'euros (T2 2021 : 1.392,7 millions d'euros), soit un ratio de renouvellement de carnet de commandes de 2,4. L'EBIT récurrent ajusté du premier semestre 2021 a augmenté de 25%, pour atteindre 54,7 millions d'euros. La marge d'EBIT récurrent ajusté a augmenté de 100 points de base en glissement annuel, à 8,8%.

Getlink (+1,6%) a annoncé ce jeudi une perte nette de 123 millions d'euros sur les 6 premiers mois de l'année, contre un trou de 79 millions à la même période l'an dernier. Le nombre de passagers utilisant les navettes d'Eurotunnel et les trains Eurostar a chuté lors du premier semestre, les gouvernements français et britannique ayant prolongé leurs restrictions de voyage pour tenter de contrôler la propagation de variants plus contagieux du coronavirus.

Publicis (+0,2%) a enregistré au deuxième trimestre 2021 un revenu net de 2,54 milliards d'euros, en croissance organique de 17,1%, alors que le consensus de place était situé à environ 13%. Ce chiffre représente également une hausse de 2% par rapport à la même période en 2019. La direction de Publicis note que cette "surperformance" provient en grande partie de ses activités aux Etats-Unis et en Asie, les deux régions ayant connu une croissance forte par rapport à 2019. Les activités aux Etats-Unis, le plus gros marché du groupe publicitaire français, ont même progressé en rythme annuel de 15,2% sur la période avril-juin, aidées par la performance des filiales Sapient et Epsilon, en hausse de 27% et 31% respectivement. Publicis a enregistré un retour à la croissance en Europe au deuxième trimestre, avec une progression de 23% grâce à la levée des mesures de confinement, mais son activité y est toutefois restée légèrement inférieure au niveau d'avant-crise sanitaire. Le groupe s'attend à renouer dès cette année avec des résultats financiers au niveau de ce qu'ils étaient avant la pandémie, après une croissance organique au deuxième trimestre supérieure aux attentes et à celle de 2019.

VALEURS EN BAISSE

TechnipFMC retombe de 6% après des comptes décevants, suivi de DMS et de Latecoere (-5%)

Valeo : -4% avec Rallye et Mauna Kea (-3%)

Wavestone : -2,5% avec SMCP, Elior, Haulotte, Plastic Omnium

Carmila : -1,5% suivi de Vallourec, Savencia, Alstom, Safran, Argan et Icade

Biosynex (-1,1%) a réalisé un chiffre d'affaires de 225 ME représentant plus de 5 fois l'activité du 1er semestre de l'exercice précédent. La tendance s'est accélérée au 2ème trimestre 2021 avec un chiffre d'affaires de 150 ME, contre 75 ME pour le 1er trimestre, représentant un doublement de l'activité en 3 mois.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !